28.8 C
Mamoudzou
dimanche 25 février 2024
AccueilEducationDes collégiens de Doujani en vacances de neige dans les Alpes

Des collégiens de Doujani en vacances de neige dans les Alpes

Vingt-quatre élèves du collège de Doujani vont partir dans l’Hexagone ce jeudi 1er février pour découvrir la capitale Paris, d’une part, mais aussi et surtout profiter de ce séjour scolaire pour aller faire du ski dans la petite station de Villard de Lans. Une première pour l’ensemble de ces élèves.

C’est une idée qui a germé il y a un peu moins d’un an dans les têtes de deux professeurs d’EPS du collège de Doujani, Manon Jouas Lionel Ussereau : Organiser un séjour scolaire au ski pour une partie de leurs élèves à travers le projet Mayotte au ski. « Lionel et moi sommes tous les deux originaires de la région Auvergne Rhône-Alpes. Cela nous tenait à cœur de faire découvrir notre région comme nos élèves nous ont fait découvrir Mayotte depuis maintenant plusieurs années, raconte Manon. Nous avons la sensation d’avoir appris beaucoup sur Mayotte grâce à eux, ils nous ont offert plein de choses à découvrir dans cette île. Aussi en organisant Mayotte au ski, c’est pour nous une belle manière de leur rendre ce qu’ils nous ont donné, à savoir une expérience riche et humaine intense avec beaucoup de simplicité, de joie et de positivité », poursuit-elle.

Un projet mûrement réfléchi

Quand les deux enseignants ont décidé de se relever les manches pour concrétiser ce projet, ce n’était pas gagné d’avance. « Le budget est bouclé depuis peu car il a fallu solliciter pas mal d’organismes pour que ce projet voit le jour… », confie Manon. En effet, ils ont réussi à réunir la somme de 50.000 euros pour pouvoir emmener 24 élèves en métropole durant 10 jours. Pour cela ils ont demandé des subventions au collège de Doujani, au rectorat, répondu à des appels à projet de la Drajes (Délégation régionale académique à la jeunesse, à l’engagement et aux sports) pour les billets d’avion, mais aussi auprès de l’ANS (Agence nationale du sport), année des Jeux olympiques oblige…

Ils ont par ailleurs organisé une cagnotte en ligne qui leur a rapporté 7.000 euros, ainsi qu’une vente de billets de tombola. « Au total nous allons partir 10 jours du 1er février au 11 février, dont une semaine au ski et deux jours à Paris. Deux autres enseignants vont nous accompagner Lionel et moi pour encadrer les élèves », indique la professeure d’EPS.

Les élèves ont été choisis en fonction de leur comportement

Les élèves qui vont s’envoler jeudi n’ont pas été choisis au hasard mais sur des critères comportementaux. « Ce qui a primé c’est leur attitude, leur assiduité, leur motivation, leur investissement et leur curiosité, tout au long de l’année dernière. Mais aussi le côté sportif et toujours à fond. Les professeurs d’EPS ont ainsi sélectionné 2-3 élèves dans chaque classe de 4e en fonction de ces critères et la parité est aussi respectée », assure Manon.

Du ski mais pas que…

Dès leur arrivée, le vendredi matin, les élèves du collège de Doujani vont rencontrer des lycéens venus spécialement de Rennes afin de récupérer des vêtements chauds comme des sweats ou des joggings. « Nous avons fait un partenariat avec un lycée de Rennes et les élèves se sont chargés de collecter des vêtements d’hiver pour nos collégiens mahorais. Concernant les affaires de ski à proprement parler, Lionel et moi avons fait jouer notre réseau auprès des profs d’EPS à Annecy, ainsi que le bouche-à-oreille pour récupérer des affaires », explique l’enseignante.

Une fois cette rencontre effectuée, les jeunes mahorais iront voir le Stade de France dans l’après midi pour finir avec une visite du musée Grévin avant de rentrer à l’auberge de jeunesse située dans le nord de Paris pour un repos bien mérité, car dès le lendemain il faudra être en forme. « Le samedi matin nous avons prévu de visiter l’Arc de Triomphe et de descendre les Champs Élysées jusqu’au jardin des Tuileries et le Louvre en passant par le Grand Palais. L’après-midi nous irons à la Tour Eiffel et nous monterons au 2e étage par les escaliers… ».

La station de ski Villard de Lans (dji camera)

Le lendemain, direction la petite station des Alpes de Villard de Lans, située près de Grenoble. « Nous avons choisi cette station car elle est adaptée à nos élèves, aucun d’eux n’a déjà fait de ski… Nous serons logés dans un centre de vacances avec des chambres de 2 à 5 lits ». Les matinées seront consacrées à la pratique du ski où deux moniteurs ESF (École de Ski Français) leur apprendront les rudiments de la glisse. Les après-midi les élèves pratiqueront des activités de montagne comme de la randonnée en raquettes, de la luge, une course d’orientation sous forme de biathlon ou encore du patin à glace à la patinoire. Une visite de Grenoble est également prévue le mercredi afin de découvrir les vestiges des JO d’hiver de 1968.

Aussi, parmi les 24 élèves âgés de 14-15 ans qui s’envoleront ce jeudi soir, deux sont en section Ulis (Unité localisée pour l’inclusion scolaire), une fille et un garçon. « Ils souffrent de troubles de la fonction auditive… Il était important pour nous de les inclure dans ce séjour, d’autant plus qu’ils sont hyper dégourdis ». Enfin la professeure d’EPS tient à souligner que les élèves choisis l’ont été par leur comportement et non sur leur nationalité.

Alors bonne classe de neige à tous !

B.J.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Combani, Mayotte

Blocage des routes : pour fonctionner, certains services de l’État adoptent des rotations pour...

0
L’édification de nombreux barrages sur les routes du territoire depuis maintenant de trop nombreuses semaines a plongé le 101e département français dans une crise sociale dont il sera difficile de se remettre. Tous les secteurs sont touchés et fonctionnent en mode dégradé quand ils ne sont pas paralysés. Aussi, certaines professions aux activités sensibles ont dû s’adapter à de telles conditions, à l’image des surveillants pénitentiaires.
DLEM, RSMA, Armées, Sébastien Lecornu, Mayotte, Gabriel Attal, TIG, TIE

Quelle contribution militaire pour encadrer la jeunesse de Mayotte ?

0
Au ministère des Armées, il ne fut pas seulement question de surveillance militaire en appui de la Lutte contre l’immigration clandestine pour les élus. Mais également, dans le droit fil du discours de politique générale du Premier ministre, du retour à l’autorité qu’incarne l’armée
Choléra, Kamardine, kwassa, Comores, Mayotte

Contre le choléra, le rideau de fer ou le bras de fer 

0
Le député Mansour Kamardine compte les kwassas et les malades du choléra aux Comores. Le risque est gros pour Mayotte, dit-il en l'absence de durcissement de la lutte contre l'immigration clandestine
Eric Ciotti, Mansour Kamardine, Mayotte, Emmanuel Macron,

Eric Ciotti demande l’instauration de l’état d’urgence sécuritaire à Mayotte

0
C’est la vertu du démarchage des élus, et le bénéfice d’avoir fait venir le président des LR à Mayotte : Eric Ciotti se fait un porte-voix de leurs demandes

L’académie de Mayotte recrute des contractuels dans le premier degré pour la rentrée de...

0
Pour répondre à l’évolution démographique le rectorat de mayotte recrute chaque année des enseignants du premier degré, entre 160 et 200 contractuels. Le recours aux candidatures locales est privilégié pour enseigner. Les professeurs des écoles contractuels sont recrutés au niveau académique sur classement, après des tests d’évaluation des connaissances, un stage et un entretien final.

Recent Comments