27.8 C
Mamoudzou
jeudi 29 février 2024
AccueilOcéan IndienMadagascar : des scènes de guérilla urbaine à quelques jours de la...

Madagascar : des scènes de guérilla urbaine à quelques jours de la présidentielle

Mobilisé depuis un mois, le collectif des 10 candidats d’opposition appelait à manifester à nouveau ce samedi contre la tenue de l’élection. Plus de 3000 membres des forces de l'ordre ont été mobilisés pour protéger la place du 13 mai, connue dans l’histoire des coups d’État à Madagascar.

En quelques minutes, l’axe principal du quartier Behoririka au centre de Tananarive, se retrouve envahi. Il est presque 13h quand des barrages enflammés sont dressés à grand renfort de morceaux de trottoir et de poteaux. Au milieu d’un groupe de jeunes arborant un drapeau malgache, Setra donne de la voix : « On veut une élection juste, il y a trop de risques de fraude. Il y a des doublons, des triplons sur les listes électorales ! Il n’y a plus d’État de droit ! ».

Comme Setra, ils sont plusieurs centaines à avoir répondu à l’appel du collectif des 10 candidats d’opposition, mobilisé depuis 1 mois déjà contre la tenue du scrutin. À seulement 5 jours du premier tour, ils sont déterminés à prendre la place du 13 mai. Cette place en plein cœur de la capitale est devenue un symbole de la chute des régimes successifs depuis la révolte étudiante de mai 1972.

Des affrontements violents

Des gendarmes libèrent une intersection bloquée par des manifestants

Mais très vite, les émeutiers se retrouvent bloqués par un mur de policiers et de gendarmes. Les affrontements sont violents et durent une bonne partie de l’après-midi. Les pierres croisent les grenades lacrymogènes, les forces de l’ordre chargent à plusieurs reprises. Armé d’un lance-pierre, Fred* tire des morceaux de fer en direction de ces derniers : « On doit se battre, on est des guerriers pour notre pays ! ».

Parmi les 10 candidats du collectif, seul Rolland Ratsiraka sera aperçu en train de saluer la foule.

Sans véritable leader, les manifestants en première ligne essayent de s’organiser pour se faufiler vers la place du 13 mai. Mais ils sont finalement contraints de battre en retraite face aux forces de sécurité, dont plus de 3000 membres étaient mobilisés ce jour. Pourchassés par les policiers, les protestataires restés en arrière sont vigoureusement arrêtés.

Le calme revient finalement vers 16h. Les forces de l’ordre ratissent méthodiquement chaque rue. Selon la préfecture de police de Tananarive, 11 personnes ont été arrêtées et 4 agents ont été blessés. De son côté, la Croix-Rouge malgache nous informe avoir pris en charge 10 blessés non graves composés de manifestants et de quelques gendarmes. Le préfet de police avertit que la sécurité sera renforcée jusqu’à la fin de l’élection.

Ivan Rakotovoa

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Demandes d'asile, Mayotte, Djibouti, Madagascar

Réduire les flux migratoires en s’appuyant sur un « pays ami »

0
S’inspirer de l’exemple britannico-rwandais pour encadrer l’afflux de demandeurs d’asile, et plus si affinités, c’est la proposition du sénateur Thani Mohamed Soilihi, qui va travailler la mesure pour la présenter au Parlement
Météo France, retenue collinaire, Mayotte, Belal, La Réunion, Madagascar

Météo : une saison des pluies 53% plus abondante que la normale… pourvu que ça...

0
Si vous avez l’impression d’avoir mué en escargot tout chaud, c’est normal, il pleut beaucoup plus que les années précédentes. Et ce sont les données de Météo France qui le disent. Une accalmie est prévue à la fin du mois

International en bref

0
Papouasie-Nouvelle-Guinée : Le Premier ministre, James Marape, a déclaré l’état d’urgence pendant 2 semaines, ce jeudi 11 janvier, au lendemain des émeutes qui ont éclaté de manière généralisée et notamment dans la ville de...

De Nosy-Be à Mayotte : un dangereux périple effectué par amour !

0
Marina est une jeune malgache de 34 ans, résidant à Mamoudzou avec son compagnon et leur bébé d’un an. Si sa vie est stable aujourd’hui, il n’en a pas toujours été ainsi puisqu’elle a quitté travail et famille à Nossy Bé en 2020 pour poursuivre un rêve romantique qui s’est finalement révélé illusoire. Escroquerie du passeur, tempête sur la mer, esclavage moderne et retour impossible au pays pour cause de covid, son histoire est digne d’un roman d’aventures !
Madagascar, Andry Rajoelina, CENI

Madagascar : Andry Rajoelina réélu dès le premier tour, l’opposition conteste les résultats

0
Le président sortant l'emporte avec 58,95% des voix. Si l'opposition est vent debout contre les résultats, la Haute cour constitutionnelle devrait proclamer le nom du vainqueur dans les prochains jours.

Recent Comments