31.8 C
Mamoudzou
mercredi 17 avril 2024
AccueilEducationOlympiades de Mlezi : Une 3ème édition plutôt pluvieuse mais heureuse

Olympiades de Mlezi : Une 3ème édition plutôt pluvieuse mais heureuse

À l’occasion de la Journée internationale de la Jeunesse, l’association Mlezi a organisé, ce samedi 12 aout 2023, sa 3ème édition des olympiades sur le site sportif et balnéaire de la commune d’Acoua.

S’il y a bien une chose qui se fait de plus en plus désirer sur notre sol mais qui s’est paradoxalement manifestée en diluvienne abondance ce samedi, c’est notre amie la pluie. Une pluie qui s’est abattue plus que de raison en cet hivernal calendrier et qui a quelque que peu chamboulé l’initiale programmation des festivités. Mais qu’à cela ne tienne ! Il en faut plus pour décourager l’ensemble des équipes du Pôle jeunesse de Mlezi qui étaient bien déterminées à faire que cette journée hautement symbolique soit synonyme de joie, d’échange, de valeurs et de sains challenges pour leur 150 petits protégés des plus enjoués.

Les équipes sont motivées et même la pluie ne réfrénera pas la chaude ardeur compétitive

Cohésion et Respect sont les maitres mots 

Organisé autour de 3 principaux volets que sont les services de mineurs non accompagnés, la protection de l’Enfance et les établissements judiciaires, le Pôle jeunesse, c’est avant tout une diversité de profils, d’histoires, d’antécédents plus ou moins intenses mais surtout de jeunes générations, futurs citoyens de demain, à qui il est crucial d’inculquer des valeurs de fraternité, de tolérance et ce, sans stigmatisation aucune.

Zouhourya Mouayad Ben

Et quoi de mieux que le Sport pour aussi mettre en pratique tout cela : « Avec tout ce qui se passe sur notre sol, il est extrêmement important que ce genre d’actions soient soutenues sur notre territoire aussi pour éradiquer cette violence » amorce la vice-présidente départementale, Zouhourya Mouayad Ben, chargée des sports, culture et jeunesse. « Leur faire prendre conscience que de leur propre respect découlera, le respect à l’autre, à l’environnement et à toute forme de nomenclature qui compose une société, est primordial. Les vacances sont là, ils vont s’amuser mais ils apprendront tout autant grâce à cette journée et je salue l’implication de l’association qui fait toujours un travail extraordinaire pour apporter des solutions sur notre île, auprès de notre jeunesse justement. Malgré un emploi du temps chargé, je me devais d’être là pour leur montrer ton mon soutien ».

Les filles de l’équipe bleue sont bien décidées à gagner et prouver leur mordant même à l’épreuve mixte de football

Une symbolique localisation 

Marib Hanaffi

Organisé pour la seconde année consécutive en ce territoire Nord-Ouest qu’est la commune d’Acoua, plutôt réputée pour son calme justement, cet événement festivo-sportif se veut volontairement ouvert à tous, à d’autres associations, pour renforcer la mixité, les interactions et échanges comme nous l’indique Marib Hanaffi, maire des lieux : « En accueillant, ici, des enfants de tout le territoire, nous forçons les rencontres et poussons notre propre jeunesse à s’intéresser aux autres. Si notre commune tend et aspire à rester calme, c’est parce qu’il est pour nous capital de travailler dans cette dynamique préventive du vivre-ensemble. Tous les enfants de Mayotte sont les bienvenus et j’encourage pour cette journée, et dans la vie de tous les jours, tous nos petits athlètes à privilégier la respectueuse discussion, sans insulte, plutôt que la bagarre systématique ».

Les grands deviennent des super coachs pour les plus petits

Alors pour le coup, niveau bagarre ou même tension, R.A.S ! Et même si les légitimes contestations d’arbitrage étaient parfois au rendez-vous, dans la fougue émulation, nourrie d’adrénaline, strictement aucun débordement n’a été perçu et les sincères sourires étaient plutôt omniprésents.

Place aux épreuves

Mère Nature y aura donc mis son grain de sel et ses grosses gouttes de pluie annulant certaines activités mais au profit d’autres qui sont venues s’y greffer. Mot d’ordre chez Mlézi, on s’adapte ! Et même si les vêtements se voulaient parfois, pour ne pas dire tout le temps, bien trempés, pas de quoi refréner l’ardente motivation de nos participants répartis en 6 équipes des plus volontairement hétéroclites; de quoi laisser entrapercevoir une naturelle bienveillance entre générations et même entre groupes masculins et féminins. On aime !

On donne tout jusqu’à l’épuisement et toujours sous la pluie !

C’est ainsi que nos rouge, bleu marine, jaune, orange, rose et bleu ciel se sont affrontés en collectifs duels dans des épreuves relais de course de pneus, de râpage de coco, de beach soccer, de dextérité et habilité aquatico-manuelle, de course de sac ou encore de tire à la corde. Et les encadrants tout comme les hautes instances ont aussi donné de leur personne, renforçant le caractère cohésif et enjoué de cette mémorable journée internationale ET mahoraise de la jeunesse : « Égalité, c’est ainsi que nous voulons estampiller cet événement. Tout le monde est volontairement mélangé, on ne sait pas qui est qui et c’est une excellente manière d’apprendre à vivre ensemble. C’est un mot que nous répétons souvent mais qui est la base de tout, surtout à Mayotte. Certains prennent naturellement les rênes, motive les autres et cela se passe dans l’harmonie et la pleine intégration. Nous avons quelques jeunes originaires de l’Afrique des Grands Lacs fraîchement arrivés. Ils sont là en situation transitoire mais leur offrir une autre vision et leur montrer comment on vit dans une autre culture est aussi fort. C’est cela la richesse, la diversité, la tolérance, l’imprégnation des valeurs d’intégration et de la France » nous confie Hugues Makengo, directeur de Mlezi Maoré et ex directeur de la PJJ de Mayotte.

Hugues Makengo remporte le challenge râpe coco face à d’autres cadres de Mlezi sous les ovations des enfants

Troisième édition des plus réussies pour Mlezi et grande première pour sa nouvelle présidente, Fahoullia Mohamadi qui a également tenue à être présente pour l’occasion, venant même avec sa famille et ses enfants : « Il faut offrir à cette jeunesse les outils pour pouvoir s’élever et construire son propre chemin de vie. Pourquoi j’ai accepté cette présidence ? C’est justement parce que les valeurs prônées par Mlezi font écho aux miennes. On n’est pas là pour aider et créer une dépendance, bien au contraire, on élève, c’est important de le comprendre.

Fahoullia Mohamadi , nouvelle présidente de Mlézi

Les gens ont la critique facile et bien souvent non fondée. J’invite toute personne à venir voir qu’elles sont les actions réelles et au quotidien de l’association qui rend un véritable service à tout le territoire mahorais. Il est important de mettre en avant et valoriser toutes ces personnes qui oeuvrent dans l’ombre et faire des amalgames bien trop souvent incisifs et injustifiés ne valorise pas justement tout leur travail. Nous parlons de près de 650 personnes tout de même qui se lèvent tous les jours pour offrir un avenir meilleur à notre jeunesse et donc aussi à notre territoire. Et cette manifestation sportive en fait aussi partie et je suis très honorée d’être ici et de partager le bonheur de ces enfants ».

L’épreuve de dextérité et de vitesse. Principe, remplir son petit gobelet percé via cette bassine d’eau de mer et aller le vider ô plus vite une bouteille un peu plus loin.

C’est donc par une symbolique remise de coupe et médailles que cette journée ensoleillée, par les visages souriants et dans les coeurs, s’est achevée. Et bien que personne ne soit réellement perdant, il se murmure que l’équipe rose fut la grande gagnante… Le temps de se sécher et de quitter la plage face à l’iconique restaurant la Marine d’Acoua, les organisateurs se sont promis de faire encore mieux l’année prochaine. Le rendez-vous est pris et Marahaba Mlezi ! 

 

MLG

En encourage, on soutient, on motive, on y croit !
Chaquir Ibrahim, super coach sportif Mlezi et en charge de la gestion des épreuves de ces olympiades depuis 3 ans
Les rouges ont gagné cette manche…

 

 

 

 

 

 

 

 

Un atelier beauté et maquillage était aussi au rendez-vous pour embellir ces épreuves

 

 

 

 

 

 

 

Mais à gauche aussi !
On veut la victoire à gauche…
Quitte à être mouillés et sur la plage, on continue dans les jeux d’eau…

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mlezi Maore s’explique

0
Lors du tout récent mouvement social qui a secoué notre île, l’association Mlezi Maore a fait partie de ces associations d’aide aux personnes en situation de précarité qui ont cristallisé tout le ressentiment des manifestants des Forces Vives. Afin de dissiper les amalgames et malentendus dont elle a fait l’objet, sa présidente Fahoullia Mohamadi et son directeur général Hugues Makengo, ont souhaité s’exprimer dans nos colonnes.

Sensibiliser les auteurs de violences conjugales : une solution pour éviter la récidive ?

0
Afin d’éviter la récidive dans le domaine des violences conjugales, les acteurs sociaux ont pris conscience qu’il fallait prendre en charge les auteurs et pas uniquement les victimes. C’est le rôle des Centre de Prise en Charge des Auteurs dont la Martinique a été l’un des pionniers. Qui nous envoie son directeur, Fred Galva, invité d’honneur de la conférence-débat autour des auteurs de violences conjugales organisée par l’association Mlézi Maore ce mercredi 22 novembre dans l’hémicycle du conseil départemental
Mlézi, Apajh, Mayotte Autisme, Mayotte, autisme

Inauguration d’une plateforme dédiée à l’autisme à Doujani

0
Une plateforme dédiée à l’autisme et aux autres troubles du neurodéveloppement a été inaugurée ce lundi 9 octobre à Doujani. Fruit du travail collectif des trois principales associations œuvrant pour le handicap à Mayotte, Mlezi Maore, l’Apajh et Mayotte Autisme, cette plateforme a pu voir le jour grâce à un financement conséquent de l’ARS
ODPE, Mayotte

Premiers chiffres sur l’enfance en danger et à protéger en prévention de la délinquance...

0
A peine créé, l’Observatoire Départemental de l’Enfance en danger (ODPE) produit un rapport riche et félicité par tous. Maltraitance, grossesses précoces, santé déficiente, déscolarisation : les chiffres sont écrits noir sur blanc, et les facteurs aggravants comme la monoparentalité ou les blocages administratifs, sont mis en avant

Loin des clichés, place aux femmes ! 

0
Appuyées de leur tout nouvel et premier ouvrage, les équipes de l’association Mlezi Maoré avaient donné rendez-vous, ce jeudi matin, au coeur même de la bibliothèque de Cavani afin d’introduire, de sainement débattre et d’échanger, quant à la place des femmes en notre mahoraise insularité. Une novatrice approche fort appréciable et appréciée dressant un bilan aux moyens de visions et public symposium nourris de constats, anecdotes et personnelle sensibilité

Recent Comments