26.8 C
Mamoudzou
mercredi 24 avril 2024
AccueilEmploiMission locale : Une visite nationale hautement symbolique 

Mission locale : Une visite nationale hautement symbolique 

Une visite tant attendue et hautement symbolique, à l’initiative et volonté de la direction locale. Une première qu’il faut souligner en plus de 20 ans d’existence sur notre département. Initialement convié pour l’inauguration de son nouveau bâtiment à Passamainty, Stéphane Valli n’avait pu se rendre disponible à date escomptée mais s’était engagé pour une venue ultérieure et la promesse a donc été tenue. Une visite éclair et compactée niveau rendez-vous (Préfecture, Deets, Conseil départemental…), qui a tout de même eu le mérite de mettre en lumière et au devant de la scène nationale, la pleine implication des 98 collaborateurs que constitue l’ensemble des 7 antennes Mission locale de Mayotte.

Rédéfinir le b.a-ba et la genèse 

Au constat d’une dégradation marquée de l’emploi, notamment auprès des jeunes de plus en plus nombreux à être au chômage, c’est le 15 septembre 1981, que le 1er Ministre du Gouvernement de l’époque, Pierre Mauroy, décide de faire appel au Professeur Bertrand Schwartz afin d’élaborer une mission d’étude en vue d’améliorer l’insertion professionnelle et sociale des 16-21ans.

Bertrand Schwartz, père fondateur des Missions locales, décédé le 30 juillet 2016

Peu de temps après naissait officiellement le réseau des Missions locales de France qui compte aujourd’hui 440 maisons mères et 6 800 lieux d’accueil à travers l’ensemble des territoires métropolitains et ultramarins. Une naissance avant tout souhaitée à la demande des collectivités là où Mayotte fait encore figure d’exception sachant l’impulsion initiale nationale qui a malheureusement eu pour conséquence de ne pas générer la pleine implication des communes, pensant que cela n’incombait guère à leur domaine de compétence. Un quiproquo juridico-logistique donc, imputant un ratio d’investissement principalement de sources étatiques (80%) face aux 2% globaux des 17 communes et de Pôle emploi. Concernant les autres Missions locales de France et de Navarre, l’apport financier communal se veut majoritaire.

Entretien de la délégation ML nationale avec le préfet, ses adjoints ainsi que les services de la Deets

Cette visite nationale fut aussi l’occasion de redéfinir avec pédagogique efficience les responsabilités de tout un chacun, notamment auprès du Conseil départemental lors d’une entrevue entre le président de l’UNML et le vice-président Madi Moussa Velou (en l’absence de Ben Issa Ousseni pour motifs de santé). Une entrevue des plus fructueuses aux dires de la toute nouvelle et dynamique directrice départementale, Nadia Djoumoi qui se réjouit par avance des interactions concrètes et efficaces à venir en lien aussi avec les indispensables dialogues de gestion et budgétisation annuelles : « Il y a 3 ans de cela, nous avions adressé au Département la convention nationale Mission locale que nous souhaitions transposer à échelle territoriale.

Entretien en le Conseil départemental et la délégation nationale Mission locale

Malheureusement à l’époque, sous l’ancienne mandature, cela n’a pas eu de suite. L’actuelle équipe s’est engagée à rependre en main ce dossier pour enfin mettre en application cette convention, redéfinissant par la même occasion, les missions qui nous incombent notamment sur le volet d’une partie des mineurs issus de l’Aide sociale à l’enfance ». Un volet qui n’est pas des moindres sachant la complexité et les dysfonctionnements que cela représente pour le Conseil départemental justement. En plus des actuelles missions des plus denses déjà en cours, c’est donc la prise en charge des bénéficiaires du RSA ainsi que des jeunes de l’ASE que la Mission locale s’attend d’endosser avec déterminisme et pleine envie. 

Vers une labellisation 

Afin de garantir « une conformité des prestations délivrées et l’égalité de traitement des demandes » l’ensemble des missions locales, des 15 associations régionales (ARML) et l’Union nationale (UNML) ont décidé d’entreprendre, en mai 2022 dernier pour l’anniversaire des 40 ans de la naissance du réseau Mission Locale, une démarche de création et de labellisation nationales. Un label qui se veut moteur de principes en termes de conformité, de performance évaluée, de qualité et d’équité de traitement des besoins de chaque  jeune, face à une réalité sociale et économique propres à chaque territoires.

Nouveau bâtiment Mission locale situé à Passamainty

C’est donc en ce 1er semestre 2023 que différents séminaires se sont organisés, notamment celui de la zone océan Indien, le 11 avril dernier à la Réunion, afin de présenter les grands axes, outils et points clés qui seront pris en compte dans ce lancement de démarche de labellisation et de notation. Une notation basée sur 35 critères clés notés de 1 à 4 pour lesquels il faut au minimum 80% des résultats au dessus de la note de 3 pour pouvoir prétendre à cette labellisation. Accessibilité des services, pertinences des actions proposées, qualité d’accueil, efficacité de l’évaluation des parcours de ces jeunes… Autant de critères pesant dans la balance et amplifiant le noble stakhanovisme, non dénué de pleine implication, des services Mission locale. Là où notre antenne mahoraise pèche et ne récolte qu’un modeste 1 participatif, c’est justement dans l’approche des financements des collectivités. Une problématique locale qui se veut donc résolue en un avenir proche sachant les mutuels engagements tenus par Conseil départemental auprès du Président Stéphane Valli. Cet ensemble de premières notations va permettre de visionner de manière concrète les axes à améliorer au regard de ce nouveau et premier référentiel de labellisation en vue, par la suite, de présenter officiellement sa candidature auprès du cabinet audit certifié. Et Mayotte compte bien faire partie de cette première vague ! « Il est important que la qualité de notre travail soit reconnue et peut être même cas d’exemplarité au regard de toutes les autres Missions locales. Nous voulons montrer notre existence et notre sérieux; c’est important pour l’ensemble des collaborateurs, pour notre directeur de Développement et Communication Djabiri Madi et pour moi même bien entendu ».

(de g. à d.) Rouchdi Abal-Hassni (responsable mission locale Passamainty), Nadia Djoumoi (directrice Mission locale Mayotte), Djabiri Madi (directeur de Développement et Communication ML Mayotte)

 

Un plein engagement où le sérieux n’est plus à prouver tout comme le plein alignement national qui conduira d’ailleurs les 2 gestionnaires financiers de l’antenne, en Métropole, pour un stage le mois prochain, visant la comptabilité analytique et la pleine transparence de l’emploi des financements adressés à la Mission locale mahoraise.

MLG

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
FATMA, musée, Mayotte

La 16ème édition du FATMA a débuté ce lundi !

0
La 16ème édition du Festival des Arts Traditionnels de Mayotte a débuté ce lundi matin sur le parking du marché couvert. Au programme : foire artisanale, ateliers de découverte des traditions mahoraises et exposition numérique en partenariat avec le Musée de Mayotte

Santé : Une nouvelle offre de soins disponible dans le centre de l’île

0
C’est maintenant officiel, la nouvelle Maison de santé pluridisciplinaire Moinecha Ali Combo située à Ouangani a été inaugurée ce samedi. Pas moins de 13 professionnels de santé vont y exercer donnant ainsi une bouffée d’oxygène aux services de santé saturés de la commune chef-lieu
Lycée, Lumières, forum, emploi, sportif, formation, économie, emploi, violences, recteur

Forum de l’emploi sportif : le sport, une autre réponse à la violence 

0
Le forum de l’emploi sportif a porté une initiative lumineuse pour créer un espace de dialogue et améliorer la mise en œuvre des politiques sportives à Mayotte
documentaire, suite, violences, sexuelles, sexistes,

Sexisme : zéro tolérance pour les violences 

0
« Défends-toi ! » est le thème de la conférence de lutte contre les violences sexistes et sexuelles dans le milieu sportif, qui s’est organisée lundi matin au conseil départemental
Vote, budget, conseil, départemental, assemblée

Conseil départemental : vote d’un « budget fragile » pour 2024, d’après Zamimou Ahamadi 

0
Le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousséni, et l’ensemble de l’Assemblée départementale étaient réunis ce mardi au sein de  l’hémicycle Younoussa Bamana afin de voter le budget 2024 du Conseil départemental

Recent Comments