32.8 C
Mamoudzou
vendredi 12 avril 2024
AccueilFaits diversOuverture du procès des assassins présumés de Christophe Brousset 

Ouverture du procès des assassins présumés de Christophe Brousset 

C’est au sein de la salle d’audience B du tribunal judiciaire de Mamoudzou que se déroulait ce matin la première journée de procès de la cour d’assises des 2 autres jeunes suspectés d’être impliqués dans le meurtre de Christophe Brousset survenu à Kawéni, en avril 2016.

Dans quelques semaines, cela fera 7 ans que le restaurateur de Dembeni s’est écroulé en début de soirée aux abords du collège de Kawéni 1, sous les yeux de ses 3 agresseurs, des badauds et surtout, sous les yeux de sa compagne Nathalie et de leur enfant Mattéo, alors âgé de 13 ans. Un seul coup de couteau, fatal, porté au niveau du coeur, en ce vendredi 15 avril 2016, au motif initial d’un vol à la tire et d’un refus d’obtempérer de la part de la victime. Quelle triste folie ! 

Loin de la mielleuse condescendance de circonstance alliée à un sensationnel caractère alarmiste, propre à la plume journalistique bien souvent formatée malgré elle, il est indéniable que cet inqualifiable fait-divers a été un des tournants majeurs de notre île, dévoilant à la face de l’Hexagone et des autres territoires ultramarins, le degré de violence atteint et dénoncé par une population apeurée depuis bien des mois (années), en ce 101ème département français. Une violence inouïe qui avait spontanément rassemblé les foules et la presse que nous sommes, dès le lendemain, sur les lieux du drame, dans le cadre d’une marche blanche.

Jeunes et moins jeunes, parents, grands-parents, ado et enfants. Tous unis, en ce samedi 16 avril 2016, face à un territoire à la dérive en proie à des extrêmes et de multiples facteurs désarmants. Une foule unie dans la tristesse.

Trois jours d’assises 

Sur les 3 interpellations, tous étaient mineurs au moment des faits et déjà bien connus des services de police et du système judiciaire pour d’autres affaires. Le plus jeune de la bande a d’ailleurs comparu avant les 2 autres et ce, en 2019. Pourtant, la nécessaire question juridico-morbide persiste, à savoir, qui est celui qui a officiellement porté le coup de couteau ayant entraîné le décès de Christophe ? C’est l’avocat général, Maître Cantinol qui aura la lourde responsabilité de porter l’accusation. C’est donc pour motifs de vol en réunion ainsi que de vol avec violence ayant entrainé la mort, que Karim A. (23 ans) dit « Pablo » et Ibrahim A. (24 ans) dit « Pamandzi » ou encore « Hibou », vont être jugés jusqu’à vendredi, appuyés des respectives défenses de Maître Idriss ainsi que de Maître Andjilani face à une condamnation probable de réclusion à perpétuité ou bien de 20 annuités d’emprisonnement si la notion juridique du statut de « mineur » est retenue.

Un procès à huis clos 

Bien que la défense précitée n’ait guère émis quelconques et officielles réticences quant à la publicité des débats, sachant le statut désormais majeur des accusés et le caractère ancien des faits, madame la Présidente Nathalie Brun-Zahi a toutefois poliment invité la presse à sortir du tribunal laissant notamment la partie civile en présence, constituée de Nathalie K. la compagne et de son fils, Mattéo B. qui a bien grandi. À leurs côtés, Maître Mattoir ainsi que Maître Souhaili représentant aussi les 4 autres personnes qui se sont constituées partie civile mais qui, faute de géographique promiscuité résidentielle, n’ont pu répondre physiquement présentes à ces assises pour lesquelles 3 jurés titulaires et 2 suppléants ont été tirés au sort en cette amorce d’audience. Un fut par ailleurs récusé par la défense.

Le rédaction du JDM vous apportera ultérieurement les éléments informatifs escomptés lors du jugement final rendu, ce vendredi 24 mars prochain.

MLG

La barre de la salle B du Tribunal judiciaire sur laquelle se succèdera 3 jours durant, partie civile, avocats, accusés et défense

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Justice : Il s’en prend à un homme en deux roues pour acheter des...

0
Le tribunal correctionnel de Mamoudzou jugeait hier matin un homme accusé de vol aggravé par deux circonstances, à la fois en réunion et avec le visage dissimulé. La peine qu’il encourait s’élevait à 7 ans de prison.

Justice : Bientôt sept nouveaux greffiers affectés à Mayotte

0
Le recrutement de 7 greffiers des services judiciaires pour le département de Mayotte a été publié le 30 mars au Journal officiel de la République française.

Justice – Prison avec sursis, privation des droits civils et civiques et 40.000 euros...

0
Le procès de l’ancien président du Conseil départemental, Daniel Zaïdani, et de ses deux collaborateurs, Alhamid Aboubacar et Alain Kamal Martial Henry s’est enfin tenu hier plus de 10 ans après les faits. Il était notamment reproché à Daniel Zaïdani des détournements de fonds publics lors de son mandat. Quant à ses anciens collaborateurs, ils étaient poursuivis pour complicité d’atteinte à la liberté d’accès des candidats dans les marchés publics et soustraction de biens

Tribunal judiciaire : Jugé plus de 10 ans après pour des faits d’agression sexuelle...

0
Un homme a été jugé hier en son absence par le tribunal correctionnel de Mamoudzou plus de 10 ans après les faits. Il lui était reproché d’avoir agressé sexuellement, à trois reprises, une fillette âgée d’à peine six ans. Les faits d’une extrême gravité auraient pu (dû ?) être requalifiés afin d'être jugés devant une cour d’assises.

Tribunal judiciaire : 18 mois de prison ferme pour un ancien membre de la...

0
Un homme a été condamné en son absence ce mardi lors de l’audience correctionnelle au tribunal judiciaire. En effet, ni lui, ni son avocat n’étaient présents pour plaider sa cause. Il était pourtant poursuivi pour des faits de violence aggravée par deux circonstances et encourait jusqu’à sept ans de prison.

Recent Comments