27.8 C
Mamoudzou
lundi 4 mars 2024
AccueilEconomieLa Cadema poursuit et accélère ses grands projets d’infrastructures

La Cadema poursuit et accélère ses grands projets d’infrastructures

Le président de l’agglomération de Dembéni Mamoudzou, Rachadi Saindou, a présenté vendredi dernier les grands projets de développement pour les années à venir concernant la mobilité, l’aménagement et l’habitat ainsi que tout ce qui concerne l’environnement et le développement durable. Autant dire qu’il va falloir s’armer de patience pendant la durée des travaux.

« Il y a un an et un mois presque jour pour jour qu’avait lieu la pose de la première pierre concernant le projet caribus. Que de chemin parcouru depuis », se félicite Rachadi Saindou. En effet, de nombreux chantiers sont en cours au sein de l’agglomération de Dembéni Mamoudzou ou vont bientôt commencer. Entre les projets de technopole, de campus connecté, Caribus, de navettes terrestres et maritimes, la résorption de l’habitat insalubre, la construction de logements sociaux, le conservatoire de musique ou encore le nouveau siège de la Cadema à Tsararano, sans oublier les projets d’aménagements urbains et d’assainissements, il va y avoir ces prochaines semaines et ces prochains mois pléthore de chantiers. Et comme le souligne Rachadi Saindou, « Ce sont des projets essentiels pour l’attractivité et l’aménagement du territoire. Soyons ambitieux tout en étant raisonnable afin de regarder sereinement l’avenir ».

La mobilité, un enjeu majeur pour le développement du territoire

Le projet Caribus est actuellement dans sa première phase. Quatre lignes de bus devraient ainsi voir le jour d’ici la fin des travaux prévue en 2027. Une première ligne reliant les Hauts-vallons à Passamainty sera équipée d’un bus à haut niveau de service (BHNS), elle disposera de voies entièrement réservées et sans obstacles, avec une fréquence de passage de 10 minutes en heure de pointe. Une deuxième ligne reliera Passamainty à Dembéni ; une troisième entre Mamoudzou Mtsapéré et Cavani et enfin la dernière ligne ira de Passamainty à Vahibé. « La mise en service partielle Sud est prévue pour le 1er trimestre 2024 et celle du Nord en 2025 », indique le responsable de la mobilité au sein de la Cadema. D’un montant total de 245 millions d’euros, ce projet phare vise à désengorger Mamoudzou et à faciliter l’accès dans l’agglomération. « En 2027, l’intégralité des lignes devraient être mises en service », poursuit-il.

Toutefois, la Cadema a aussi pour objectif de développer la circulation en vélo, ainsi que le déploiement de navettes terrestres et maritimes. Ces dernière étant prévues à l’horizon 2024. Actuellement, il y a déjà une première ligne de navettes routières reliant Hajangua à Kawéni. Une deuxième ligne reliant Kawéni à Mamoudzou devrait ouvrir en mai de cette année, explique la Cadema. Mais surtout l’agglomération mise sur la montée en puissance du vélo. Pour cela des formations à la pratique du vélo dans les écoles vont être accentuées et une prime vélo est actuellement mis en place par la Cadema. Un schéma directeur de pistes cyclables sera ainsi intégré dans les infrastructures liées à la mobilité. Concernant les navettes maritimes elles auront « une motorisation propre » et relieront Iloni à Mamoudzou. Elles pourront embarquer 50 passagers.

Rachadi Saindou et Fabien Trifol ont présenté les travaux à venir dans l’agglomération de la Cadema

Concernant, les travaux dans la zone industrielle de Kawéni, notamment vers le rond-point SFR, Fabien Trifol, directeur Aménagement et Environnement au sein de la Cadema, précise que « Nous communiquerons quand ils commenceront » (en avril ?). Il faudra s’attendre à ce qu’ils soient impactant pour les usagers car les travaux auront lieu de jour et non la nuit, « afin d’aller plus vite ». En outre, la deuxième phase des travaux de Caribus qui devraient débuter prochainement ou d’ici la fin de l’année et qui concerneront la zone sud, « Il faudra s’attendre à des travaux de longue durée, importants qui risquent de poser de gros problèmes de circulation, notamment entre le rond-point du baobab et la gare maritime ». Sa mise en service partielle étant prévue au 1er trimestre 2024. La Cadema précise qu’elle mettra à disposition des moyens alternatifs de déplacements afin de diminuer l’impact pour les usagers, comme la mise en place de navettes depuis la plage du Pendu à destination de la barge. Néanmoins, il faut s’attendre d’ici les prochaines semaines et les prochains mois à vivre des problèmes de circulation très importants dans l’agglomération de Mamoudzou.

Aménager l’habitat pour lutter contre l’insalubrité

La Cadema compte aussi lutter contre les habitations précaires à travers le projet de résorption de l’habitat insalubre (RHI). Ainsi neuf logements devraient voir le jour du côté de la mangrove d’ici le dernier trimestre de cette année. De plus, dix logements de « nature locatifs très social » devraient sortir de terre à Mro Titi, vers le mois de septembre. La construction d’un Faré comportant un lieu de vie et de rencontre est également prévue en fin d’année. Par ailleurs, dans le cadre du Plan Logement d’Abord (PLA), la Cadema entend lutter contre le mal logement et offrir des habitats conformes et opérationnels. Pour cela elle a mis en place un guichet logement afin d’accompagner les administrés dans leur demande et en partenariat avec les CCAS. Une commission d’attribution des aides à l’amélioration de l’habitat a été instaurée où elle peut octroyer jusqu’à 10.000 euros par foyer, sur les fonds propres de l’agglomération.

Dans le cadre du programme national Action Cœur de ville pour redynamiser les centres-villes, l’agglomération de Dembéni Mamoudzou va réhabiliter l’ancien tribunal. La pose de la première pierre devrait se faire fin mars, début avril. Ce sera un tiers-lieu consacré à l’architecture où étudiants et constructeurs pourront se former. Il y aura aussi des bureaux et un espace de co-working, ainsi qu’un lieu culturel. Le site de l’usine sucrière à Hajangoua sera revalorisé avec un débroussaillage et la pose d’un panneau « monument historique ». Le ponton de pêche à Mtsapéré sera aménagé et doté d’un point de débarquement dont les travaux devraient commencer dans le courant de l’année 2025. La voirie de la ZAE d’Ironi Bé va être réhabilitée afin de développer davantage cette zone. Le début des travaux est prévu au premier trimestre 2024. Enfin, le nouveau siège de la Cadema à Tsararano devrait voir le jour en fin d’année 2026 après deux ans de travaux.

Exemple de bornes enterrées pour les déchets en cours de mise en place aux Hauts-Vallons

Mieux gérer les déchets et l’assainissement des eaux usées

La Cadema se félicite de procéder au ramassage des déchets à raison de cinq jours par semaine. « Nous sommes les seuls, même en métropole ou dans les autres départements d’Outremer ça n’existe pas ! ». Par ailleurs, elle collecte maintenant depuis quelques temps les déchets dans des zones inaccessibles et a mis en place des déchetteries mobiles chaque samedi dans les trois zones de l’agglomération. A savoir le nord, le centre et le sud. De nombreux projets sont prévus cette année et au cours de l’année prochaine, comme le tri à la source dans les foyers, la mise en place de machines pour trier et broyer les plastiques et depuis quelques semaines maintenant l’installation de bornes enterrées. « C’est une solution innovante qui permet de répondre aux incivilités des jeunes qui mettaient le feu aux poubelles. Elles sont équipées de blocs métalliques les bloquant au sol ».

Concernant les eaux pluviales, de nombreux chantiers sont en cours car il s’agit de faire des travaux de curage mais aussi de sécurisation. « Une astreinte des eaux pluviales est ainsi disponible 7 jours sur 7 et 24H/24 avec deux régies, une au nord et l’autre au sud », précise Fabien Trifol. Vis-à-vis de la prévention des inondations, il s’agit de préserver la qualité des eaux souterraines. Pour cela il y a de nombreux chantiers d’entretien et de ramassage des déchets menés par des entreprises privées. Par ailleurs, le directeur Aménagement et Environnement indique que « les plages se situant sur le territoire de la Cadema sont nettoyées chaque semaine ».

Les travaux du futur campus connecté à Hajangoua

Enfin, à propos des différents travaux en cours, une signalétique entrée/sortie de la Cadema sera mise en place. Le campus connecté d’Hajangua, actuellement en travaux va être agrandi avec une salle de restauration, des équipements pour les étudiants ainsi qu’une bibliothèque universitaire (BU). Son inauguration est prévue au mois de juillet. Enfin, plusieurs laveries vont être déployées dans l’agglomération avec des brigades éco-gestes afin « de diminuer le lavage en rivière ». D’ici quelques semaines devrait également avoir lieu l’inauguration de l’aire de jeu à Mtsapéré qui a été agrandie pour atteindre les 1000m2.

Comme on peut le voir les projets mais surtout les travaux ne manquent pas et vont continuer à rythmer la vie des habitants de l’agglomération de Mamoudzou. « Il en va de l’avenir et de l’attractivité du territoire dont le but est d’améliorer la vie des citoyens », précise le président de la Cadema. Cette dernière tiendra régulièrement la population informée de l’avancement des travaux ainsi que des projets en cours.

Le financement de ces projets n’a pas été abordé.

Benoît Jaëglé

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Majikavo : union des habitants pour encadrer les jeunes

0
Ils sont commerçants, pompiers, chefs d’entreprise ou simples citoyens, et ont tous en commun la volonté de participer au rétablissement de la paix dans leur village, "l'Etat apporte sa part, nous devons prendre la nôtre" fusion des énergies et donc de solutions autour de jeunes délinquants désœuvrés dont certains sont diplômés mais sans avenir

Environnement : Le reboisement comme solution pour préserver notre ressource en eau

0
Dans le cadre du projet « Reboisement et remobilisation de la ressource en eau dans le bassin versant de Mbouanatsa », la Fédération Mahoraise des Associations Environnementales en partenariat avec le Groupement Intercommunal des Agriculteurs du Sud de Mayotte ont organisé samedi une opération de plantation d’arbres.
DEAL, Mayotte, MNE

Containers dans la mangrove : la MNE dépose plainte, la DEAL s’explique

0
C’est dans un contexte très tendu de décision préfectorale de rétablir la circulation dès les premiers barrages que sont tournées les images de containers poussés dans la mangrove par des engins de chantier. La levée des blocages permettant, ils seront enlevés dans la semaine, indique la DEAL
CMA, Mayotte, CFA

Sortie de convalescence pour la Chambre des Métiers et de l’Artisanat

0
Après les fortes turbulences d’années de gestion chaotique, il a fallu que la maison mère et l’État se portent au chevet de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et lui prescrivent les remontant appropriés. Après des mois de salaires non payés, les choses rentrent dans l’ordre grâce à une Commission provisoire nommée en octobre 2023. Son président nous parle d’avenir

L’agenda loisirs du week-end : Un reboisement, de la rando, une soirée latino et...

0
Au programme de ce week-end après de longues semaines d’interruptions : Reboisement et remobilisation de la ressource en eau dans le bassin versant de Mbouanatsa, porté par la FMAE ; découverte éducation et culturelle sur le site historique Antana B ; découverte des missions bénévoles en mer proposées par l'association Ceta'Maore en 2024 ; la meilleure et la plus connue Soirée de Danses Latines de l'île ; sans oublier les séances de cinéma.

Recent Comments