30.8 C
Mamoudzou
dimanche 21 avril 2024
AccueilEconomieInterception d’un navire de pêche transportant illégalement 3.5 tonnes de poissons congelés

Interception d’un navire de pêche transportant illégalement 3.5 tonnes de poissons congelés

Une opération inter-administration réunissant l’ULAM, la DEAL, la DAAF, la DEETS ainsi que la gendarmerie nationale a permis vendredi 13 janvier d’intercepter un navire de pêche provenant de Madagascar transportant illégalement 3.5 tonnes de poissons congelés.

Vendredi dernier, la préfecture de Mayotte informe dans un communiqué, que les agents de contrôle de l’Unité littorale des affaires maritimes (ULAM) ont été sollicités par la brigade nautique de côtière de la gendarmerie nationale suite « au contrôle en mer d’une barque de pêche immatriculée à Mayotte ».

Sa cargaison contenait 3.5 tonnes de poissons

De nombreuses irrégularités

Une fois sur place, outre « l’absence de titre de sécurité du navire et la présence d’un matériel de sécurité incomplet et obsolète », les agents ont constaté que « les individus présents à bord ne correspondent pas aux marins déclarés sur la liste d’équipage », détaille la préfecture. Les premières constatations menées par la direction de l’environnement, de l’aménagement, du logement et de la mer (DEALM) ont permis d’établir « d’un transport de produits de la pêche maritime provenant d’une activité illégale », renseigne la préfecture. Selon l’institution, « un faisceau d’indice » conduit à l’hypothèse suivante : il s’agirait d’un « avitaillement en produits de la pêche ne provenant pas des eaux sous souveraineté française, mais achetés congelés à Madagascar et vendus à Mayotte comme issus de la pêche locale ». La quantité totale de poissons saisie « s’élève à 3.5 tonnes » et, souligne la préfecture, « montre l’ampleur du trafic ».

Des pratiques répréhensibles

Si le service de l’alimentation de la Direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DAAF) a procédé au contrôle des « conditions de conservation et effectué une analyse sanitaire des poissons présents à bord », les pôles concurrence et travail de la Direction de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DEETS) ont « évalué l’activité pratiquée au regard de la réglementation en vigueur en matière d’emploi et de commercialisation ». La préfecture tient ainsi à rappeler que cette pratique illicite, outre la mise en péril de « la sécurité des individus embarqués », nuit au « développement durable de la filière pêche à Mayotte ». Dès lors, souligne l’institution, « tout propriétaire de navire engagé dans une activité de cette nature s’expose en particulier à de lourdes sanctions devant le tribunal judiciaire de Mamoudzou ».

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Le parc marin se prépare à adopter un nouveau plan de gestion en 2025

0
Le conseil de gestion du parc marin de Mayotte, présidé par Abdou Dahalani et dirigé par Guillaume Amirault s’est réuni pour la première fois de l’année ce mercredi. Objectif phare : initier la démarche de l’écriture d’un nouveau plan de gestion pour les 15 prochaines années.
Place nette, Guévenoux, Mayotte

Premier épisode de l’opération « Mayotte place nette » à Doujani 2

0
Alors que le début de l’opération « Mayotte place nette » n’avait même pas encore été annoncé officiellement, son premier épisode consistant à détruire 220 habitations illégales dans le quartier informel de Doujani 2 a commencé ce mardi matin
RUP, pêche, Younous Omarjee, Mayotte

S’estimant exclus des dispositifs d’aides, des pêcheurs manifestent lors de la venue de la...

0
C’est un sujet long comme une traine de chalut : l’exclusion de Mayotte du dispositif d’aides français du renouvellement de la flotte de pêche des RUP est incompris. Nous évoquons une explication liée au manque de données sur la pêche, mais nous n’avons pu avoir de confirmation des services de l’Etat
CAPAM, pêche, Mayotte, conseil des ministres

Des aides de l’Union européenne en faveur de la pêche en Outre-mer

0
En 2017, à l’initiative du député européen Younous Omarjee, le Parlement européen demandait à la Commission de lever les obstacles au renouvellement des flottes traditionnelles et artisanales, qui contribuent au développement local et durable...

Interdiction de la pêche au poulpe à compter du 1er avril

0
Le Parc naturel marin de Mayotte rappelle que la période d'interdiction de pêche au poulpe va débuter le 1er avril afin de permettre à ces animaux de se reproduire et ainsi préserver les ressources...

Recent Comments