27.8 C
Mamoudzou
samedi 28 janvier 2023
AccueilEconomieInterception d’un navire de pêche transportant illégalement 3.5 tonnes de poissons congelés

Interception d’un navire de pêche transportant illégalement 3.5 tonnes de poissons congelés

Une opération inter-administration réunissant l’ULAM, la DEAL, la DAAF, la DEETS ainsi que la gendarmerie nationale a permis vendredi 13 janvier d’intercepter un navire de pêche provenant de Madagascar transportant illégalement 3.5 tonnes de poissons congelés.

Vendredi dernier, la préfecture de Mayotte informe dans un communiqué, que les agents de contrôle de l’Unité littorale des affaires maritimes (ULAM) ont été sollicités par la brigade nautique de côtière de la gendarmerie nationale suite « au contrôle en mer d’une barque de pêche immatriculée à Mayotte ».

Sa cargaison contenait 3.5 tonnes de poissons

De nombreuses irrégularités

Une fois sur place, outre « l’absence de titre de sécurité du navire et la présence d’un matériel de sécurité incomplet et obsolète », les agents ont constaté que « les individus présents à bord ne correspondent pas aux marins déclarés sur la liste d’équipage », détaille la préfecture. Les premières constatations menées par la direction de l’environnement, de l’aménagement, du logement et de la mer (DEALM) ont permis d’établir « d’un transport de produits de la pêche maritime provenant d’une activité illégale », renseigne la préfecture. Selon l’institution, « un faisceau d’indice » conduit à l’hypothèse suivante : il s’agirait d’un « avitaillement en produits de la pêche ne provenant pas des eaux sous souveraineté française, mais achetés congelés à Madagascar et vendus à Mayotte comme issus de la pêche locale ». La quantité totale de poissons saisie « s’élève à 3.5 tonnes » et, souligne la préfecture, « montre l’ampleur du trafic ».

Des pratiques répréhensibles

Si le service de l’alimentation de la Direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DAAF) a procédé au contrôle des « conditions de conservation et effectué une analyse sanitaire des poissons présents à bord », les pôles concurrence et travail de la Direction de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DEETS) ont « évalué l’activité pratiquée au regard de la réglementation en vigueur en matière d’emploi et de commercialisation ». La préfecture tient ainsi à rappeler que cette pratique illicite, outre la mise en péril de « la sécurité des individus embarqués », nuit au « développement durable de la filière pêche à Mayotte ». Dès lors, souligne l’institution, « tout propriétaire de navire engagé dans une activité de cette nature s’expose en particulier à de lourdes sanctions devant le tribunal judiciaire de Mamoudzou ».

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Lutte contre l’habitat illégal et insalubre : 160 cases en tôles démolies

0
La première journée de l’opération de lutte contre l’habitat illégal et insalubre à Doujani s’est déroulée mardi 17 janvier. Au total, ce sont 160 cases en tôles qui ont été démolies. Une opération censée permettre de reprendre possession du foncier et permettre à la ville de Mamoudzou de poursuivre son développement.
Chimique, Mayotte

Les étudiants étrangers nés à Mayotte veulent pouvoir continuer leurs études

0
Une quarantaine d’étudiants en situation irrégulière a manifesté hier matin devant le tribunal judiciaire de Mamoudzou afin de pouvoir poursuivre leurs études supérieures dans et en dehors du territoire mahorais. Une délégation a été reçue par le procureur de la République de Mayotte, Yann Le Bris.

Une délinquance en augmentation sur les 11 premiers mois de l’année 2022

0
Publiés par la préfecture la veille de l’arrivée du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer à Mayotte, les chiffres de la délinquance concernant le mois de novembre 2022 (au regard du mois novembre 2021) montrent un net recul de la délinquance. Néanmoins,  sur les 11 premiers mois de l’année cette dernière poursuit sa progression.

Les prix des produits pétroliers en baisse, la bouteille de gaz en augmentation

0
Au 1er janvier 2023, les prix des produits pétroliers s'établissent pour le : Supercarburant sans plomb à 1,68 euros par litre (- 11,11% par rapport au mois de décembre 2022) Gazole à 1,53 euros...

Risque d’introduction de la fièvre aphteuse à Mayotte

0
En raison de la présence de la fièvre aphteuse aux Comores, la préfecture de Mayotte alerte les "détenteurs de ruminants (zébus, moutons, chèvres)" à la vigilance en raison du risque réel d'introduction de la...

Recent Comments