27.8 C
Mamoudzou
samedi 28 janvier 2023
AccueilorangeSécurité routière : le nombre de morts sur les routes augmente...

Sécurité routière : le nombre de morts sur les routes augmente de 33 % en 2022

L’Observatoire départemental de la Sécurité routière a publié vendredi dernier son bilan ATBH (d'accidents, tués, blessés et dont blessés hospitalisés) pour l’année 2022. Malgré une diminution des accidents, la mortalité a pour sa part augmenté de 33% par rapport à 2021.

Moins d’accidents mais impliquant davantage de tués sur la route. C’est en somme la conclusion des données du bilan de l’année 2022 de l’Observatoire départemental de la Sécurité routière. Au total, 2022 aura été émaillée par 192 accidents de la route, contre 216 en 2021, provoquant le décès de 16 personnes, contre 12 l’année précédente. Seuls 4 mois de l’année 2022 (janvier, mars, juillet et août) n’enregistrent aucun décès, à l’inverse d’octobre et de mai qui auront été les plus meurtriers avec respectivement 4 et 3 personnes ayant perdu la vie. Pour Mikidadi Assani, président de l’association des usagers de la route, il s’agit d’une « année noire au vu de la mortalité ».

Moins d’accidents mais plus de blessés hospitalisés

2022, une année noire pour les piétons

La mortalité routière a augmenté de 33% entre 2021 et 2022 alors que le nombre d’accidents, sur la même période, a diminué de 11%. Cette hausse résulte, selon l’Observatoire, « de l’augmentation du nombre de piétons tués (5 en 2022 contre 2 en 2021), de celui des usagers de véhicule léger (6 tués en 2022 contre 2 en 2021) ». En revanche, le nombre de cyclomotoristes tués, constate l’Observatoire, est en diminution entre 2021 et 2022, passant respectivement de 7 à 4. Toutefois, depuis 2018, les usagers de la route ayant le plus été victimes d’accidents mortels sont ceux ayant un véhicule léger (19 tués), suivis par les piétons (16 tués). Viennent ensuite, constate l’Observatoire, « les cyclomotoristes (9 tués), les motocyclistes grosses cylindrées (8 tués) et enfin les motocyclistes légères moins impliqués (6 tués) ».

Des accidents qui frappent toutes les populations

Par ailleurs, seule la classe d’âge des « 14-17 ans » a été épargnée par les accidents mortels en 2022. Les usagers les plus impliqués ont été ceux de la classe d’âge « 0-13 ans » avec 4 tués. Suivent ensuite les classes d’âge « 25-34 ans » et « 35-44 ans » avec 3 tués chacune. Enfin, les classes d’âge « 18-24 ans », « 45-64 ans » et « 65 ans et plus » comptabilisent chacune 2 tués. Néanmoins, note l’Observatoire, au regard des 5 dernières années, les usagers les plus impliqués par les accidents mortels ont été ceux de la classe « 25-34 ans » avec 13 tués. Les « 45-64 ans » et les « 0-13 ans » enregistrent 9 tués chacune, suivis par les « 18-24 ans », « 35-44 ans » et « 65 ans et plus » avec 7 tués par catégorie ; les moins éprouvés étant les « 14-17 ans » avec 5 tués.

Si le nombre de blessés est en diminution de 11 % entre 2021 et 2022 (282 contre 252), le nombre de blessés hospitalisés augmente pour sa part de 9 % avec, en 2022, 61 hospitalisations contre 56 en 2021. Des chiffres corroborant la perception du commandant du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) 976, le colonel Olivier Neis. Lors de son état des lieux de l’activité des pompiers pour l’année 2022, il a noté une augmentation du pourcentage d’accidents très graves en hausse avec, notamment, une augmentation « des blessures et des séquelles profondes ».

Pierre Mouysset

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Opération Sorties tranquilles : Le bilan 2022 est plus que positif

0
Mise en place à partir du 2 juillet 2022, le dispositif « MYO » a vu son succès grandir au fil des semaines. Prévues initialement pour les mois de juillet et août, les « sorties tranquilles » ont pris fin le 28 août après 8 semaines.

Bilan de l’opération Shikandra : de janvier à octobre 2022, 73 % d’interception des...

0
Mercredi, la préfecture de Mayotte a indiqué le bilan de l’opération Shikandra pour la période janvier à octobre 2022. Au total ce sont 588 kwassas détectés, 432 interpellés, 5912 étrangers en situation irrégulière interpellés en mer. Sur terre, 19 959 reconduites à la frontière ont été opérées.

Sécurité routière : « on met un casque pour rester en vie »

0
Dans un communiqué de presse, la préfecture fait savoir qu’une campagne d’affichage de la Sécurité routière va mettre l’accent sur la nécessité du bord du casque « à moto ou à scooter » afin...

Sécurité routière : des bénévoles pour viser le zéro décès

0
Avec pas moins de 28 morts en deux ans, la sécurité routière à Mayotte devient un enjeu majeur pour la préfecture. En 2019, 222 accidents corporels avaient tué 14 personnes. En 2020, malgré le...

Accident mortel en 2014, les deux conducteurs poursuivis

0
Le 27 juin 2014, cinq enfants perdaient leur maman. Le père, aux commandes d'un scooter avait heurté un camion qui avait poursuivi sa route, roulant sur la malheureuse. Les deux conducteurs cumulaient les torts selon l'enquête.

Recent Comments