26.8 C
Mamoudzou
samedi 28 janvier 2023
AccueilEconomieLutte contre la vie chère : Mayotte s’arme d’un bouclier qualité prix...

Lutte contre la vie chère : Mayotte s’arme d’un bouclier qualité prix renforcé

Vendredi matin, le préau du Conseil départemental a accueilli la signature de la charte « Bouclier qualité prix + » avec les acteurs de la grande distribution et les transitaires. Afin de soutenir le pouvoir d’achat des ménages, la charte signée entend notamment réduire la fiscalité applicable à onze produits de grande consommation.

« Nous sommes réunis aujourd’hui pour un moment important autour du pouvoir d’achat des mahorais ». Le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni s’est félicité de la signature de la charte relative à un accord global de modération des prix de produits de grande consommation sur l’île.

Le ministre délégué lors de sa visite en août dernier

Les réflexions autour du « Oudinot du pouvoir d’achat »

Au regard du contexte inflationniste, l’indice des prix ayant augmenté de 4,1 % à Mayotte sur les douze derniers mois – contre 5,6 % en France métropolitaine – cette initiative entend limiter l’impact de la hausse du coût de la vie pour les mahoraises et les mahorais. Lors de sa venue en août dernier, le ministre délégué aux Outre-mer Jean-François Carenco avait rappelé la démarche entreprise à La Réunion au mois de juillet 2022, notamment avec la volonté d’étendre le dispositif du bouclier qualité prix aux autres territoires ultra-marins dans le cadre d’un « Oudinot du pouvoir d’achat ». A ce titre, le délégué du gouvernement a rappelé vendredi matin que le ministre « a demandé aux préfets d’engager des négociations pour aboutir dans chaque territoire à une démarche territoriale pour aider les consommateurs à préserver leur pouvoir d’achat ».

Des mesures locales en renfort

L’Etat a adopté des dispositifs au travers de la loi portant mesures d’urgence pour la protection du pouvoir d’achat et de la loi de finances rectificative pour 2022 ainsi que des mesures spécifiques afin de limiter l’impact de l’inflation sur le budget des ménages en 2022. Ces actions portent sur des remises commerciales concernant les conteneurs avec la diminution du tarif du fret par les acteurs privés ayant souhaité s’engager dans cette démarche. Néanmoins, localement, le département et la préfecture ont souhaité amplifier ces mesures grâce à des cycles de négociations menés de concert « avec l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeurs », note Thierry Suquet, à savoir les représentants de la grande distribution, les transitaires ainsi que les représentants de l’activité portuaire intéressés.

Les autorités du département et les acteurs de la grande distributions pour la signature

Onze produits de grande consommation concernés à Mayotte

Afin de soutenir le pouvoir d’achat de la population, les acteurs ont pris l’engagement, en signant la charte du « Bouclier qualité prix + », de baisser la fiscalité applicable –octroi de mer – à 11 produits de grande consommation. Riz parfumé, bœuf, ailes de poulet, huile de tournesol, lait en poudre entier, sardines à l’huile, tomates pelées, sont notamment concernés par cet accord de modération des prix à compter du 15 décembre 2022, et ce pour une durée de six mois, renouvelable une fois. En outre, les acteurs se sont engagés à maintenir à 200 euros le prix maximal global du panier du « Bouclier Qualité Prix 2022 », jusqu’en mars 2023. Ainsi, pour Arnault Landre de la Saugerie, secrétaire général du groupe Sodifram, a fait savoir qu’il est « tout à fait normal que nous contribuions au pouvoir d’achat ». Un ballon d’oxygène économique qui ne laissera pas indifférent la population au regard du niveau de pauvreté endémique du département. Mais une liste de produits dont l’étendue limitée peut laisser songeur au regard de la centaine de produits concernés par ce dispositif à La Réunion.

Pierre Mouysset

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

L’inflation à Mayotte poursuit sa hausse en novembre

0
Les prix à la consommation reprennent leur ascension au mois de novembre, au regard de celui d’octobre, avec + 1.3 %. Cette hausse, selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), touche tous les secteurs de consommation a commencer par celui de l’énergie. Les prix sont notamment en augmentation de 6.9 %.
Carenco, IRD, Retailleau, Mayotte, France 2030

Changement climatique : 15M€ pour les enjeux environnementaux dans les Outre-mer

0
Les ministres Sylvie Retailleau et Jean-François Carenco lancent un programme prioritaire de recherche de 15 millions d’euros sur les enjeux environnementaux spécifiques aux outre-mer. Bruno Bonnell, secrétaire général pour l’investissement, en charge de France 2030,...
Carenco, Fesneau, agriculture, Outre-mer, Mayotte

Le gouvernement au chevet de l’agriculture ultramarine

0
Deux ministres ont assisté au conseil d’administration de l’ODEADOM, l’Office de développement de l’économie agricole d’outre-mer, c’était une première. Ils ont pu échanger avec les représentants agricoles et élus de la Guadeloupe, de la Martinique, de la Guyane, de La Réunion, de Mayotte et de Saint-Martin
Culture, intermittent, Carenco, Mayotte, DAC, COREPS

Première étude sur les acteurs de la culture à Mayotte, et après ?

0
Puisqu’aucune fée institutionnelle ne se penchait sur leur berceau, les « Arts confondus » ont accepté de se compter pour quémander un alignement du secteur sur le droit commun comme on le leur demandait. Ils ont rempli leur mission, et attendent maintenant que l’Etat tienne parole après les annonces du ministre Carenco.
SMEAM, smae, Eaux de Mayotte, Mayotte, Carenco

Coupures : la goutte d’eau en moins qui assèche le vase de la patience

0
Subissant tantôt des coupures d'eau intempestives, tantôt des simili tours d'eau comme ce week-end dans le Nord-Est de l'île, les habitants sont en colère. Et si le député Mansour Kamardine s'en fait l'expression à l'Assemblée, obtenant l'installation d'un Office de l'eau, certains envisagent des actions en justice. Pourtant, la fin des coupures, c'est pas avant 2026, avait indiqué président des Eaux de Mayotte. De son côté, la préfecture est toujours en attente d'une demande de DUP pour la 3ème retenue collinaire.

Recent Comments