25.8 C
Mamoudzou
jeudi 1 décembre 2022
AccueilorangeExplosion démographique : Déficit d’accompagnement des amendements Thani

Explosion démographique : Déficit d’accompagnement des amendements Thani

Alors que trois années pleines se sont écoulées depuis la validation en 2018 de ses amendements par le Conseil d’Etat dérogeant au droit du sol, nous avons voulu faire le point avec le sénateur Thani Mohamed Soilihi sur une explosion démographique qui ne ralentit pas, au contraire.

Pour rappel, en 2018, c’est une brèche dans le droit du sol qui était ouverte par le sénateur mahorais.  Il obtenait que l nationalité française ne peut être délivrée à un enfant que si un de ses parents peut prouver avoir été en situation régulière et continue sur le territoire dans les trois mois qui précédaient sa naissance.

JDM : Le nombre de naissances vient encore de faire un bond de 16% en 2021. Vos amendements semblent ne pas porter leurs fruits, à l’heure où le ministre de l’Intérieur a annoncé vouloir aller plus loin…

Thani Mohamed Soilihi : Ces chiffres ne sont pas étonnant si on se remémore que sur le droit à la nationalité, le conseil d’Etat avait préconisé de compléter son évolution par deux actions. Tout d’abord, une publicité continue et sous toutes les formes que ce soit à l’endroit des candidates à l’accouchement, et notamment par le biais des radios ici qui sont très écoutées aux Comores. Cela n’a pas été fait, donc la plupart des femmes qui viennent pour accoucher ne savent pas que cela ne marche plus.
Et ensuite, la lutte farouche et systématique contre les reconnaissances frauduleuses de paternité. Des actions ont été décidées, dont la centralisation des déclarations de naissances à Mamoudzou, ce qui évite les tentatives de doublons. Mais on peut faire mieux. J’ai récemment appris qu’une personne avait reconnu une quinzaine de gamins en peu de temps, et personne ne s’en inquiète ! Des cartes de séjour sont encore délivrées. Il faut poursuivre la lutte, et là encore, communiquer dessus. Car on peut passer de trois mois à deux ans pour conditionner la nationalité, si les gens voient que par fraude, ils y arrivent, on n’aboutira à rien.

Il y a toujours foule devant le bureau des étrangers

JDM : Les derniers chiffres de l’INSEE donnent 45% d’enfants nés de parents tous les deux étrangers. Et précédemment, les données indiquaient que la moitié était en situation irrégulière. On ne sait pas si cette proportion a augmenté ou pas, et donc si vos amendements ont influencé ou pas.

Thani Mohamed Soilihi : Aux 45% des enfants nés de pères et mères étrangers, il faut rajouter environ 5% qui ont obtenu une reconnaissance de complaisance de paternité, donc, on a la moitié des naissances qui ne sont pas issues de nationalité française. Maintenant, pour savoir si parmi les parents, il en est qui sont en situation régulière, il faudrait une étude d’impact, car je pense que la cible commence par être touchée par mes amendements. De toute façon, ils ne doivent venir qu’en appui de la lutte contre l’immigration clandestine. Rien ne peut la remplacer.

JDM : Beaucoup vous reprochent d’avoir créé des enfants en quelque sorte apatrides, nés sur le sol français mais qui ne peuvent en prendre la nationalité.

Thani Mohamed Soilihi : C’est faux, ils conservent la nationalité comorienne, puisque les Comores ne considèrent pas Mayotte comme française ! Ou alors ils râlent parce que Mayotte est française, et ces enfants deviennent donc pour eux Comoro-français, mais pas pour nous. Ce ne sont pas nos concitoyens ! Les gens confondent nationalité et régularité de séjour. Ils n’auront pas la nationalité française, il faut donc les ramener chez eux et développer une vraie politique de coopération régionale avec les Comores.

Propos recueillis par Anne Perzo-Lafond

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
François Braun, Mayotte, vaccinations, ARS, rectorat

Visite du ministre de la Santé : pas d’annonces en attendant l’acte II

0
François Braun s’imprègne des nombreux dispositifs made in Mayotte pour pallier les déficiences en santé. Après l’agence de recrutement la veille répondant au déficit d’attractivité, c’est à la campagne de vaccination massive des plus de 6 ans orchestrée par l’ARS et le rectorat, qu’a assisté le ministre
DEAL, DEALM, Mayotte, Affaires maritimes

A partir du 1er janvier 2023, la DEAL va prendre la mer

0
Lors du conseil des ministres de ce mardi 29 novembre, la DEAL de Mayotte a pris du galon… et le large. En lui ajoutant la lettre M de Mer à partir du 1er janvier 2023, ses prérogatives seront étendues, pour la faire évoluer en Direction de l’environnement, de l’aménagement, du logement et de la mer, la DEALM
Mansour Kamardine, Comores, mineurs, Mayotte

Rapprochement familial des mineurs isolés : un travail de longue haleine, répond la ministre...

0
Les avancées sur le retour des mineurs comoriens auprès de leurs parents se font au cas par cas, toujours faute d'entente sur la notion de nationalité
Gérald Darmanin, Mayotte

Gérald Darmanin à Mayotte pour un Nouvel An « aux côtés des Mahorais »

0
Les habitants de ce territoire trop souvent oublié de la République vont se frotter les yeux avant de relire l'information: le ministre de l'Intérieur qui avait promis de revenir à Mayotte à la fin de l'année, sera bien là en décembre, le 31, aux côtés de la population et des forces de l'ordre
François Braun, Santé, Mayotte, ARS, CHM, PRS, CNR

Contre la désertification médicale de l’île, le ministre Braun inaugure l’agence de recrutement

0
Le mot de catastrophe n’est pas vain pour qualifier la désertion des professions médicales, accentuée depuis les agressions de ces dernières semaines, et que ne peut que constater le ministre de la Santé. Mayotte s’en sortira grâce à l’imagination des acteurs sur place, notamment ceux qui ont monté une machine à recruter particulièrement innovante

Recent Comments