24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 30 septembre 2022
AccueilorangeDépistage du diabète et de l’hypertension artérielle à Mayotte : « pour...

Dépistage du diabète et de l’hypertension artérielle à Mayotte : « pour l’instant, ça prend bien »

Dans le cadre de la première campagne de dépistage du diabète et de l’hypertension artérielle sur tout le département, le directeur de l’Agence Régionale de Santé de Mayotte s’est rendu à Sada pour inaugurer l’un des centres de dépistages de l’île. Au total jusqu’au 17 septembre prochain, 14 stands, la plupart itinérant, accueilleront les volontaires sur l’ensemble du territoire.

« C’est une opération coup de poing ». Les mots d’Olivier Brahic, directeur de l’Agence Régionale de Santé (ARS) de Mayotte sont appuyés afin de décrire la première vaste campagne de dépistage que connaît le 101e département. Derrière lui, les infirmières ainsi que les médiateurs s’affairent auprès du public volontaire. En cette fin de matinée, plus d’une cinquantaine de personnes se sont déjà fait dépister.

Un résultat instantané

Le résultat de la mesure du taux de glycémie dans le sang est instantané

Interrogée sur les bancs faisant office de salle d’attente improvisée sous le chapiteau, une dame fait savoir qu’elle « a saisi l’occasion de se faire dépister » compte tenu de « l’opération de proximité » mais aussi à cause de « l’accès au soin difficile sur l’île». Après avoir complété une rapide fiche de renseignements, les volontaires au dépistage du diabète et à l’hypertension artérielle sont invités à s’asseoir devant l’une des trois infirmières présentes sous le chapiteau. Une fois la tension prise à l’aide du tensiomètre, l’infirmière pique légèrement le bout du doigt de la personne afin de mesurer le taux de glycémie dans son sang. Le résultat est instantané. Les informations récoltées sont alors répertoriées sur la fiche de renseignements anonyme et serviront à alimenter de futures statistiques.

Personnels soignants et médiateurs travaillent de concert

Tout au long de la matinée, les volontaires se sont succédé

« Si une personne non diabétique présente un taux de glycémie par litre de sang supérieur à 1,40 grammes, on va l’orienter vers un médecin traitant où un dispensaire afin qu’elle puisse réaliser une prise de sang », précise une des infirmières. Le personnel soignant est secondé par des médiateurs à l’instar de Saïd-Halidi. « Quand on est au stand, on réalise l’accueil du public, on assure la traduction pour essayer d’avoir la meilleure compréhension possible, on rassure les personnes sur les démarches qui vont être réalisées », informe-t-il. Ces médiateurs sensibilisent également les citoyens dans la rue pour les inciter à venir se faire dépister. Au total, ce sont « 2 à 4 infirmiers et 2 à 4 médiateurs par stand qui sont mobilisés », détaille Odile Pointeau, médecin coordonnant l’action de dépistage.

« On est largement au-dessus des seuils nationaux »

Le directeur de l’ARS et le maire de Sada

Houssamoudine Abdallah, premier édile de Sada, n’a pas manqué de saluer cette initiative dans sa commune. « Nous avons informé la population, on a publié sur les réseaux sociaux et sur les panneaux de la ville pour sensibiliser », indique-t-il. Vraisemblablement soucieux de montrer l’exemple afin d’inciter la population à venir se faire dépister, le maire prend place face à l’une des infirmières. « Il faut que je continue comme ça, faire du sport », commente le maire à la lecture de ses résultats.

Néanmoins, cette situation est loin d’être un cas de figure prédominant sur l’île. « Cette initiative est fondamentale au regard du nombre de personnes diabétiques sur l’île », explique le directeur de l’ARS, avant de poursuivre, « on est largement au-dessus des seuils nationaux avec 1 personne sur 6 atteinte de diabète à partir de 30 ans ». Au total, l’ARS espère pouvoir dépister entre 5 000 à 10 000 personnes d’ici le 17 septembre prochain. « Pour l’instant, ça prend bien », reconnaît Olivier Brahic. Un enjeu de santé public majeur que ne manque pas de souligner le maire de Sada, « c’est un moyen de savoir s’il on l’a ou pas afin de ne pas aggraver sa santé et d’adapter son comportement en fonction ».

Pierre Mouysset

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Assises : « Une dizaine de coups de couteau et on...

139533
Ce jeudi marquait le quatrième et dernier jour du procès de la tentative d’assassinat du dénommé Pilou dans un bus scolaire en mai 2016. Une journée dédiée aux plaidoiries et au réquisitoire de l’avocat général.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139533
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139533
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139533
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139533
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139533
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com