29.8 C
Mamoudzou
vendredi 19 avril 2024
AccueilorangeKoungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la...

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

« Il s’agissait de constituer un grand réseau de comités regroupant ceux de Majicavo Koropa, Majicavo Lamir et Koungou car la question de la sécurité dans la commune est globale ». Ayouba Chebaly, chargé de mission politique de la ville à la mairie de Koungou est revenu sur la création jeudi dernier du comité de sécurité qui vise à « stopper les phénomènes de violences qui gangrènent notre société ». « Plusieurs cris d’alerte sont venus de la population au regard des événements de ces derniers temps. On a décidé de faire une rencontre officielle pour éviter les dérives », explique-t-il.

Une structure pour chapeauter les comités existants

Des participants d’horizons divers mais rassemblés autour d’un même objectif

Le même constat est partagé par Djamil Abdalleh, chargé de mission insertion à la mairie de Koungou : « il s’agit de mutualiser les efforts des comités existants. Ce sont des parents de ces comités de vigilance qui se sont réunis pour trouver des solutions ». Les événements qui se sont déroulés dans la nuit du dimanche 24 juillet au lundi 25 juillet semblent avoir été la goutte d’eau ayant fait déborder le vase de la patience. La rencontre qui s’est déroulée à l’école Koropa 1 a réuni certes les membres du comité de vigilance mais aussi des techniciens, des citoyens, des marchands ainsi que les membres du comité des jeunes, et du comité des sages.

« Pour la sécurité, il faut une réaction collective », affirme Ayouba Chebaly avant de poursuivre, « s’il y a un problème dans un quartier, les personnes pourront contacter le chef du comité pour qu’ils puissent avoir des informations pour aider la police ». En effet, si le comité de sécurité entend faire de la prévention et des maraudes pour dégager les axes routiers de tout obstacle, les membres seront des alliés pour les forces de l’ordre afin de recueillir des témoignages ou des photos en cas d’échauffourées.

Des moyens d’actions limités

Une barricade enflammée dans la nuit du 24 au 25 juillet 2022

«  Les critiques c’est bien, mais il fallait s’y mettre » reconnaît Ayouba Chebaly. Toutefois, le chargé de mission politique de la ville reste lucide quant à l’aspiration de certaines personnes qui souhaitent mener des vendettas : « il faut éviter les dérives et la prise de parole permet de faire retomber la pression. Il faut faire comprendre que les personnes ne sont pas seules ». Il n’hésite d’ailleurs pas à appuyer ses propos en rappelant l’essentiel, « le seul cadre d’actions envisageable est celui de la loi ».

A ce titre Olivier Billy, directeur de la police municipale de Koungou, le reconnaît : « comme tous ces types de structures, les moyens sont plutôt limités en termes d’actions sachant que la médiation est déjà en place sur la commune de Koungou ». Au niveau de la police municipale, le directeur n’a pas manqué de rappeler que « monsieur le maire la développe considérablement pour la faire changer de dimension ».

Pierre Mouysset

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Majikavo, violences, détonations, explosions, incendies, blocages, barrages

Violences, nos mémoires blessées

0
Cet article, qui ne se veut pas exhaustif a été construit en trois semaines, où cinq femmes ont accepté de témoigner, à voix nue et à visage découvert, sur leur état psychologique dans ce contexte de violence, celui de leurs enfants, de leurs patients ou tout simplement sur celui des gens à Mayotte
Koungou, Mayotte,

Garde à vue prolongée jusqu’à ce samedi soir pour le maire de Koungou et...

0
C’est une nouvelle fois un soupçon de fractionnement dans la passation des marchés publics qui pèse sur un élu de Mayotte. Et sur une période qui concerne les deux mandats successifs d’Assani Saindou Bamcolo à la tête de la mairie de Koungou, nous précise le procureur

Un prêt de 10 millions d’euros signé entre la commune de Koungou et l’AFD

0
Le maire de Koungou, Assani Saïndou Bamcolo, et le directeur de l’AFD (Agence française de développement) de Mayotte, Ivan Postel-Vinay, ont signé une convention de prêt d’un montant de 10 millions d’euros afin de contribuer au financement partiel du programme pluriannuel de la commune.
Koungou, reboisement, Mayotte

Reboisement : L’arbre qui cache les difficultés d’insertion à Koungou

0
Pour plagier la maxime de mai 68, c’était presque « sous les pavés, la plage », ce samedi matin à Majikavo. Alors que tous les jours, sur cette portion de route, les automobilistes craignent de recevoir jets de pierres et de cailloux, une association de la commune de Koungou avait décidé d’y planter des arbres. Peu de jeunes malgré tout parmi eux

Point sur la vidéo protection au service de la sécurité des citoyens

0
Lors de sa visite à Mayotte dimanche dernier, le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer s’était notamment étonné du peu de communes de l’île équipées avec un système de vidéo protection, alors que l’État attribue des subventions et des aides pour l’installation de ce type de dispositif, a fortiori sur notre territoire. Face à la situation actuelle dans le 101e département français, Gérald Darmanin avait alors envoyé la balle dans le camp des élus locaux.

Recent Comments