22.9 C
Dzaoudzi
lundi 15 août 2022
AccueilEconomieLa Cour des comptes pointe l'absence de stratégie de développement à Mayotte

La Cour des comptes pointe l’absence de stratégie de développement à Mayotte

Intitulé « Quel développement pour Mayotte ? Mieux répondre aux défis de la démographie, de la départementalisation et des attentes des Mahorais », le rapport de la Chambre régionale et territoriale des comptes entend comprendre pourquoi, malgré les enchaînements des plans de développement à destination de Mayotte, « la situation de l’archipel reste atypique au sein de la République ».

« Ce qui est rageant, c’est qu’il y a de l’argent », s’est exprimé Nicolas Péhau, président des chambres régionales des comptes La Réunion et Mayotte. Ce sont peut-être, en somme, les propos qui résument le mieux le rapport publié ce jeudi. Parmi les constats dressés, le document pointe que « l’État et le département peinent à tracer des perspectives de développement durable pour Mayotte alors que les difficultés vont s’aggravant ».

Un travail de persévérance pour ouvrir le champ du débat

Pour s’en rendre compte, la synthèse apporte un éclairage certain. Il y est notamment précisé que « la délinquance a atteint à Mayotte un niveau hors norme », que « dans le domaine de l’éducation, le retard est difficile à résorber », précisant que « le rythme de construction des écoles primaires est très insuffisant au regard des 850 classes supplémentaires nécessaires à l’accueil des enfants dans des conditions satisfaisantes ». Sans oublier de mentionner que « la maîtrise de l’immigration est un préalable à la stabilité du cadre socio-économique ».

La faible attractivité du territoire joue en sa défaveur

Comment expliquer qu’après dix ans de départementalisation, le 101e département soit toujours, pour reprendre les termes de Nicolas Péhau, « loin des standards de la République » ? Plusieurs explications sont avancées et concernent à la fois les collectivités locales et l’Etat

Pour les premières, il s’agit d’un « manque d’expertise et d’ingénierie », précisant que les « maîtrises d’ouvrage du département restent insuffisantes ». En cause, un manque de qualification et ce, à cause, entre autres, d’une attractivité de l’île qui ne permet pas de « fixer » sur le long terme le personnel qualifié. Pour le second, outre la justesse des effectifs qui fragilisent les services de l’Etat, la « forte rotation du personnel, les vacances d’emploi » participent à « une rapide perte de mémoire » affectant dès lors « la continuité même des actions entreprises ». En résumé, le turn-over dans les effectifs ne permet pas de capitaliser sur les expériences passées, ou en cours, et contribuent à déstabiliser les équipes.

Définir une stratégie et des indicateurs

« Il faut une stratégie durable, il faut être capable de s’engager dans le suivi des actions menées avec des

Le rapport prodigue 13 recommandations réparties dans 4 thématiques

indicateurs », a tenu à préciser le président, avant de compléter ses propos : « on demande qu’il y ait une stratégie ». En effet, les deux plans d’actions mis en œuvre au cours de ces dernières années, « Mayotte 2025 » et « plan pour l’avenir de Mayotte », ont eu des effets mitigés.

Si le premier, annoncé en 2015, prévoyait 324 actions, aucun moyen ne lui a été affecté et « les objectifs souvent imprécis n’abordaient « pas les questions de sécurité et d’immigration ». Quant au second, élaboré en urgence suite à la crise sociale de 2018, malgré une dotation de 1,3 milliard d’euro, « la création d’une agence régionale de santé et d’un rectorat de plein exercice, la relance de la lutte contre l’immigration clandestine et le renforcement des moyens consacrés à la sécurité », son suivi structuré n’a été que de courte durée alors même que la partie investissement, la plus longue à mettre en œuvre, est toujours en cours.

Des recommandations aux actes, rien n’est moins sûr

Dès lors, quel développement pour Mayotte ? « Il faut une stratégie bien formalisée avec les indicateurs, un plan défini », souligne Nicolas Péhau. Pour ce faire, le rapport préconise 13 recommandations, regroupées en 4 thématiques : consolider l’action des pouvoirs publics, renforcer la lutte contre l’immigration clandestine, promouvoir un développement soutenable du territoire. Seront-elles pour autant suivies d’effets ? « Notre travail s’inscrit dans la persévérance », témoigne le président, « on ouvre un espace un peu critique pour faire réfléchir » afin de « modifier le paradigme pour amener les acteurs à se poser les bonnes questions ».

Pour consulter le rapport, cliquer ici.

Pierre Mouysset

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Décès de notre confrère Faïd Souhaili

139533
C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès du journaliste de Mayotte la 1ere, Faïd Souhaili. C’était un confrère d’une grande...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Vidéo de simulation du projet de piste longue : le virtuel en attendant le...

139533
L’intégration paysagère de la piste longue de l’aéroport de Mayotte a récemment fait l’objet d’une vidéo de simulation dans laquelle le spectateur peut découvrir l’infrastructure finale vue depuis plusieurs sites du lagon et de Petite-Terre. L’occasion de revenir sur l’avancement du projet avec Christophe Masson, délégué à la piste longue de l’aéroport de Mayotte, dans la perspective des visites ministérielles prévues ce mois-ci.

Les élections départementales de Sada se tiendront les 25 septembre et 2 octobre prochains

139533
A la suite de l'annulation des élections départementales du binôme Kamardine/Ibrahim à Sada entérinée par la décision du Conseil d'Etat le 19 juillet dernier, la préfecture communique sur les nouvelles dates. Les élections départementales partielles...

La délégation de Tanzanie est arrivée à Mayotte

139533
Les travaux de coopération régionale du conseil départemental avancent bien, avec l’arrivée ce mercredi de la délégation de Tanzanie sur le territoire mahorais.

Visite ministérielle : de grands enjeux en perspective

139533
Dans le cadre de la visite du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, prévue la semaine du 22 août prochain, les séances de travail se sont multipliées à Paris la semaine dernière. Ainsi, le 5 août, le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousseni a été reçu par Jean-François Carenco. La veille, la parlementaire Estelle Youssouffa s’était entretenue avec Gérald Darmanin.

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139533
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com