Voyages vers Paris : le motif impérieux toujours requis

Pas toujours facile de se retrouver avec des règles sanitaires en constante évolution. A quelques semaines des départs pour les fêtes de fin d'année, le motif impérieux est toujours obligatoire pour quitter Mayotte rappelle la préfecture. Explications.

0
1009
Une attestation reste nécessaire pour se rendre en métropole

Officiellement, il est toujours interdit de quitter Mayotte pour se rendre en métropole ou à la Réunion. Dans sa dernière publication sur le sujet en date du 3 novembre, l’ARS indique en effet que « tous les déplacements en provenance et à destination de La Réunion et de Mayotte, sont interdits sauf s’ils sont fondés sur un motif dit impérieux, d’ordre personnel ou familial, un motif de santé ou un motif professionnel. »

C’est cette précision de taille qui est toujours d’actualité et qui permettra de profiter de ses congés de fin d’année, sans le respect des gestes barrière.

« Il y a bien une attestation de motif impérieux à remplir pour voyager vers la métropole » confirme la préfecture qui ajoute qu’il n’y a en revanche « aucun justificatif à fournir ».

Il suffit donc depuis par exemple le site Web d’Air Austral de télécharger l’attestation à remplir et à signer. La compagnie sur son site précise les motifs acceptés :

« A minima jusqu’au 1 décembre 2020, tous les déplacements en provenance et à destination de La Réunion, ou encore de Mayotte, sont interdits sauf s’ils sont fondés sur un motif dit impérieux, d’ordre personnel ou familial, un motif de santé ou un motif professionnel. »

Dans le détail se rendre en métropole est possible pour les raisons suivantes : un motif impérieux d’ordre personnel ou familial (garde d’enfants, regroupement familial, retour à domicile, appui à des personnes âgées, obsèques…) ; un motif de santé ; un motif professionnel (réunions, formations…). Le billet d’avion sert de justificatif pour pouvoir rejoindre ensuite son lieu de résidence.

Les règles sont les mêmes pour se rendre à La Réunion où, précise la compagnie, un test « rapide, gratuit et pas obligatoire » est proposé à l’arrivée.

Le test PCR n’est pas obligatoire pour quitter Mayotte, mais il doit être fait dans les 3 jours avant de prendre son vol retour vers Dzaoudzi.

En résumé, il est possible de s’envoler avec une simple attestation indiquant un motif familial, professionnel ou médical et pour le retour, un test sera demandé au départ de la métropole.

Les règles pourraient changer au 15 décembre, date à partir de laquelle les déplacements entre régions seront autorisées selon le Premier Ministre, ce qui serait synonyme de disparition du motif impérieux pour voyager.

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here