Le mariage financier entre Air Austral et Air Mad repoussé

0
92
Avions d'Air Madagascar à Tananarive
Avions d’Air Madagascar à Tananarive

Après une longue traversée de trous noirs, et inscrite jusqu’en juin 2016 sur une liste de la même couleur par l’Union Européenne, Air Madagascar avait décidé de rechercher un partenariat stratégique pour redresser sa situation. Sur les sept compagnies prétendantes, c’est Air Austral qui avait été choisie en mars dernier, notamment pour sa proximité géographique, et par leur partage de codes dans la desserte de certaines destinations.

Dans son programme de vol, on trouve, outre la liaison avec la Chine, la France et cinq destinations régionales vers La Réunion, Maurice, les Comores, les Seychelles et Mayotte. La compagnie assure aussi plus d’une dizaine de destinations intérieures.

Au protocole d’accord signé le 31 mars, devait succéder celui d’un contrat de partenariat stratégique et d’un pacte d’actionnaire. Mais on apprend qu’il a été repoussé à fin juin. Le partenariat est en fait conditionné par l’apurement du passif de la compagnie malgache par le gouvernement qui détient 90% du capital. Les dettes sont estimées à 88 millions de dollars, nous apprend l’Express de Madagascar.

Un prévisionnel prudent

Elles pourraient être comblées par une grosse ponction dans les subventions nationales, par un accompagnement du Fonds Monétaire International (FMI), mais conditionné au versement d’argent frais par l’Etat, et un recours à la Banque Africaine de développement.

D’autre part, la note interne du PDG d’Air Austral annonçant des restrictions dans les vols régionaux a reçu un accueil inquiet de la part des dirigeants d’Air Madagascar, selon nos confrères du JIR.

Incitant Marie-Joseph Malé à réagir en envoyant un communiqué : “Cette  note interne fait le point sur le contexte concurrentiel et les données du marché en cette période de basse saison, afin  d’informer le personnel des dispositions d’ajustement prises en bon gestionnaire par la direction et, surtout, de les mobiliser », avant d’estimer que l’exercice 2016/2017 devrait être positif, et de confirmer que « l’exercice suivant, pour lequel un prévisionnel a été établi de manière prudente, prévoit, en effet, que les résultats, impactés par les profonds changements à venir sur le marché local, sont moins bons. Il n’en reste pas moins que les dispositions prises, de manière préventive, devraient permettre à l’entreprise de respecter son plan de marche, dont l’objectif est de terminer sur un résultat net positif ».

L’entrée d’Air Austral au capital d’Air Madagascar par le versement de 40 millions de dollars, lui permettra d’en détenir 49%, l’Etat malgache restant majoritaire à 51%.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here