31.8 C
Mamoudzou
lundi 15 avril 2024
AccueilEconomie3ème Retenue collinaire : le foncier est débloqué

3ème Retenue collinaire : le foncier est débloqué

La situation est enfin débloquée par l'accord de ce vendredi 3 février
La situation est enfin débloquée par l’accord de ce vendredi 3 février

Le chemin fut si difficile, que le président du SIEAM débouchait une bouteille de champagne pour en arroser les journalistes ce vendredi matin.

Les démarches ont débuté alors que le Mzé, Younoussa Bamana était encore vivant : « Il s’était engagé à faire un don de 7 hectares de terrain, situé à Ouroveni, pour la construction d’une retenue collinaire, qui se sont étendus à 15 ha », résumait Soulaimana Bamana, l’un des fils, entrepreneur. Mais on ne lâche pas facilement une telle superficie, surtout lorsqu’elle est en indivision.

« Lorsque le conseil départemental nous en a transféré la gestion du dossier en septembre 2014, nous avons passé beaucoup de temps à rechercher les héritiers, sur la surface totale de 52 hectares, nécessaire à la retenue », rapporte Moussa Mouhamadi Bavi. Si les petites surfaces furent vite libérées, il n’en est pas de même pour la famille Bamana qui possédait 15ha, dont les quatre représentants ont pu être identifiés. Ils sont donc signataires du transfert du terrain ce vendredi.

4 représentants de la famille Bamana

Derniers points de discussions avant la signature
Derniers points de discussion avant la signature

Soulaimana Bamana, représente les Sadois, Souraya Bamana, la partie de la famille de Poroani, El Anrif Bamana de Kani Keli et Abdallah Bamana, de Mamoudzou. Ils ont négocié âprement l’échange, « des négociations fermes, avec des points d’achoppement sur des accès au nouveau terrain depuis Miréréni », souligne Soulaimana, contre un terrain de même superficie donc, dans la commune de Bandrélé, appartenant au Conseil départemental. Avec une valeur comparable, soit 7 euros le m2.

La suite des opérations, c’est le président du SIEAM qui la livre : « Dès que nous aurons signé devant notaire, il faudra choisir le montage idéal. Je privilégie le Contrat Public-privé, aux subventions européennes, pour sa rapidité d’exécution. Nous aurons fini avant 2020 », annonce-t-il.

En attendant, pour répondre à la pénurie d’eau, des travaux seront diligentés en urgence, « comme l’interconnexion entre les 2 autres retenues collinaires de Dzoumogné et de Combani grâce aux pompes commandées l’année dernière par le préfet Morsy, c’est en cours de finition », ou « les travaux pour endiguer les nombreuses pertes d’eau entre Sada et Chirongui, ou Mronabeja et Passi Keli. J’en profite pour dire que beaucoup de mensonges sont répandus, l’Etat nous a énormément aidé. »

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Violences, Mayotte, agression, Guévenoux, Wuambushu

Violences : Des agressions en cascade 

0
Alors que l’opération Wuambushu 2 est sur le point de démarrer, depuis quelques jours, les vols avec violences et les agressions se sont multipliés sur l’île, plongeant les habitants dans le désarroi. 
Wuambushu, Marie Guévenoux, Gérald Darmanin, Mayotte

Sécurité : Marie Guévenoux s’exprime sur la suite de Wuambushu ce mardi

0
Alors que la date du 15 avril a été annoncée comme le démarrage d'une nouvelle version de l'opération Wuambushu rebaptisée, la ministre déléguée chargée des Outre-mer s'exprimera a ce sujet ce 16 avril depuis Paris

Opération de contrôles : Au cœur de l’action avec l’escadron « Guépard »

0
Alors qu’une nouvelle opération dans la continuité de celle de Wuambushu doit débuter officiellement cette semaine, nous avons pu suivre exceptionnellement une opération de contrôles de la gendarmerie, ce samedi, dans un quartier d’habitats informels du côté de Kahani où près de 150 gendarmes ont été mobilisés
Agroforesterie,Eramus +, Mayotte

Agroforesterie : Le lycée agricole de Coconi présente son savoir-faire

0
Durant cette semaine le lycée de Coconi a accueilli une délégation composée d’enseignants, de techniciens, de formateurs, de dirigeants et de chargés de mission de différentes nationalités, tous spécialisés dans le domaine agricole. L’objectif est d’écrire un référentiel de formation en agroforesterie qui pourrait donner lieu à un diplôme de niveau CAP reconnu à travers toutes les frontières européennes.
Assemblée nationale, conseil constitutionnel, titre de séjour, Mayotte, droit du sol

Prestations sociales des étrangers : réforme retoquée par le Conseil constitutionnel

0
Plusieurs parlementaires LR ont rédigé une proposition de loi imposant des conditions de durée avant l’octroi d’aides sociales aux étrangers non membres de l’UE en France. Le principe n’est pas en cause, souligne malgré tout le conseil constitutionnel qui rejette les durées imposées, les jugeant trop importantes

Recent Comments