Violences sur la route à M'tsapéré

0
73
(Image d'archives)
(Image d’archives)

Deux fins de soirées ont été agitées la semaine dernière à M’tsapéré. Et ce 18 août, des jeunes s’en sont pris à des habitants, proches de la MJC. Plusieurs ont en effet appelé le commissariat un peu avant 22h, pour se plaindre des jets de pierres sur leurs toitures. Les effectifs de la Brigade Anti-criminalité et de la Brigade de nuit se sont alors rendus sur place, et se sont retrouvés face à une trentaine de jeunes, armés de bâtons et de pierres, qui bloquaient la circulation des véhicules.

Ils s’en sont alors pris aux force de l’ordre, leur lançant des projectiles. Ripostant, les policiers faisaient usage d’un tir de leurs flash-ball, de 2 de Cougar, 2 de LBD 40 et d’une grenade lacrymogène. Les jeunes prenaient la fuite, trois d’entre eux étaient interpellés et étaient placés en garde à vue. Deux étaient finalement remise en liberté, et le 3ème reconduit à la frontière. Aucun blessé n’a été signalé.

Deux jours après, c’est toujours du côté de M’tsapéré, sur la rocade, que deux bandes rivales, une cinquantaine de jeunes au total,  s’affrontaient à coup de pierres, vers 22h30. Certains étaient cagoulés. Afin de les disperser la BAC faisait usage à une reprise du lanceur Cougar. Une partie se dirigeait vers Mandzarsoa et l’autre en direction de la MJC. Les forces de l’ordre accentuaient leurs patrouilles dans ces quartiers. La voiture de la Brigade de Nuit essuyait des jets de projectiles, obligeant une seconde fois la BAC à faire usage du lanceur Cougar. Les auteurs des faits prenaient la fuite en agressant les passants. Le secteur redevenait calme vers minuit. Aucun blessé à déplorer, aucune dégradation constatée dans l’attente de plaintes.

Non loin de là, le 19 août, vers 10h du matin, les effectifs BAC de passage devant la bibliothèque de Cavani stade remarquait un jeune homme qui dissimulait un couteau à sa ceinture. Interpellé, il était entendu librement et signalisé pour le port d’arme. Il reconnaissait les faits reprochés et expliquait avoir trouvé ce couteau au sol. Il se voyait délivrer un rappel à la loi à l’issue.

Toujours du côté de Cavani stade, le 18 août, un homme interpellait la BAC parce qu’il reconnaissait son tee shirt porté par un jeune et dérobé lors d’un vol par effraction à son domicile le mercredi 17 août 2016 au matin. Le jeune homme était interpellé et conduit au commissariat. Entendu librement il reconnaissait avoir trouvé ce tee shirt, ignorait qu’il avait été volé et niait sa participation au vol de la veille… Le parquet décidait d’un classement sous condition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here