800 bacs et 7 nouveaux camions-bennes: La collecte des déchets continue de se structurer

0
90
Les camions bennes du SIDEVAM 976 (Photo: SIDEVAM 976)
Les nouveaux camions bennes du SIDEVAM 976 (Photo: SIDEVAM 976)
Les nouveaux camions bennes du SIDEVAM 976 (Photo: SIDEVAM 976)

Ce lundi était une journée particulière pour le SIDEVAM 976. Le syndicat Intercommunal de la collecte et de la valorisation des déchets de Mayotte a réceptionné pas moins de 7 nouveaux camions à bennes destinés au ramassage des ordures ménagères. Ils viennent renforcer le parc composé de 6 camions déjà réceptionnés en juillet dernier.

Le site de Dzoumogné a également reçu 800 bacs de collecte, sur le modèles des énormes poubelles bleues à roulettes que nous connaissons déjà.

«Il s’agit d’un programme ayant mobilisé près de 2,8 millions d’euros (dont 2,3 millions pour les camions et 500.000 euros pour les bacs)», explique dans un communiqué le président du syndicat Assani Saindou Bamcolo.

Concrètement, ils vont être déployés en deux phases sur l’ensemble du département. «Nos équipes ont identifié 550 points urgents qui vont être équipés à partir de la semaine prochaine. Les autres bacs seront installés progressivement. Nous allons aussi nous constituer un stock de bacs destinés à remplacer ceux sont détruits, volés ou abîmés», explique au JDM Denis Chopin, le DGS du SIDEVAM 976.

Les déchets dans les bacs

«L’un des points essentiels pour améliorer la collecte des déchets à Mayotte, c’est la mise dans les bacs. Si on prend Petite Terre par exemple, qui est un l’endroit du département le mieux équipé, on considère qu’il y a encore 50% des déchets qui sont ramassés par terre. Avec ces bacs, nous espérons changer les comportements».
Au total, il faudrait encore plus de 800 bacs pour finir d’équiper tout Mayotte (hors Mamoudzou). Une nouvelle livraison massive est prévue pour le mois d’octobre.

Nouveau matériel personnels formés et une volonté d'être plus efficace (Photo: SIDEVAM 96)
Nouveau matériel personnels formés et une volonté d’être plus efficace (Photo: SIDEVAM 96)

Quant aux camions, eux aussi seront dispersés sur l’ensemble du territoire. Et ils seront rejoints, d’ici à la fin de l’année par six nouveaux camions-plateaux, équipés de grues, pour la collecte des encombrants et des déchets verts. «A ce moment-là, le parc sera complet et nous veillerons à l’entretien et la maintenance, des questions essentielles à Mayotte, compte tenu du climat, de la poussière, de l’humidité, de l’état des routes mais aussi du fait que les routes sont parfois très pentues, ce qui use plus rapidement le matériel», précise Denis Chopin.

Les nombreux projets du SIDEVAM 976

«L’objectif est d’améliorer le service public de ramassage des déchets en termes de régularité et pour la recherche d’une meilleure efficacité. A ce sujet, le personnel technique du SIDEVAM976 a bénéficié d’une série de formations adaptées par des professionnels de la société SEMAT (spécialisé dans la fabrication des bennes à ordures ménagères) venus depuis la métropole», rajoute Assani Saindou Bamcolo.

Et les projets sont encore nombreux pour le SIDEVAM 976. Le dossier des déchetteries avance lentement mais sûrement. La première des huit prévues devrait ouvrir début 2018. Et les éco-organismes vont également être appelés à poursuivre leur déploiement. Ainsi, éco-emballage qui a mis en place le tri sélectif à Mayotte pourrait étendre son action à horizon 2020. Après le métal, le verre et le plastique, le papier et les cartons pourraient être recyclés.

Un autre organisme, «éco-mobilier» pourrait de son côté venir pour prendre en charge les vieux meubles qui partent à l’heure actuelle dans l’ISDND. L’objectif reste que cette décharge ultime se remplissent le moins vite possible pour qu’elle nous coûte le moins possible… Autrement dit, nous aurons intérêt à trier de plus en plus.

RR
www.lejournaldemayotte.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here