27.8 C
Mamoudzou
lundi 26 février 2024
AccueilEconomieLa fédération des entreprises des Outre-mer «extrêmement déçue» par la loi «égalité...

La fédération des entreprises des Outre-mer «extrêmement déçue» par la loi «égalité réelle»

Dans un communiqué diffusé ce mercredi, la FEDOM (Fédération des entreprises des Outre-mer) «se félicite de l’adoption en Conseil des ministres de ce jour de la loi sur l’Egalité réelle, qui traduit une attention particulière du gouvernement pour nos outre-mer». Mais les compliments s’arrêtent là. La FEDOM se dit aussi «extrêmement déçue par le contenu du texte proposé».

Jean-Pierre Philibert (à droite) félicite Thierry Galarme
Jean-Pierre Philibert (à droite) avec Thierry Galarme du MEDEF Mayotte en novembre 2015

«Jean-Pierre Philibert, Président de la FEDOM, rappelle qu’il s’était engagé à soutenir, aux côtés de l’UGPBAN et d’EURODOM, le projet de loi pour l’égalité réelle porté à l’origine par le CREFOM, parce que ce projet devait être porteur de moyens supplémentaires pour les entreprises, et donc in fine pour le développement économique des territoires ultramarins.
La FEDOM avait en conséquence souligné aux parlementaires -lors des différentes auditions sur le projet de texte-, mais aussi au gouvernement et dernièrement au CESE (Conseil Economique et social Environnemental) que l’égalité économique ne serait possible que si la loi contenait des dispositions fortes de nature à accélérer le développement économique des Outre-mer.
Le projet de loi tel qu’il a été présenté aujourd’hui ne répond pas en l’état aux attentes des milieux économiques. Non seulement, il ne contient aucune mesure favorable aux milieux économiques, mais les rares dispositions contenues dans le titre IV intitulé «Dispositions économiques» sont potentiellement dangereuses ou à tout le moins nuisibles pour les entreprises ultramarines.

L’égalité réelle économique ne se décrète pas. Sauf à multiplier les transferts sociaux, elle ne sera possible que grâce aux entreprises, qui seules sont en mesure de créer des richesses partagées et de l’emploi. La FEDOM regrette fortement de n’avoir pas été entendue».

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Une première explication sur le corps retrouvé sur la plage de Moya le 1er...

0
La cause de la mort d'une femme dont le corps a été retrouvé le 1er janvier dernier sur la plage de Moya ne serait pas due à une noyade. Selon l’enquête menée par la gendarmerie...

Concours Voix des Outre-mer : Yvanna Burel récompensée !

0
Pour cette 6e édition le public était invité à donner sa contribution afin de voter en ligne pour leur coup de cœur. Dès le 10 février le vote du public était ouvert et il...
Orange Cup, Mayotte

Orange Cup : 12 jeunes footballeurs mahorais au Parc des Princes

0
Vainqueurs de la compétition Orange Cup de Mayotte, les jeunes joueurs du club de l’Etincelles Hamjago ont foulé la mythique pelouse du Parc des Princes. Ce 25 février, lors de la mi-temps de la...
Combani, Mayotte

Blocage des routes : pour fonctionner, certains services de l’État adoptent des rotations pour...

0
L’édification de nombreux barrages sur les routes du territoire depuis maintenant de trop nombreuses semaines a plongé le 101e département français dans une crise sociale dont il sera difficile de se remettre. Tous les secteurs sont touchés et fonctionnent en mode dégradé quand ils ne sont pas paralysés. Aussi, certaines professions aux activités sensibles ont dû s’adapter à de telles conditions, à l’image des surveillants pénitentiaires.
DLEM, RSMA, Armées, Sébastien Lecornu, Mayotte, Gabriel Attal, TIG, TIE

Quelle contribution militaire pour encadrer la jeunesse de Mayotte ?

0
Au ministère des Armées, il ne fut pas seulement question de surveillance militaire en appui de la Lutte contre l’immigration clandestine pour les élus. Mais également, dans le droit fil du discours de politique générale du Premier ministre, du retour à l’autorité qu’incarne l’armée

Recent Comments