30.8 C
Mamoudzou
lundi 4 mars 2024
AccueilEconomieLe conseil portuaire valide les tarifs d’Ida Nel

Le conseil portuaire valide les tarifs d’Ida Nel

Arrivée des membres du conseil portuaire ce mercredi
Arrivée des membres du conseil portuaire ce mercredi

Les membres du conseil portuaire, présidé par Bourhane Allaoui, et en présence de Fatima Souffou, 1ère vice-présidente du conseil départemental, et de différents acteurs portuaires et du monde économique, avaient quatre points à examiner ce mercredi matin, que nous avions détaillés. Trois heures d’échanges intenses, « et intéressants », souligne la 1ère vice-présidente.

Qui revient pour nous sur les deux points qui ont fait débat : le règlement d’exploitation et les tarif des grues et RTG. Sur le premier, c’est essentiellement l’utilisation des grues qui posait problème. « Ida Nel souhaite effectuer la manutention avec son propre personnel, ce qui va à l’encontre de l’accord pris en décembre 2015, qui précise que seuls les agents de la SMART en ont le droit. »

4.000 euros pour ne pas utiliser ses propres grues

Beaucoup de navires ont des grues embarquées
4.000 euros pour ne pas utiliser ses grues

Autre point du règlement d’exploitation, la redevance de non-utilisation qu’Ida Nel souhaite faire payer à tout navire qui entrerait au port avec des grues embarquées. « Elle a été validée par le conseil portuaire, c’est à dire que si l’armateur n’utilise pas les grues de MCG, il devra la dédommager de 4.000 euros d’indemnités », rapporte Fatima Souffou, qui explique que le conseil départemental tiendra compte des observations formulées, c’est à dire des avis opposés à la présidente de MCG.

Les armateurs vont devoir revoir à la hausse le prix de l’escale à Longoni, avec les craintes de répercussion sur le prix final.

Le deuxième point était aussi longuement débattu, il portait sur le tarif des grues et RTG. « Nous avons saisi un consultant, CATRAM, parce que nous n’étions pas d’accord avec les prix proposés par le délégataire », rappelle Fatima Souffou. Un délégant qui se dote d’un conseil contre son délégataire, voilà qui est peu courant. Les tarifs de 10.400 euros par jour, baissé dans une deuxième proposition à environ 7.000 euros, contre 1.300 euros dans le port de Brest, ont là aussi été validés par le conseil portuaire. La encore, le conseil départemental indique tenir compte des observations, et en particulier, de celles de son consultant.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Majikavo : union des habitants pour encadrer les jeunes

0
Ils sont commerçants, pompiers, chefs d’entreprise ou simples citoyens, et ont tous en commun la volonté de participer au rétablissement de la paix dans leur village, "l'Etat apporte sa part, nous devons prendre la nôtre" fusion des énergies et donc de solutions autour de jeunes délinquants désœuvrés dont certains sont diplômés mais sans avenir

Environnement : Le reboisement comme solution pour préserver notre ressource en eau

0
Dans le cadre du projet « Reboisement et remobilisation de la ressource en eau dans le bassin versant de Mbouanatsa », la Fédération Mahoraise des Associations Environnementales en partenariat avec le Groupement Intercommunal des Agriculteurs du Sud de Mayotte ont organisé samedi une opération de plantation d’arbres.
DEAL, Mayotte, MNE

Containers dans la mangrove : la MNE dépose plainte, la DEAL s’explique

0
C’est dans un contexte très tendu de décision préfectorale de rétablir la circulation dès les premiers barrages que sont tournées les images de containers poussés dans la mangrove par des engins de chantier. La levée des blocages permettant, ils seront enlevés dans la semaine, indique la DEAL
CMA, Mayotte, CFA

Sortie de convalescence pour la Chambre des Métiers et de l’Artisanat

0
Après les fortes turbulences d’années de gestion chaotique, il a fallu que la maison mère et l’État se portent au chevet de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et lui prescrivent les remontant appropriés. Après des mois de salaires non payés, les choses rentrent dans l’ordre grâce à une Commission provisoire nommée en octobre 2023. Son président nous parle d’avenir

L’agenda loisirs du week-end : Un reboisement, de la rando, une soirée latino et...

0
Au programme de ce week-end après de longues semaines d’interruptions : Reboisement et remobilisation de la ressource en eau dans le bassin versant de Mbouanatsa, porté par la FMAE ; découverte éducation et culturelle sur le site historique Antana B ; découverte des missions bénévoles en mer proposées par l'association Ceta'Maore en 2024 ; la meilleure et la plus connue Soirée de Danses Latines de l'île ; sans oublier les séances de cinéma.

Recent Comments