26.8 C
Mamoudzou
vendredi 23 février 2024
AccueilEconomieEDM veut que le soleil éclaire nos nuits

EDM veut que le soleil éclaire nos nuits

Les lampadaires à panneaux solaires expérimentés par EDM depuis février
Les lampadaires à panneaux solaires expérimentés par EDM depuis février

Electricité de Mayotte (EDM) montre l’exemple pour mieux convaincre. Depuis le mois de février, le parking du siège de l’entreprise à Kawéni est éclairé exclusivement avec 26 lampadaires inédits mais probablement plus pour longtemps. Nous pourrions en effet les retrouver bientôt dans tout Mayotte. Ils fonctionnent avec un panneau solaire qui recharge une batterie. Et lorsqu’ils s’allument à la nuit tombée, les lampes LED n’utilisent rien d’autre que l’énergie stockée durant la journée.

«Non seulement ces lampadaires éclairent, mais ils éclairent très bien», explique Yacine Chouabia, le directeur d’EDM. Depuis 5 mois, on a vérifié tous les soirs et à toute heure de la nuit et les études ont montré qu’avec le climat de Mayotte et même pendant la saison des pluies, avec une grosse couverture nuageuses pendant plusieurs jours, ça fonctionne très bien.» Il faut dire que ces lampadaires n’éclairent pas toute la nuit de la même façon. Ils peuvent moduler l’intensité lumineuse qui devient par exemple un peu moins importante entre 3h et 4h, au moment où les rues sont les plus calmes.

Éclairer enfin nos villes

Ce matin, EDM rendait compte de son expérimentation aux collectivités et à la DEAL qui sont particulièrement intéressées. Car le moment de cette expérimentation n’est pas un hasard. Elle intervient au moment où toutes les communes veulent, enfin, doter leurs rues et leurs places d’éclairage public. Selon la bonne vieille maxime, en matière d’éclairage public, «nous n’avons pas des lacunes, nous avons des lagunes !»

Le directeur d'EDM Yacine Chouabia fait le compte rendu de l'expérimentation de l'éclairage solaire du parking de l'entreprise
Le directeur d’EDM Yacine Chouabia fait le compte rendu de l’expérimentation de l’éclairage solaire du parking de l’entreprise

Pour autant, compte tenu des budgets des communes, pas question de se lancer dans des chantiers très lourds et d’engendrer des factures ingérables. «Certaines communes nous expliquent que l’éclairage public représente déjà 60% de leur facture totale d’électricité», précise Yacine Chouabia.

Des lampadaires vite rentabilisés

Avec ces lampadaires, pas besoin de tranchées, de kilomètres de câbles et d’un raccordement au réseau. Un trou suffit et ils sont autonomes. Et même leur coût n’est pas prohibitif. Ceux installés sur le parking d’EDM coûtent 2.700 euros l’unité. Ils sont relativement bas et sont prévus pour éclairer une place ou un parking. Les éclairages pour une grande route de type nationale pourraient coûter jusqu’à 4.000 euros.

Mais pour qu’ils poussent partout à Mayotte, EDM propose une aide de 1.000 euros par lampadaire ce qui diminue d’autant la facture. «Toutes les études montrent qu’ils peuvent être rentabilisés très rapidement compte tenu du fait qu’ils ne consomment pas d’électricité du réseau».

Les simulations pour choisir la bonne hauteur de mat et la puissance d'éclairage convenable
Les simulations pour choisir la bonne hauteur de mat et la puissance d’éclairage convenable

Comme pour chacune des opérations «citoyennes» que mène EDM, la question se pose de l’intérêt d’un électricien de favoriser des dispositifs qui ne vont pas consommer l’énergie qu’il produit. «Le coût de l’électricité à Mayotte est payé pour un tiers par les consommateurs et pour les deux tiers par la solidarité nationale. Mon intérêt économique est de faire baisser la facture de tout le monde et de maintenir voire de baisser la pression sur le réseau électrique», précise Yacine Chouabia.

Des aides à utiliser avant qu’elles ne repartent

La commune de Dembéni est sur les rangs pour se doter d’une centaine de ces lampadaires solaires. Les études sont même déjà réalisées. La DEAL a lancé un appel d’offre pour éclairer la traversée de Kawéni et pourrait se montrer intéressée par la technologie. «On essaie d’impulser une dynamique et de sortir de la logique de l’éclairage classique lourd à installer et énergivore. Ça nous tient vraiment à cœur d’être au centre des enjeux sociétaux du territoire», souligne Yacine Chouabia.

Et il y a des aides disponibles pour 2016 qu’il serait bon d’utiliser sous peine de les voir repartir. Si les acteurs publics sont concernés, les entreprises peuvent également déposer des dossiers. Leurs demandes seront examinées au cas par cas.

RR
www.jdm2021.alter6.com

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Sécurité routière, PDASR, Mayotte

Devenez intervenants départementaux de sécurité routière

0
Les intervenants départementaux de sécurité routière (IDSR) sont nommés par arrêté préfectoral, pour une durée d’un an renouvelable. En tant que bénévoles ils participent à des actions de prévention, d’information et de sensibilisation à...

Soliha et EDM au secours de la précarité énergétique !

0
Soliha, association d’aide à l’habitat solidaire et EDM ont uni leurs forces ce jeudi 23 novembre pour tenir un stand informatif à propos de la précarité énergétique sur la Place de la République. Les informations ne portaient pas tant sur la question des aides financières en soi que sur les techniques de rénovation des maisons afin d’économiser de l’énergie.

De décharge à centrale photovoltaïque : le site de Hamaha retrouve une seconde jeunesse...

0
La centrale photovoltaïque de Hamaha a été inaugurée ce mardi 21 novembre sur le site de l’ancienne décharge. Créée par la société Akuo, producteur et développeur indépendant d’énergie renouvelable à travers le monde, cette centrale sera mise en service le 1er décembre et permettra de fournir de l’électricité via EDM à 1700 Mahorais. Un pas de plus vers la transition énergétique de l’île aux parfums !

Captages illégaux en rivière : Les contrôles et la lutte vont s’intensifier

0
Une nouvelle opération de contrôle contre le captage illégal d’eau en rivière, dans le cadre de la Mission Inter-Service de l’Eau et de la Nature (MISEN), a eu lieu hier sur un affluent de l’Ourovéni. Après Combani et Bouyouni, c’est la troisième opération de ce type depuis le mois de septembre. L’enjeu est de récupérer de l’eau goutte que goutte !
Sécurité civile, Mayotte, ForMISC, eau, écoles, EDM

Le durcissement des coupures engendre des tensions sur le stockage de l’eau

0
L’étau se resserre : le durcissement du temps de coupure passant de 48 à 54 h tous les trois jours depuis ce mercredi met à mal les capacités de stockage de tous les établissements qui doivent rajouter des cuves aux cuves. La Sécurité civile arrive alors en dépannage, et se prépare à alimenter les sites stratégiques de Petite Terre comme la centrale EDM

Recent Comments