28.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 décembre 2021
AccueilorangeLes Journées de l’Archéologie dévoilent «l’identité multiple de Mayotte»

Les Journées de l’Archéologie dévoilent «l’identité multiple de Mayotte»

Devant le chantier-témoin de fouilles
Devant le chantier-témoin de fouilles

Ces vitrines, conçues avec effervescence il y a à peine deux ans, trônent fièrement dans la petite salle de conférence, des anciens bâtiments de la Caserne à Dzaoudzi. Les lieux avaient un air encore plus miniature en ce samedi d’inauguration des Journées nationales de l’Archéologie, en faisant le plein de personnalités, comme jamais le MUMA n’en a eu en même temps : préfet, vice-présidents du conseil départemental, colonel de gendarmerie, président du tribunal, vice-recteur, chef de corps du BSMA, directrice de la Dieccte, président du Medef… tous se pressaient pour écouter l’Histoire racontée par les archéologues.

Depuis peu de temps, Mayotte fouille dans son passé. « Nous avons mené 6 campagnes depuis 2012 », retrace pour ses invités le doctorant en archéologie Martial Pauly. Sur le site au nom malgache d’Antsiraka Boira d’Acoua, au nord-ouest de l’île, sépultures et perles ont été découvertes, permettant de dater les arrivées successives des peuplements, notamment austronésiens et bantous de Mayotte.

Des militaires alcooliques

Les perles ornementales et les colliers retrouvés lors des fouilles
Les perles ornementales et les colliers retrouvés lors des fouilles

Tessons de céramique persane du XIIème siècle, conque austronésienne pour invoquer les esprits, perles blanches d’Afrique de l’Est, perles blanches Indo-pacifique, « toutes ces pièces sont la preuve que l’île était une escale du grand commerce de l’océan Indien », relève Martial Pauly. Il relevait une particularité des fouilles à Mayotte : « Contrairement à la métropole où on fouille souvent dans des endroits dont la terre a été retournée, ici, les vestiges sont intacts sous 20 centimètres de terre. »

Un peu plus loin, ce sont des fragments d’assiette d’époque coloniale, « retrouvés boulevard des Crabes en Petite Terre par un amateur qui les a confiés au Conservateur archéologique de La Réunion », explique Chloé Lesschaeve, Direction des Affaires culturelles de la préfecture, ainsi que des tessons de bouteilles « d’origine anglaise, d’après le goulot », répondait-elle au préfet. Et grâce à Pauline Gendry, Directrice des Archives départementales, on en saura plus sur les habitudes alimentaires de la période coloniale, et notamment que « les militaires français au 19ème siècle étaient alcooliques ».

« Quand les écrits manquent, il y a l’archéologie »

L'atelier poterie présenté par Ben Saïd Abdoulrakib
L’atelier poterie présenté par Ben Saïd Abdoulrakib

De nouvelles fouilles sont en cours cette année, à M’Tsanga Miangani à Kangani ainsi qu’à M’Tsanga Sakouli sur la commune de Bandrelé. Ces sites ont déjà révélé l’existence de sépultures.

Les visiteurs du dimanche pourront découvrir ces vitrines, ainsi que l’exposition permanente du Musée provisoire de Mayotte, et doublée pour ces Journées d’ateliers, poterie, perles, et fouilles. Et l’exposition « Tromelin, l’île des esclaves oubliés », où le destin de ces Malgaches naufragés de « L’Utile », navire négrier français qui s’échoua en 1761 sur l’île de Tromelin, récif corallien de l’océan Indien.

Beaucoup découvraient les richesses de l’île, qu’ils pourront approfondir avec des visites* in situ ce dimanche, à Acoua, avec Martial Pauly et Marine Ferrandis, archéologue-anthropologue. (Voir le Programme-des-JNA)

Bourhane Allaoui, conseiller départemental et membre de la commission culture, résumait parfaitement cette richesse : « L’archéologie permet de sonder le passé pour découvrir l’histoire des peuples et comprendre ce qui les lie. La conjoncture nous prouve que cette appropriation est nécessaire. C’est la reconnaissance que l’identité mahoraise est multiple. »

Le préfet Frédéric Veau replaçait l’utilité de ces découvertes : « quand les écrits sont rares ou inexistants, il y a l’archéologie. Dans ce 101ème département où la population est si jeune, il est très important de connaître les racines pour savoir d’où on vient et où on doit aller. »

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

 * 0639 60 79 44

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

  1. 415015 931342Chaga mushroom tea leaf is thought-about any adverse health elixir at Spain, Siberia and plenty of n . Countries in europe sadly contains before you go ahead significantly avoidable the main limelight under western culture. Mushroom 708886

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Météo France, Mayotte

Mayotte en vigilance Orange Fortes pluies depuis ce mardi matin

0
Le jaune a viré à l'orange. Météo France a placé Mayotte sous cette couleur pour sa vigilance Fortes pluies depuis 5h ce mardi matin. Une...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.