23.9 C
Dzaoudzi
mardi 28 juin 2022
AccueilorangeArrivée d'un médecin pour l'inauguration de la Maison de Santé à Mtsamboro

Arrivée d’un médecin pour l’inauguration de la Maison de Santé à Mtsamboro

En adressant ses vœux à ses administrés, Harouna Colo n’a pas fait dans la demi-mesure. Tout d’abord parce qu’il s’est longuement expliqué sur les choix politiques des actions entreprises, mais aussi parce qu’il proposait une nouvelle offre de soins.

La chaleur n'aura pas freiné l’enthousiasme du maire Harouna Colo
La chaleur n’aura pas freiné l’enthousiasme du maire Harouna Colo

Le soleil agressif de ce samedi après-midi à Mtsamboro n’aura pas fait fléchir le maire MDM Harouna Colo, qui, abrité sous un parapluie, a entamé un bilan détaillé de ses actions, se justifiant au passage sur des points qui faisaient débat. En présence du sénateur Thani Mohamed Soilihi, de Mohamed Sidi, 6ème vice-président du département, Chargé de la Coopération décentralisée et des Affaires européennes, du président de l’association des maires Said Omar Oili, de deux maires de la future intercommunalité, Soulaimana Boura (Bandraboua) et Ahmed Daroueche (Acoua), et du maire de Kani Kéli, Soilihi Ahmed, « mon beau-frère », glisse-t-il.

2015, « une année douloureuse pour notre pays », le maire revenait sur les « actes de barbarie » qui ont endeuillé le pays : « Les 7 janvier et 13 novembre sont des dates inscrites dans la mémoire collective. En un an, le terrorisme a bouleversé nos certitudes. Surtout qu’il ne s’agit pas toujours de fanatiques isolés, mais de citoyens qui ont parfois grandi dans des familles respectables, avant de manifester une détestation féroce pour les valeurs de la République que nous partageons au quotidien. » Les 10.000 kms qui séparent Mayotte de Paris n’empêchent pas « de rester vigilants et d’avoir une pensée pour les victimes ».

La commune avait été touchée par le cyclone Hellen en mars 2014, et les aides exceptionnelles de 1,4 million d’euros du conseil départemental, et 700.000 euros du Fonds de Secours de l’Etat, ont permis de refaire une partie des voieries, et du stade de foot. Les travaux de réfection des caniveaux ou de mini-station d’épuration, ont été financés par la Ligne budgétaire Unique de l’Etat, alors que les fonds propres de la commune ont été essentiellement consacrés à l’éclairage public.

« Pas de détournements de fonds »… en trois langues

Réfection du terrain de foot
Réfection du terrain de foot à Hamjago

Trois écoles primaires ont été rénovées grâce à la dotation spéciale construction scolaire de l’Etat (238.000 euros), et les associations ont été soutenues, en particulier pour participer au tournoi international de volley à Besançon. Enfin, c’est la première commune à avoir « modernisé ses flux financiers par dématérialisation » vers le comptable public.

Au cœur des actions envisagées en 2016, la jeunesse, qui peuple la moitié du territoire : un dossier est constitué pour bénéficier des fonds Horizon bleu de la Fédération française de Foot, et des mini bus de 9 places ont été achetés pour chaque club des trois communes. Le stade n’est pas encore sécurisé, « les financements prévus sont disponibles et pas détournés », croit bon d’ajouter le maire qui se justifie en shimaoré et kibushi pour plus de clarté. Une rallonge serait nécessaire pour stabiliser le sol avant de terrasser. Une crèche devrait pouvoir ouvrir en 2017.

La culture est souvent l’oubliée des politiques communales à Mayotte. Pas à Mtsamboro qui programme cette année une 1ère édition de la semaine culturelle, et envisage une médiathèque en face du collège d’Hamjago. Même recherche de financements pour un plateau polyvalent, une Maison familiale et une Maison de l’Agriculture.

« Rompre l’isolement sanitaire »

Thani Mohamed Soilihi et Saïd Omar Oili viennent de dévoiler la plaque
Thani Mohamed Soilihi et Saïd Omar Oili viennent de dévoiler la plaque

C’est en 2016 que doivent aussi fleurir les dernières intercommunalité. Il manquait ce samedi le maire de Koungou au tableau de la future interco Nord.

La commune n’est pas sous contrôle budgétaire, ce qui permet à Harouna Colo d’annoncer sans pâlir la poursuite de l’évolution de l’indexation qui est de 35% depuis le 1er janvier à Mtsamboro, soit 5% de plus que dans l’Education nationale.

Mais l’événement de ce samedi, c’était l’ouverture de la maison de santé, autour d’un médecin, Souleymane Sidi Aly, que le maire lui-même est parti chercher à Paris, et de trois infirmières. Une décision et un financement communaux, permis par le Code général des collectivités territoriales. « Il fallait rompre la situation d’isolement sanitaire géographique de notre commune par rapport à Mamoudzou. C’est la même démarche qui nous avait incités à ouvrir la maison des services, qui rassemble la CAF, la CSSM et la Mission locale. »

Les habitants pourront donc avoir recours à cette structure privée pour des consultations, des bilans médicaux et de la petite chirurgie ambulatoire. Les prélèvements sanguins seront envoyés deux fois par semaine au laboratoire de Mamoudzou.

« L’assistanat n’est pas là où on l’attend ! »

Discours du docteur Sidi Aly sur le désert médical
Discours du docteur Sidi Aly sur le désert médical

En écho au discours du maire qui appelait à une coopération avec la PMI (protection maternelle Infantile), les dispensaires et les services médico-sociaux, pour d’éventuels signalements, le docteur Sidi Aly invoquait une nécessaire synergie avec l’existant, « il y a à Mayotte une juxtaposition de ressources humaines, qui font parfois le même travail, et financières qui ne se rencontrent pas ! On reproduit le millefeuille administratif décrié en métropole.»

Une situation qui le pousse même à relativiser le contexte de « désert médical », de 24 médecins libéraux pour une population qui évolue entre 200.000 et 300.000 habitants, on ne sait plus trop : « Je suis seul pour 15.000 habitants, mais il faut aussi compter les dispensaires de la commune à Mtsamboro et Acoua. »

Des habitants qui devront malgré tout débourser de leur poche pour cette offre médicale privée, « mais ils le font déjà ailleurs en payant les 8,50 euros de complémentaire santé, alors qu’en métropole on a assisté à une levée de bouclier lors de la proposition d’une participation forfaitaire de tous à l’euro symbolique. Une preuve que l’assistanat n’est pas là où on l’attend ! »

La salle de soins
La salle de soins

Fier, le maire a prouvé que les municipalités peuvent s’affranchir : « Nous avons réalisé un projet qui attend habituellement l’aide des services de l’Etat. Une maturité suffisante pour conduire d’autres projets d’intérêt général, et qui doit conduire l’Etat à nous faire confiance. »

Charge à la commune de tout mettre en œuvre pour garder son médecin.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

CNB, avocats, Mayotte, Outre-mer

Quand le Conseil national des barreaux parle d’injustices

139529
Le Conseil national des barreaux (CNB) organise le jeudi 30 juin de 17h à 19h (heure de Paris) un webinaire sur le thème "Les...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mayotte La 1ère et l’audiovisuel public vent debout contre le président Macron

139529
Dans le cadre de l’ouverture de la XVIe législature au Palais Bourbon aujourd’hui, les syndicats CGT, CFDT, FO, SNJ, SUD, UNSA, CGC et CFTC appellent au rassemblement. Un mouvement de contestation suivi localement par la rédaction de Mayotte La Première. L’objectif, alerter les parlementaires sur la suppression de la contribution à l'audiovisuel public. Des perturbations des programmes sont à prévoir.
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139529
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139529
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139529
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139529
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com