25.9 C
Dzaoudzi
samedi 16 octobre 2021
AccueilorangeLe président "protecteur" présente ses vœux aux Français

Le président “protecteur” présente ses vœux aux Français

Combat contre le terrorisme et lutte contre le chômage, voici le fil rouge des vœux très solennel de François Hollande à la France, une nation qu’il veut «ouverte au monde». Avec 2016, le président entame la dernière année pleine de son quinquennat.

François Hollande présente ses vœux, le 31 décembre 2015, depuis le palais de l'Elysée
François Hollande présente ses vœux, le 31 décembre 2015, depuis le palais de l’Elysée

«Mes chers compatriotes, d’outre-mer, de métropole et de l’étranger, je vous adresse du fond de mon cœur mes meilleurs vœux, car vous êtes la France, toute la France». Ainsi ce sont achevés les vœux du président de la République à la nation, hier jeudi 31 décembre au soir, la fin d’une allocation d’un peu moins de 9 minutes, empreinte de «gravité et de solennité» après une «année terrible», une «année de souffrance et de résistance».

Debout derrière un pupitre, François Hollande s’est d’emblée posé en président protecteur: «Mon premier devoir, c’est de vous protéger», face à une menace terroriste «à son plus haut niveau». Il a listé les attaques vécues cette année: Charlie Hebdo, l’Hyper Cacher, Montrouge, Villejuif, Saint-Quentin-Fallavier, Thalys (tentative), pour terminer sur «l’horreur avec les actes de guerre perpétrés à Saint-Denis et à Paris». Après avoir exprimé sa «compassion» et son «affection» aux «victimes du fanatisme», le président a rendu hommage aux soldats et forces de sécurité «qui prennent tant de risques pour notre sécurité», «aux services de santé, aux pompiers, à la protection civile» et à «tous les bénévoles» qui ont «porté secours» les jours d’attentats.

Père de la nation

«Françaises, Français, je suis fier de vous», a-t-il affirmé se félicitant de la «détermination», la «solidarité» et le «sang-froid» de la population après les attaques.

Mais du haut de cette posture de «père de la nation», il prévient: «Nous n’en avons pas terminé avec le terrorisme (…) Nous déjouons régulièrement des attentats.» Il justifie ainsi sa politique internationale pour frapper la «racine du mal», c’est-à-dire Daech en Syrie, «les coups portent, les jihadistes reculent». Justification aussi des choix politiques sur le plan intérieur l’«état d’urgence», le renforcement des moyens de police, de renseignement, de la justice et de l’armée, la réforme de la procédure pénale, et la révision constitutionnelle.

Rencontre du président avec les forces de sécurité après la présentation des voeux
Rencontre du président avec les forces de sécurité après la présentation des vœux

Il a enfin dénoncé ceux qui s’en prennent à des Français «pour la pratique de leur religion» ou que «des lieux de cultes puissent être profanés comme une salle de prière ces derniers jours en Corse».

«Respect des autres»

«S’il y a un état d’urgence sécuritaire, il y a aussi un état d’urgence économique et social». Et le chef de l’Etat a souhaité lier le «sursaut» patriotique post-attentat à la réussite des «réformes» à venir. «La lutte contre le chômage reste ma première priorité», a-t-il rappelé. «Simplifier le code du travail, instaurer une nouvelle sécurité sociale professionnelle et saisir les opportunités économiques offertes par la révolution numérique», le chef de l’Etat confirme un plan massif de formation des demandeurs d’emploi pour «accompagner» 500 000 personnes «de plus vers les métiers de demain».

«Ouverture au monde», «respect des autres», «égalité», «confiance dans l’avenir», François Hollande a enfin réaffirmé sa vision de la France : «Jamais dans le repli, la fermeture, la discrimination ou la nostalgie», un message clairement destiné aux électeurs du Front national qui a obtenu en 2015 les meilleurs scores électoraux de son histoire.

Le président entame une année cruciale de son quinquennat, celle qui tranchera sa capacité à se représenter pour l’élection présidentielle de 2017.
RR
www.jdm2021.alter6.com

2 Commentaires

  1. 477711 990616This style is steller! You definitely know how to keep a reader entertained. Between your wit and your videos, I was almost moved to start my own weblog (well, almostHaHa!) Fantastic job. I truly enjoyed what you had to say, and much more than that, how you presented it. Too cool! 881926

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupures d’eau pour travaux à Mirereni ce lundi

0
La Mahoraise des Eaux informe son aimable clientèle que suite aux travaux de raccordement du forage Mirereni-Poroani sur la conduite d’adduction principale qui alimente...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Consel de défense, Gabriel Attal, Mayotte

Covid : des mesures d’allègement pour les départements les moins touchés

0
Alors que la situation épidémique continue à s’améliorer sur l’ensemble du pays, un conseil de défense a été réuni par le chef de l’Etat ce mercredi. Il s’agissait d’évaluer de possibles allègements des mesures barrière. Mayotte pourrait être concernée

Assises de l’économie de la mer : « Nous avons désormais pris l’engagement de parler...

0
Parc Marin, Département, CCI ou encore Pôle emploi désormais dans le même bateau pour développer l’économie maritime, c’est en tout cas la promesse affichée par les partenaires à l’issue des Assises de l’économie de la mer qui se sont tenues les 14 et 15 septembre à Nice. Un premier pas vers un territoire d’excellence ? Abdou Dahalani, président du Parc naturel marin de Mayotte veut y croire.

“Parole libre” sur l’Europe, une réflexion inédite qui donne leur place aux citoyens

0
Une vingtaine de citoyens de Mayotte sont appelés tout le weekend à débattre de la place de l'île dans l'Europe et de leurs attentes pour les prochaines décennies. Une manière d'intéresser le grand public à une politique qui semble souvent lointaine, obscure et abstraite. A Mayotte, l'Europe est pourtant tout le contraire.

Visite sénatoriale : vers plus de moyens pour la justice

0
"La justice mérite un renfort" estime François-Noël Buffet, président de la commission des lois du Sénat en visite à Mayotte. Une semaine de terrain lui a fait prendre la mesure des changements depuis sa dernière venue en 2006, et des défis à relever en marge de la loi programme pour Mayotte.

Tribune – « Qui pour succéder à tonton Marcel ? », interroge Nabilou Ali Bacar

0
Qui pour défendre la cause mahoraise à la hauteur de l’investissement de feu le sénateur Marcel Henry ? Alors que devant les caméras, tout le monde se revendique de quelque chose, et surtout de lui, quelle est la part d’artifice ? Les actions et les réflexions se comptent sur les doigts d’une main. Chacun doit faire son introspection, invite Nabilou Ali Bacar