24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 30 septembre 2022
AccueilorangeLe président "protecteur" présente ses vœux aux Français

Le président “protecteur” présente ses vœux aux Français

Combat contre le terrorisme et lutte contre le chômage, voici le fil rouge des vœux très solennel de François Hollande à la France, une nation qu’il veut «ouverte au monde». Avec 2016, le président entame la dernière année pleine de son quinquennat.

François Hollande présente ses vœux, le 31 décembre 2015, depuis le palais de l'Elysée
François Hollande présente ses vœux, le 31 décembre 2015, depuis le palais de l’Elysée

«Mes chers compatriotes, d’outre-mer, de métropole et de l’étranger, je vous adresse du fond de mon cœur mes meilleurs vœux, car vous êtes la France, toute la France». Ainsi ce sont achevés les vœux du président de la République à la nation, hier jeudi 31 décembre au soir, la fin d’une allocation d’un peu moins de 9 minutes, empreinte de «gravité et de solennité» après une «année terrible», une «année de souffrance et de résistance».

Debout derrière un pupitre, François Hollande s’est d’emblée posé en président protecteur: «Mon premier devoir, c’est de vous protéger», face à une menace terroriste «à son plus haut niveau». Il a listé les attaques vécues cette année: Charlie Hebdo, l’Hyper Cacher, Montrouge, Villejuif, Saint-Quentin-Fallavier, Thalys (tentative), pour terminer sur «l’horreur avec les actes de guerre perpétrés à Saint-Denis et à Paris». Après avoir exprimé sa «compassion» et son «affection» aux «victimes du fanatisme», le président a rendu hommage aux soldats et forces de sécurité «qui prennent tant de risques pour notre sécurité», «aux services de santé, aux pompiers, à la protection civile» et à «tous les bénévoles» qui ont «porté secours» les jours d’attentats.

Père de la nation

«Françaises, Français, je suis fier de vous», a-t-il affirmé se félicitant de la «détermination», la «solidarité» et le «sang-froid» de la population après les attaques.

Mais du haut de cette posture de «père de la nation», il prévient: «Nous n’en avons pas terminé avec le terrorisme (…) Nous déjouons régulièrement des attentats.» Il justifie ainsi sa politique internationale pour frapper la «racine du mal», c’est-à-dire Daech en Syrie, «les coups portent, les jihadistes reculent». Justification aussi des choix politiques sur le plan intérieur l’«état d’urgence», le renforcement des moyens de police, de renseignement, de la justice et de l’armée, la réforme de la procédure pénale, et la révision constitutionnelle.

Rencontre du président avec les forces de sécurité après la présentation des voeux
Rencontre du président avec les forces de sécurité après la présentation des vœux

Il a enfin dénoncé ceux qui s’en prennent à des Français «pour la pratique de leur religion» ou que «des lieux de cultes puissent être profanés comme une salle de prière ces derniers jours en Corse».

«Respect des autres»

«S’il y a un état d’urgence sécuritaire, il y a aussi un état d’urgence économique et social». Et le chef de l’Etat a souhaité lier le «sursaut» patriotique post-attentat à la réussite des «réformes» à venir. «La lutte contre le chômage reste ma première priorité», a-t-il rappelé. «Simplifier le code du travail, instaurer une nouvelle sécurité sociale professionnelle et saisir les opportunités économiques offertes par la révolution numérique», le chef de l’Etat confirme un plan massif de formation des demandeurs d’emploi pour «accompagner» 500 000 personnes «de plus vers les métiers de demain».

«Ouverture au monde», «respect des autres», «égalité», «confiance dans l’avenir», François Hollande a enfin réaffirmé sa vision de la France : «Jamais dans le repli, la fermeture, la discrimination ou la nostalgie», un message clairement destiné aux électeurs du Front national qui a obtenu en 2015 les meilleurs scores électoraux de son histoire.

Le président entame une année cruciale de son quinquennat, celle qui tranchera sa capacité à se représenter pour l’élection présidentielle de 2017.
RR
www.jdm2021.alter6.com

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Aide à la pierre, Mayotte

Une quarantaine de nouveaux propriétaires grâce à l’aide à la pierre...

139131
C'est l'issue positive d'un partenariat noué entre la Société Immobilière de Mayotte (SIM), la DEAL et le conseil départemental qui bénéficiait ce jeudi à...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139131
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139131
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139131
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139131
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139131
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com