27.9 C
Dzaoudzi
lundi 17 janvier 2022
AccueilSociétéConseil général : indexé

Conseil général : indexé

L’appel à l’indexation de la “territoriale” a été peu suivi. Ce sont principalement les agents du conseil général qui ont manifesté. Ils ont obtenu gain de cause.  

Les agents des collectivités territoriales ont manifesté ce matin à Mamoudzou pour demander la majoration de leur salaire. Le mot d’ordre n’a pas mobilisé, seules 2 à 300 personnes ont battu le pavé du chef-lieu entre la barge et les bâtiments du conseil général.

P1040489L’appel à faible écho a pourtant trouvé résonnance à la tête du conseil général. Un protocole d’accord a été signé entre le président de la collectivité, Daniel Zaïdani et les syndicats UD-FO, Cisma-Cfdt, CGT Ma et SNSPP-PATS (pompiers). Daniel Zaïdani s’est engagé à soumettre aux élus du conseil général une délibération prévoyant la majoration des salaires des agents de la collectivité au plus tard à la mi-décembre. Le rythme de l’indexation se fera conformément au décret du 28 octobre dernier prévoyant la majoration des salaires des fonctions publiques d’État et hospitalières.

“Nous avons demandé d’être traités de la même façon que les autres, nous avons été entendus”, se satisfait  Baco Salami, responsable CGT-Ma de la section STM (service de transport maritime). Les services de la barge et de l’amphidrome n’auront été perturbés qu’à partir de 9 heures. Le service normal a repris dans l’après-midi.

En cas de vote du texte par l’assemblée départementale, ce qui est vraisemblable, l’indexation plombera de 2,7 millions d’euros le budget 2013. Le décret prévoit un rattrapage rétroactif pour les salaires 2013 à hauteur de 5 %. “Lorsque nous aurons atteint le taux de 40 % en 2017, on estime à 20 millions d’euros le montant de charges nouvelles à supporter par le conseil général”, note Zaïdani. Une modification du budget 2013 est nécessaire, mais la dotation de l’État à la collectivité a été revue à la hausse. ” Initialement prévu à 55 millions d’euros, le préfet m’a indiqué il y a quelques jours qu’elle serait portée à 83 millions d’euros”, précise-t-il.

Jusqu’à satisfaction

Le président du conseil général s’est également engagé sur la titularisation des agents contractuels, la prise en compte de l’ancienneté des agents du corps transitoire et l’ouverture de discussion sur la mise en place d’œuvres sociales (ticket restaurant, prêt préférentiel, etc.).

Côté communes le mouvement continue. “La mairie de Mamoudzou reconduit le mouvement, nous nous réunissons de nouveau devant la mairie demain matin [mardi matin, ndlr], avant de manifester. Le mouvement prendra fin quand nous aurons obtenu satisfaction”, professe Kamal Edine, délégué du personnel Cisma-Cfdt à la mairie de Mamoudzou.

Une confusion dans le dépôt du préavis de grève serait à l’origine de la faible mobilisation selon les syndicats. “Les agents des communes ont compris que seuls les agents du conseil général étaient concernés. Beaucoup ne se sont pas déplacés”, rapporte Ousséni Balahachi, secrétaire général du syndicat Cisma-Cfdt.

Comme l’a indiqué le préfet par lettre adressée aux élus des collectivités après la publication du décret indexation, ils appartient aux communes ou au département de délibérer pour instaurer ou non la majoration des salaires en fonction de leur capacité financière.

A.L.

Article précédentAttaques de chiens
Article suivantNoyade au coeur de Mamoudzou

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui...

139533
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139533
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139533
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139533
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...

« Le compte n’y est pas » : les élus rejettent le projet de loi...

139533
C’est à la suite d’une consultation « sans précédent » des forces vives de l’île tel que l’annonce le président Ben Issa Ouseni, qu’a été prise la décision de retoquer le projet de loi...

Après plusieurs années, où en sont les travaux de la salle de cinéma Alpa...

139533
Cela fait déjà plusieurs années que l’idée de se faire une toile à Mamoudzou relève du fantasme pour nombre d’habitants. Depuis la fermeture, les travaux auront été nombreux, et à ce jour, restent inachevés....
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com