27.8 C
Mamoudzou
jeudi 29 février 2024
AccueilEducationLe Conseil départemental veut favoriser la pratique du sport pour la santé

Le Conseil départemental veut favoriser la pratique du sport pour la santé

Dans le cadre de son schéma des sports, la direction de la jeunesse et des sports du Conseil départemental de Mayotte à organisé vendredi une conférence / débat sur « le sport santé et bien-être » au sein de l’hémicycle Bamana. L’objectif de cette réunion était de voir comment mettre en place des actions afin de sensibiliser le maximum de personnes à la pratique du sport.

« À Mayotte, plus d’une femme sur deux est en surpoids de 30 ans à 69 ans. Plus l’âge augmente plus le l’obésité augmente. Vingt pourcents des hommes sont également en surpoids. L’inégalité sociale ne favorise pas non plus l’accès à la pratique d’activité régulière notamment au sein de structures accueillant les porteurs d’handicap et les établissements scolaires élémentaires. L’obésité infantile commence à prendre place », a ainsi rappelé dans son discours d’introduction, Zouhourya Mouayad Ben, vice-présidente du Conseil Départemental en charge de la culture et du sport.

La pratique sportive, un enjeu de santé publique

Le sport santé bien-être est une cause mondiale et il correspond aux activités physiques visant à améliorer ou maintenir son état de santé. Son objectif premier est de lutter contre la sédentarité en invitant le plus grand nombre à la pratique d’une activité physique régulière. Il vise ainsi en priorité les publics en surpoids et les personnes atteintes d’une affection de longue durée. Néanmoins il convient de sensibiliser dès le plus jeune âge.

Pour Yasmina Mihidjay, éducatrice sportive à la Direction de la jeunesse et des sports (DJS), le sport tient une place importante dans notre société puisque, « Il recouvre des enjeux à la fois politiques, sociaux, économiques et écologiques. Il est donc primordial d’informer et de sensibiliser la population mahoraise et notamment les jeunes qui sont l’avenir de demain », a-t-elle insisté.

Pour Zouhourya Mouayad Ben, vice-présidente du Conseil Départemental en charge de la culture et du sport, il faut inciter les gens à la pratique d’une activité physique régulière.

Pour mener un bien cette conférence-débat plusieurs représentants d’organismes sportifs étaient invités comme le Comité Régional Olympique et Sportif (Cros) de Mayotte, l’Union Nationale du Sport Scolaire (UNSS), L’Union Française des Œuvres Laïques d’Éducation Physique (Ufolep), … ainsi que plusieurs éducateurs sportifs. Le but étant de mener une réflexion commune sur les actions de sensibilisation à mener auprès de la population et plus particulièrement en accompagnant la jeunesse du territoire vers un épanouissement personnel. « Il faut rendre les citoyens responsables, conscients des enjeux de société. Chaque individu est concerné. Aussi, le Conseil départemental veut se mobiliser, à travers la direction de la jeunesse et de sports, dans l’intérêt supérieur des jeunes en menant des actions sur le terrain pour lutter contre la délinquance juvénile et le sentiment d’insécurité, car le sport est le meilleur moyen d’insertion dans la société. Il faut donc inciter les gens à la pratique d’une activité physique régulière », a martelé Zouhourya Mouayad Ben.

Le Conseil départemental veut ainsi mener une politique volontariste pour le développement du territoire en investissant financièrement dans des infrastructures sportives mais aussi humainement en formant des éducateurs. « Il s’agit d’identifier la demande et de mettre en place ensuite les orientations, les actions et les moyens », a précisé la vice-présidente en charge de la culture et du sport.

Réfléchir sur les actions de sensibilisation à mettre en place

Le projet du département est de mettre en place une orientation stratégique de santé publique et de promouvoir l’activité physique et sportive en faisant prendre conscience aux différents acteurs, associations, éducateurs, … les enjeux et agir avant qu’il ne soit trop tard. « Le but de cette réunion est aussi de réfléchir sur les actions futures en mettant en commun les nouvelles idées et d’imaginer quelque chose de complémentaire », a expliqué Abdoul-Karime Bamana, Directeur de la cohésion sociale jeunesse et sports au sein du département. Il faut renforcer les partenariats, accompagner les éducateurs et les différents acteurs dans leurs actions pour les opérations de terrain afin d’être efficace ensemble », a-t-il complété.

L’Éducation nationale préconise de faire 1h30 de sport par semaine et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande de faire 10.000 pas par jour, pour rester en bonne santé. Ce serait selon l’organisation, « Le minimum d’activité requise pour se maintenir en forme, préserver sa santé et maîtriser son poids ».

Une pratique sportive régulière permet de se maintenir en forme, de préserver sa santé et maîtriser son poids.

Aussi, par quels moyens et par quelles actions les différentes structures accueillants le public porteurs d’handicaps, et les établissements scolaires élémentaires peuvent-ils mettre en place des activités physiques d’une manière régulière ? Comment favoriser l’inclusion sociale et le bien-être par la pratique d’activité physique ?

Autant de questions auxquelles ont essayé de répondre les différents acteurs et partenaires durant toute la matinée, à l’image du Cros de Mayotte qui propose des formations de sensibilisation à destination des éducateurs sportifs, des animateurs, des bénévoles et des membres d’associations afin de travailler notamment auprès des enfants et des adultes sur l’hygiène alimentaire par exemple. Il propose aussi des échanges avec des spécialistes de la santé concernant les maladies chroniques mais également des actions de terrain en intervenant dans les écoles et les lycées. « L’objectif étant de sensibiliser un maximum de personnes au sport santé et à ses bienfaits », a expliqué Manon Darcel-Droguet, Cheffe de service Sport Santé et Bien-Être au sein du CROS Mayotte.

B.J.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Sénat, insalubre, Mayotte, Guyane

Le Sénat allonge le délai de démolition d’une case informelle à 4 jours après...

0
Un texte facilitant les démolitions d’habitats insalubres à Mayotte et en Guyane a été adopté ce jeudi par les sénateurs. Avec comme objectif, « rendre moins attractif le territoire », défendait Thani Mohamed Soilihi
Mayotte, délinquance, Gérald Darmanin, Marie Guévenoux, Vigipirate, place nette

Point post-visite ministérielle sur les outils de lutte contre la délinquance à grande échelle

0
Avant même de se lancer dans un Wuambushu II, un bilan du premier n’est pas inutile et permet de repositionner le curseur sur les besoins. Sur son volet délinquance, le dispositif « place nette » a été rajouté par Marie Guévenoux. Et faute d’état d’urgence sanitaire, utilisons "place nette" et pourquoi ne pas décliner Vigipirate actuellement en vigueur en France ?

Salon international de l’Agriculture : les confidences des médaillés d’argent en vanille et miel

0
Alors que les portes du Salon international de l’Agriculture doivent se refermer ce week-end, nos représentants mahorais, bien que très peu nombreux, ont brillé dans leur domaine. La quantité ne faisant pas la qualité, nos agriculteurs ont valorisé notre territoire puisqu’ils repartent chacun avec une médaille d’argent au concours général agricole, à savoir la culture de la vanille mais aussi, et cela est nouveau, dans la production de miel.

Redécouvrir Mamoudzou de nuit : Mamoudzou by night !

0
Arpentez le centre-ville de Mamoudzou la nuit à travers une marche nocturne de 7,1km. Mamoudzou by night se déroulera le vendredi 08 mars 2024 à partir de 17h30 au départ de l’Hôtel de Ville...

Appel aux exposants pour le marché paysan de la foire ramadan

0
A l’occasion du ramadan, la Ville de Mamoudzou organise un marché paysan afin de promouvoir les activités économiques du territoire, de permettre aux producteurs locaux de valoriser et vendre leurs produits. Il se tiendra les mercredis et les samedis de 8h à 16h du 13 mars au 10 avril 2024.

Recent Comments