26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 10 août 2022
AccueilFil infoViolences à Mayotte : les maires en appellent au 1er ministre

Violences à Mayotte : les maires en appellent au 1er ministre

En temps normal, une partie de la population n'ose plus sortir après 18h. Une situation qui, faute d'être traitée, s'est logiquement aggravée. Face à une île dont une partie de la jeunesse semble déterminée à semer le chaos, le président de l'Association des Maires de Mayotte (AMM) se tourne vers l'Etat.

Les violences ont monté d’un cran ces derniers jours à Mayotte. Des jeunes qui ne craignent plus de défier les adultes en plein jour, et les forces de l’ordre appelées à intervenir sur plusieurs scènes chaudes.

En réponse aux exactions commises par des jeunes cagoulées, des habitants excédés ont érigé des barrages, rajoutant à la confusion.

En réponse, un conseiller départemental, Daniel Zaïdani, demande que le Préfet de Mayotte décrète l’état d’urgence sur toute l’île de Mayotte et demande l’envoi immédiat de force de l’ordre supplémentaire, “s’il veut vraiment rétablir l’ordre à Mayotte !”

De leur côté, les maires, réunis en assemblée générale extraordinaire ce mardi 22 février, ont décidé d’en appeler directement au premier ministre.

Jean Castex, Mayotte, Maires
Madi Madi Souf, président de l’AMM, dépassé par la situation comme les autres élus

Ils font état de la généralisation d’un climat anxiogène sur l’ensemble de l’île, “d’une multiplication des violences avec armes, avec l’intention de tuer, d’une peur de sortir après 18h”, et constatent que “Mayotte est devenue une île morte le soir”. Des violences qui ont entrainé la mort, que ce soit par des agressions gratuites ou des règlements de compte.

Les habitants sont démunis, peu de réactions de prise en charge de la jeunesse. Les parents sont dépassés.

La population est “exaspérée”, et “veut se faire justice elle-même”. L’Association des Maires des Mayotte évoque tour à tour “une recrudescence des actes de torture et de barbarie, dans une violence qui nous ramène aux temps obscures du moyen âge, des jeunes très violents, qui n’ont plus peur de rien et de personne, un système judiciaire dépassé”.

Ils demandent à rencontrer le premier ministre “dans l’urgence”, “parce que cette situation de peur permanente ne peut plus durer.”

Ils sollicitent “des aides exceptionnelles de l’Etat pour un renforcement rapide des effectifs de la police municipale”, et sont favorables à “une généralisation de la vidéo protection”.

Une situation qui rappelle qu’il y a quelques mois se tenaient les Assises de la sécurité. Les points actés doivent être mis en place en urgence, “tout y a été dit, il y a va de la crédibilité de toutes les autorités publiques.”

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Coupures d’électricité à Hagnoudrou ce jeudi 11 août de 8 h...

139533
Dans le cadre de travaux d'entretien, Electricité de Mayotte (EDM) fait savoir dans un communiqué que des coupures sont prévues le jeudi 11 août...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Visite ministérielle : de grands enjeux en perspective

139533
Dans le cadre de la visite du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, prévue la semaine du 22 août prochain, les séances de travail se sont multipliées à Paris la semaine dernière. Ainsi, le 5 août, le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousseni a été reçu par Jean-François Carenco. La veille, la parlementaire Estelle Youssouffa s’était entretenue avec Gérald Darmanin.

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139533
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139533
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139533
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139533
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com