23.8 C
Mamoudzou
samedi 3 juin 2023
AccueilorangeEn images : à Mamoudzou, Octobre rose s'offre un final grandiose

En images : à Mamoudzou, Octobre rose s’offre un final grandiose

La mobilisation de ce dimanche a dépassé toutes les attentes. Plus de 500 participants se sont inscrits à la course de clôture d'Octobre Rose avant de partager un temps festif autant que sportif sur la place de la République.

Sur la ligne d’arrivée, d’ultimes gerbes de couleur rose jaillissent sur les derniers participants à atteindre la place de la République. Soulagés et heureux, les coureurs passent pour beaucoup d’un moment sportif à un autre.

Chaque participant avait un sachet de poudre rose à utiliser… sans modération

Celles et ceux qui n’avaient pas assez de poudre dans les cheveux de l’avis de leurs compagnons de course ont rapidement eu droit à une recoloration expresse.

On ne badine pas avec le rose !

Atmosphère plus que conviviale à l’arrivée dimanche matin

Pour ceux que la course n’aurait pas épuisés suffisamment, un peu de sport était proposé devant le comité de tourisme.

Beaucoup de courage pour bouger ainsi en plein soleil

Les plus courageux(ses) ont poursuivi la matinée en musique. Parce que le sport reste après tout un moyen de prévention à ne pas négliger !

Ichaam, juste après s’être fait tartiner de poudre par ses amies

Ichaam est “venue ici pour participer à cette journée importante. Dans chaque famille il y a une personne qui a été malade du cancer, c’est important de sensibiliser ceux qui pensent que ça n’arrive qu’aux autres, et de dire qu’on est tous concernés”. D’autant que si le sujet est sérieux, “l’ambiance est très conviviale, c’est sympa de se retrouver un dimanche matin, on a retrouvé des copines et malgré le soleil, c’est super !”

“Surtout il ne faut pas oublier de se faire dépister” ajoute son amie Nouria.

“Dépistons-nous, quand la maladie est dépistée tôt, elle est plus facile à soigner.

Ce premier ‘run to live’ était parrainé par MarieChristine Cazier, grand nom de l’athlétisme national

Dépistons nous au moins une fois par an, on connaît tous un membre de notre famille qui a été impacté par cette saloperie de maladie qu’est le cancer du sein, on les a vus se dégrader, perdre confiance en eux, on est là pour leur témoigner notre soutien, quoi qu’il arrive on est là, ça se soigne si c’est dépisté à temps, on peut en guérir, il faut se faire dépister.”

Y.D.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Octobre rose, cancer, UFOLEP, Mayotte

Clap de fin tout en muscle pour Octobre rose

0
La lutte contre le cancer du sein a coloré un mois d'octobre habituellement teinté des couleurs automnales en métropole. La Ligue contre le cancer a réussi son coup, et depuis plusieurs années, toutes les...
Octobre rose, Redeca, Mayotte

Octobre rose: 31 jours axés sur le dépistage du cancer du sein

0
Octobre Rose est un grand événement à Mayotte comme dans le reste du pays. Le Centre régional de coordination des dépistages des cancer Mayotte (CRCDC) et le réseau REDECA lançaient officiellement ce mois dédié à promouvoir le dépistage du cancer du sein, ce samedi 1er octobre à 9h, place de la République à Mamoudzou.

Octobre rose : dernière ligne droite pour s’inscrire à la course du dimanche 31

0
Rendez-vous en boutique Madora pour vous inscrire à la course de clôture d'Octobre Rose, le mois consacré à la lutte contre le cancer du sein. L'événement sera marqué par des jets de poudre colorée à la manière des fêtes indienne du Holi.

Cancer du sein : un “tabou” qui représente pourtant un tiers des cancers à...

0
Des parapluies sur la mairie de Mamoudzou, c'est Octobre rose qui s'installe à Mayotte. Pas à pas, le sujet "tabou" du cancer du sein s'invite dans l'espace public. Un enjeu crucial quand on sait que ce cancer est un des plus facilement soignables, s'il est dépisté à temps. Mais à Mayotte, des freins persistent, notamment dans la prise en charge des malades, invités à "partir" pour se soigner.

Recent Comments