28.9 C
Dzaoudzi
vendredi 7 octobre 2022
AccueilFil infoFonction Publique: Avant les négociations à Paris, les proposition de l’UNSA Mayotte...

Fonction Publique: Avant les négociations à Paris, les proposition de l’UNSA Mayotte pour restaurer l’attractivité

L’UNSA Mayotte diffuse ce jeudi un communiqué pour présenter les points en faveur de la fonction publique et de l’attractivité du département que l’organisation syndicale défendra lors des négociations parisiennes.

UNSA Mayotte Libres ensembleObjectif commun à l’ensemble des syndicat, l’UNSA veut d’abord «s’assurer que la reprise de l’ancienneté générale des services (AGS) des agents de l’ex-CDM soit effective. Pour l’UNSA, quand l’Etat a su solliciter des agents pour le service public, c’est à l’Etat de reclasser ces agents comme il se doit.»

Le 2e objectif de l’organisation est de «restaurer l’attractivité par des mesures financières mais pas que». Elle souhaite voir favorisé des retours personnalisés (affectations bienveillantes et adaptées au contexte social du territoire) et proposé aux agents «une évolution de carrière accélérée dans le cadre de la réforme des PPCR», les parcours professionnels, carrières et rémunérations. Pour le syndicat, «accepter que la situation à Mayotte impose un régime dérogatoire qui puisse autoriser les agents à quitter le territoire quand ils sont en difficultés qui leur permette de choisir leur affectation au retour serait 2 signes forts envoyés aux candidats à l’installation à Mayotte».

Sur le plan indemnitaire, l’UNSA veut une indemnité (ISG) augmentée «et sur les 2 membres du couple». Le syndicat veut aussi qu’elle soit défiscalisée pour «compenser un quotidien rendu coûteux par les multiples cambriolages dont est victime au moins une fois chaque agent public à Mayotte».

L’UNSA appelle enfin l’Etat à assumer ses missions régaliennes en matière de sécurité, santé et éducation. «La population mahoraise excédée depuis plus d’un mois a pris les choses en main voyant que malgré ses appels à l’aide, l’Etat ne proposait rien qui puisse endiguer ce flux migratoire. Aujourd’hui Mayotte peut basculer dans la guerre civile si on inverse pas ce sentiment d’abandon de l’Etat. L’Etat doit envoyer un signe politique fort et mettre les moyens à la hauteur des enjeux majeurs de ce territoire», conclut le syndicat.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Arrivée à Mayotte du pont de secours de Dzoumogné : «...

139126
C’est un déchargement inédit qui s’est déroulé ce jeudi en fin d’après-midi au port de Longoni avec l’arrivée d'un viaduc métallique démontable. Ouvrage ayant vocation à remplacer temporairement l’actuel pont de Dzoumogné, son acheminement sur le site est prévu en début de semaine prochaine pour une ouverture à la circulation dès le 17 octobre.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com