27.8 C
Mamoudzou
jeudi 22 février 2024
AccueilEducationDes lycéens de Sada manifestent contre les barrages bloquants

Des lycéens de Sada manifestent contre les barrages bloquants

« Nous n’arrivons pas à continuer nos programmes alors que le bac approche à grands pas », nous explique une lycéenne de Terminale ES3.

"Arrêtez les blocages élèves en otage", un des nombreux slogans des jeunes de Sada
« Arrêtez les blocages élèves en otage », un des nombreux slogans des jeunes de Sada

Avec d’autres élèves de Terminales, mais aussi de 1ère et de Seconde, une cinquantaine environ, ils ont décidé de manifester pacifiquement en contrebas du lycée de Sada: « Nous ne faisons pas de barrages, nous laissons passer tout le monde », soulignent-ils pour se démarquer des autres méthodes de manifestation.

Ils ont demandé à la police municipale de Sada d’assurer leur sécurité. « Nous continuerons notre mouvement s’il s’avérait que malgré la rencontre à Paris, les syndicats continuent à bloquer. »

Sada Libérez les élèves

"Nous sommes pour la grève, contre les barrages"
« Nous sommes pour la grève, contre les barrages »
"Notre avenir est entre vos mains"
« Notre avenir est entre vos mains »

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

L’académie de Mayotte recrute des contractuels dans le premier degré pour la rentrée de...

0
Pour répondre à l’évolution démographique le rectorat de mayotte recrute chaque année des enseignants du premier degré, entre 160 et 200 contractuels. Le recours aux candidatures locales est privilégié pour enseigner. Les professeurs des écoles contractuels sont recrutés au niveau académique sur classement, après des tests d’évaluation des connaissances, un stage et un entretien final.
Mayotte, état d'urgence sécuritaire, Pascal Perri, Comores

Mayotte en vigilance Violette Forte délinquance

0
Appuyée par plusieurs grandes voix, la population voit dans l’état d’urgence sécuritaire la solution pour venir à bout de la délinquance. Il faut dire que ni en 2015 lors de l’état d’urgence sécuritaire pour terrorisme, ni en 2020 pour le Covid, la menace n’avait été aussi sérieuse qu’avec ces bandes cagoulées qui s’en prennent à nos vies

Blocage des routes : La filière avicole mahoraise en grande souffrance

0
Le salon international de l’Agriculture doit se tenir ce week-end à Paris dans un contexte où le monde agricole est en souffrance. Même s’il parait hasardeux de comparer l’agriculture mahoraise à celle de métropole, les éleveurs et les cultivateurs de l’île sont au bord de la rupture du fait des barrages routiers, car c’est toute une chaîne qui se trouve fragilisée et bientôt en péril si rien ne change.

Les Forces vives « initiales » militent pour la levée des barrages

0
La réunion du vendredi 16 février dernier à Tsararano avait abouti sur la décision de « laisser les barrages à côté », tournure confuse qui laissait néanmoins entrevoir un retour à une libre circulation. Or les barrages sont toujours bien en place pour la plupart et, suite à une scission au sein du mouvement, les imbroglios, manipulations et autres tentatives de récupération règnent désormais en maîtres.
EVASAN, CHM, La Réunion, Mayotte

Difficultés du CHU réunionnais : accusée, Mayotte a pourtant pris sa part

0
Alors que les difficultés du CHU de La Réunion font de nouveau la Une, pointant le coût des Evasan depuis Mayotte, un petit retour historique n’est pas inutile

Recent Comments