26.9 C
Dzaoudzi
samedi 22 janvier 2022
AccueilEducationPas de spectacle pour les chorales

Pas de spectacle pour les chorales

La déception est grande dans les chorales des établissements scolaires de Mayotte. Ce vendredi 6 juin devait se tenir un grand rassemblement à Mgombani. Plus de 400 élèves de tout Mayotte devaient se produire lors d’un événement qui s’annonçait comme le point d’orgue de leur année. Ils devaient présenter plusieurs mois de travail de chants, musiques et chorégraphies.

Car les chorales d’aujourd’hui sont bien loin des spectacles ennuyeux que l’on peut imaginer. Elles sont plus proches de la comédie musicale que des chants approximatifs ânonnés par des élèves sagement alignés. Au collège de Bandrélé, la chorale avait ainsi préparé une prestation sur un titre de Bruno Mars.

Les chorales ont-elles été victimes de leur succès ? Peut-être. Il était en effet difficilement prévisible que tant de scolaires adhèrent à la démarche. Et pour un événement rassemblant autant d’enfants, la sécurité devait répondre à un cahier des charges précis. La section pro «agent de sécurité» du lycée de Petite Terre un temps pressentie pour encadrer l’événement, n’est plus en mesure d’assumer cette responsabilité face à l’ampleur qu’a pris ce rendez-vous. Quant au vice-rectorat, il assure qu’il n’a jamais recours à un service de sécurité privé pour garantir le bon déroulement des nombreux événements organisés tout au long de l’année.

Un spectacle peut-être reprogrammé

Contraints et forcés, les organisateurs ont donc dû annuler le rendez-vous de vendredi. Pour autant, l’événement ne va peut-être pas tomber aux oubliettes. L’année scolaire s’achevant le 7 juillet, il reste encore un mois pour déposer une nouvelle date en préfecture et ainsi plancher sur l’ensemble de la logistique aussi bien les transports que la sécurité à organiser avec les forces de l’ordre, gendarmerie ou police.

Spectacle ou pas, les petits chanteurs Mahorais auront tout de même progressé dans la maîtrise des techniques musicales et vocales. Il y a quelques années encore, la musique dans les établissements scolaires se résumait souvent aux fausses notes des flutes en plastiques.
RR
Le Journal de Mayotte

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

COMMUNE DE BANDRABOUA

139126
POUVOIR ADJUDICATEUR : Commune de Bandraboua représentée par le Maire, M. Ahamada FAHARDINE MODE DE PASSATION : Le présent marché est un marché public de travaux en procédure...

SCI ELAR CHANFI

SASU ALPHA COM

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
RUP, Sébastien Lecornu, Mayotte, Schengen

Révision de Schengen et de la politique des RUP : « Mayotte a une carte à...

139126
Une nouvelle stratégie à l’égard des Régions Ultrapériphérique de L’Europe, dont Mayotte, est en cours d’élaboration par la Commission européenne qui la finalisera en mai 2022. Chacun était prié de défendre sa position au sein d’une stratégie commune
Projet de loi Mayotte, Sébastien Lecornu, Mayotte

Projet de loi Mayotte : le sujet se politise de plus en plus

139126
Le timing aidant avec des élections présidentielles qui se rapprochent, réduisant peu à peu le nombre de conseils des ministres susceptibles de l’examiner, le projet de loi Mayotte entame sa 2ème semaine de feuilleton du « je t’aime, moi non plus »
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139126
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139126
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139126
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com