Webcup 17

Webcup 17 AfficheCombien d’équipes mahoraises s’affronteront lors de la traditionnelle Webcup édition 2017? Il est encore trop tôt pour le dire. Actuellement, quatre équipes comprenant chacun 4 compétiteurs sont inscrites pour dix place disponibles. «Traditionnellement, les inscriptions s’accélèrent à l’approche de la compétition», se rassure Gaelle Biguet du centre d’affaires de Mayotte, installé au Centre Maharajah à Mamoudzou, qui s’apprête à accueillir l’événement.

La Webcup, c’est le concours annuel de développement web qui se déroule simultanément dans toutes les îles de la région pour les phases qualificatives. Comores, Madagascar, Maurice, Mayotte, La Réunion, Rodrigues et les Seychelles vont toutes concourir en même temps, chacune de leur côté, à partir du samedi 20 mai à midi, avec le même sujet. Chaque île va ainsi sélectionner l’équipe qui la représentera en fin d’année à la finale internationale de l’océan Indien.

Seuls ou en équipe, les participants amateurs, étudiants ou professionnels doivent en 24 heures non-stop, réaliser et développer un site internet sur un sujet tenu secret et révélé au top départ de la compétition. Les compétiteurs ont carte blanche, ils réalisent le site comme ils le souhaitent, autant d’un point de vue technique que graphique.

Du temps pour le jury

Au terme des 24 heures, un jury composé de professionnels se réunit pour délibérer et nommer un vainqueur. Mais cette année, la nouveauté réside dans le timing de la présentation. «Avant il y avait les présentations de 5 minutes devant le jury… mais ça, c’était avant!» explique ironiquement les organisateurs. Cette année, «fini le stress et la fatigue des présentations et le sentiment parfois de frustration des équipes de n’avoir pas pu démontrer au jury le travail réalisé».

Webcup 17 Non stop coding dayDans le nouveau format retenu cette année, le jury ne juge plus le site en 5 minutes, mais il dispose de plusieurs jours pour le faire. Une fois les 24 heures de création bouclées, le jury va en effet prendre le temps de dépouiller le travail de chaque équipe. Les participants pourront donc dormir et reviendront défendre leur travail devant leurs juges dans les jours qui suivront.

Vous pouvez vous inscrire

Outre le prix principal, synonyme de qualification pour la compétition internationale, plusieurs prix sont généralement attribués selon différents critères comme le graphisme, l’ergonomie, la créativité ou l’originalité.
La Webcup permet donc, par le biais de son concours annuel, de faire connaître au grand public, mais également aux entreprises, tous les talents qui peuvent ainsi valoriser leur savoir-faire.

Webcup 17Si vous êtes intéressés, vous pouvez donc encore vous inscrire. Que vous soyez webmaster/développeur web, webdesigner/graphiste, community manager, rédacteur web, chef de projet… et que vous souhaitez vous mesurer à cette drôle d’épreuve d’endurance, en votre nom propre ou pour les couleurs d’une école ou d’une entreprise, n’hésitez pas. Tous ceux qui ont vécu la Webcup, vous assureront d’une aventure inoubliable!

Déjà plus de 1.000 participants

La Webcup a été créée en 2010 par l’association du même nom basée à la Réunion. Elle a pour but la promotion des acteurs de l’internet autour d’une manifestation, de ce concours annuel ludique et pédagogique. «En tout, la Webcup comptabilise déjà plus de 1.000 participants dans l’ensemble des îles de l’Océan Indien!» se félicitent les organisateurs.

Quant au sujet, il est généralement particulièrement farfelu. Après la création d’une station spatiale, l’invention du transport du futur entre nos îles ou la mise en place d’un site politique pour la campagne du Super Président de la Confédération de la Webcup Unie… on attend avec impatience vers quelle destination la Webcup 2017 embarquera les compétiteurs.

RR
www.lejournaldemayotte.com