Délégué et non pas nonce lorsqu’il est à Mayotte, la visite du représentant du pape à Mayotte appelle quelques explications.

SE Monseigneur Nugent s'explique sur son passage à Mayotte
SE Monseigneur Nugent s’explique sur son passage à Mayotte

Le passage de Son Excellence Monseigneur Nugent à Mayotte est plutôt discret. Et même dans la communauté catholique, on ne sait pas trop ce que ce grand irlandais au naturel chaleureux est venu faire à Mayotte.

Il s’explique : « d’abord, précisons que si je suis nonce, donc représentant direct du Pape François auprès des pays et de leur Eglise à Madagascar, aux Seychelles, à Maurice, je ne suis que délégué à La Réunion et Mayotte, donc uniquement représentant du Saint Siège auprès de l’Eglise. Il en est ainsi dans les pays où nous n’avons pas de relations diplomatiques. »

Pour autant, la situation n’est pas simple puisque lesdites relations diplomatiques existent bien avec la France, «il y a d’ailleurs un nonce à Paris». Mais pour des aspects pratiques, Mgr Nugent est malgré tout représentant local.

Nommé le 5 mai 2010, il était auparavant chef de mission diplomatique à Hong-Kong, au moment du difficile rapprochement avec la Chine.

Une goutte d’eau atomique

Avec Mgr Charles, les pères Vincent et Gabin de la paroisse, et les jeunes confirmés
Avec Mgr Charles, les pères Vincent et Gabin de la paroisse, et les jeunes confirmés

S’il est à Mayotte, c’est à l’initiative de Mgr Charles Mahuza Yava, évêque de l’archipel des Comores, dont Mayotte, pour toucher du doigt «la réalité des 6.000 chrétiens catholiques sur un archipel qui compte 850.000 habitants, une goutte d’eau », ce que reprendra le nonce, « oui mais une goutte d’eau atomique », pour traduire leur dynamisme.

Les particularités sont nombreuses, «nous sommes tolérés dans le cadre de témoignages ou de missions auprès des exclus». Un exemple, les catholiques de Mayotte n’ont jusqu’à présent pas le droit de sonner la cloche avant les messes comme cela se fait ailleurs.

L’archevêque a passé 4 jours à Moroni (Grande Comore) où il a rencontré le Grand Moufti. Il se rend à Rome une fois par an pour une visite de travail et y rencontrer le pape François.

« Ma visite a déjà un effet positif », indique-t-il, « les autorités savent désormais qu’il y a un nonce qui représente le Saint Père dans la région ». La nonciature est à Tananarive où vit donc l’archevêque, « la plus grande communauté catholique de la région ».

Venu pour encourager l’action de l’Eglise, Mgr Nugent en aura profité pour conférer le sacrement de la Confirmation à sept jeunes de la paroisse de Notre-Dame de Fatima.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte