Elus et membres des bureaux des deux structures autour d'Isabelle Chevreuil et de Malik Sarr
Elus et membres des bureaux des deux structures autour d’Isabelle Chevreuil et de Malik Sarr

Mayotte assurant la présidence de l’Union des Chambres de commerce et d’industrie de l’océan Indien (UCCIOI), c’est Isabelle Chevreuil qui a signé le protocole d’entente avec l’ambassadeur Malik Sarr, le directeur du Bureau de l’organisation international de la Francophonie.

L’UCCIOI rassemble les CCI l’Union des Comores, de Madagascar, de Maurice, de Mayotte, de La Réunion et des Seychelles dans le but de soutenir le développement des échanges économiques et commerciaux inter-îles.

Déjà en 2016, l’OIF et l’UCCIOI avaient permis une représentation du monde économique de la sous-région durant le Sommet de la Francophonie d’Antananarivo. Les deux structures ont ensuite engagé un cycle de formations à destination des structures d’accompagnement de l’entrepreneuriat innovant. Cet accord officialise donc une coopération opérationnelle entre les deux organisations.

Adoptée en 2014 par les Chefs d’Etat et de gouvernements de l’OIF, la Stratégie économique et numérique pour la Francophonie a pour objectif de concilier croissance économique, lutte contre la pauvreté et l’inégalité, sauvegarde de l’environnement et préservation du patrimoine culturel. En amplifiant leur coopération, l’OIF et l’UCCIOI s’allient pour renforcer l’impact des actions menées dans le cadre de cette stratégie sur les opérateurs économiques actuels et futurs de la sous-région. Selon l’Ambassadeur Sarr, « l’efficacité de cette stratégie prioritaire pour l’OIF dépend notamment sur l’appui sur des structures relais, telles que l’UCCIOI, menant déjà des actions de terrain s’inscrivant dans la même vision ».

Avec un rayonnement sur plus de 30 Chambres de commerce et près de 100 000 entreprises à travers la sous-région, I’UCCIOI s’attache à produire des effets réels sur les opérateurs économiques et à les appuyer pour dépasser les contraintes liées à l’insularité, notamment à travers l’ouverture et le partenariat. « En devenant acteur de la Stratégie économique pour la Francophonie, notre région s’ouvre également à une coopération renforcée avec le monde économique Francophone, notamment plus de 20 pays d’Afrique continentale», pour la Présidente de l’UCCIOI.

Ce protocole se déclinera en actions. Dès les prochains mois, des initiatives conjointes seront menées, notamment sur l’accompagnement de l’entrepreneuriat innovant, la valorisation du savoir-faire numérique ou encore le réseautage Sud-Sud.