Une terrible agression a eu lieu août dernier à Bouéni ou plutôt une double agression. La première a eu lieu le 12 août, aux alentours de 6 heures, sur la route nationale. Une femme subit alors des violences physiques de la part d’un homme «défavorablement connu de l’unité gendarmerie en raison de son comportement». Il était déjà mis en cause dans des troubles à la tranquillité publique en lien avec une consommation d’alcool excessive et de produits stupéfiants.

TGI de MamoudzouLe jour de l’agression, l’homme ne pouvait ignorer que se victime portait un enfant, elle était en effet enceinte de 7 mois.

La victime bénéficie dans un premier temps d’une certificat d’incapacité totale de travail de 2 jours mais le 15 août, trois jours plus tard, les faits vont se reproduire. Cette fois, l’homme porte à la femme des coups au niveau du bas ventre, la victime fait une hémorragie vaginale. Evacuée au CHM, elle est opérée en urgence et malheureusement, elle perd le bébé.

L’enquête de la brigade de gendarmerie de Mzouazia va permettre de localiser l’individu puis de l’interpeller le 21 septembre dernier. Placé en garde à vue puis écroué, il a été jugé en comparution immédiate mercredi dernier. Il a été condamné à 3 ans de prison dont deux ans ferme et un an de sursis avec mise à l’épreuve.

image_pdfFaites un PDF avec l'article

Comments are closed.