La brigade anti-criminalité (BAC) intervenait dans la nuit de mercredi à jeudi pour une rixe. Alors qu’il « inspectait les environs » selon le procureur, un des fonctionnaires de police a reçu un morceau de parpaing au visage. Gravement atteint, il a été hospitalisé à l’hôpital de Mamoudzou où il a subi une opération. Il risque de perdre l’usage de son oeil selon le parquet qui précise que la question de son évacuation vers la Réunion se pose.
Une enquête a été ouverte pour identifier l’auteur du jet de pierre, mais aucune interpellation n’a encore eu lieu.