Négociation entre Issa Issa Abdou, François Maury et Nassimah Dindar, à propos des urgentistes
Issa Issa Abdou félicite le nouveau président Jean-Claude Virapoulé
Issa Issa Abdou félicite le nouveau président Jean-Claude Virapoulé

Issa Issa Abdou nous annonçait hier l’élection de Jean-Paul Virapoulé comme nouveau président du conseil de Surveillance du CHU de La Réunion. Un retour aux sources pour ce membre fondateur de la structure hospitalière.

Le nouveau président, élu pour 5 ans, a notamment indiqué vouloir travailler en étroite collaboration avec le CHM de Mayotte, « notamment sur le sujet des évacuations sanitaires, sur la mise en place de la télémédecine pour pallier le désert médical et la mutualisation des moyens, y compris humain », rapporte Issa Abdou qui y voit « un vent nouveau et un espoir dans l’avenir des relations entre nos deux départements. »

Le vice-président du département en a profité pour rappeler que les Evasan n’avaient pas creusé le déficit du CHU, bien au contraire, comme le soulignait le dernier rapport de l’IGAS.

Attirer les internes

L’élu mahorais a ensuite rencontré François Maury, à la tête de l’Agence Régionale de Santé de l’Océan Indien (ARS OI), et Nassimah Dindar, présidente du conseil départemental réunionnais. Il a obtenu notamment l’envoi ferme de 3 urgentistes, « dès la semaine prochaine », à Mayotte. Le service était en effet menacé par un mouvement de protestation sur le manque d’effectif, qui annonçait qu’aucun médecin ne sera présent dans le service des urgences de Mamoudzou à compter du 18 avril et jusqu’à la fin du mois.

Négociation entre Issa Issa Abdou, François Maury et Nassimah Dindar, à propos des urgentistes
Négociation entre Issa Issa Abdou, François Maury et Nassimah Dindar, à propos des urgentistes

La durée de ce recrutement n’a pas encore été précisée, nous indiquait Issa Abdou qui annonce une envie mutuelle de débloquer la situation sanitaire de Mayotte. « J’ai également obtenu que les dossiers des internes dont l’affectation au CHM a été bloquée, soit réexaminés positivement. » Mais ces transferts se heurtent selon l’élu au manque d’attractivité de Mayotte, « les départ se feront sur la base du volontariat. Nous allons donc tenter de mettre en place des mesures attractives.

Découverte des atouts des deux îles

La rencontre avec Nassimah Dindar a permis de mettre en évidence des synergies entre les deux départements, et notre grande sœur réunionnaise qui maitrise depuis des années les mesures de droit commun, pourrait venir à notre secours en terme d’expertise.

Ce jeudi, Issa Abdou va rencontrer Didier Robert, le président LR de la Région Réunion qu’il avait accueilli lors de son passage à Mayotte. « Je lui avais fait découvrir le lagon, l’ilot de sable blanc, qu’il ne connaissait pas, je vais donc visiter quelques sites réunionnais en sa compagnie. »

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

image_pdfFaites un PDF avec l'article

Comments are closed.