20180130_093011Les faits datent d’avril dernier mais ont été évoqués au tribunal ce mardi. Un contrôleur de car, salarié du Conseil départemental, a menacé un lycéen avec une machette avant d’être maîtrisé par ses collègues.
Le prévenu, présent à la barre et soutenu par une dizaine de ses collègues a expliqué avoir réagi par “peur”, car l’élève avait menacé de sortir un couteau. En voyant le garçon saisir son sac, l’agent a craint que ce dernier ne sorte en effet un couteau, et a lui-même attrapé un chombo dans sa voiture. Il a finalement été ramené à la raison par ses collègues, tandis que l’élève menaçant, mais qui n’a jamais sorti d’arme, était calmé par ses camarades. Personne n’avait donc été blessé.
Le procureur a expliqué “que personne ne sous-estimait les difficultés des agents des transports publics à Mayotte, mais que c’était aux adultes de savoir garder leur calme et montrer l’exemple, en faisant baisser la tension plutôt qu’en sortant directement une arme”. Il requérait 600€ d’amende.
Le tribunal a finalement reconnu le prévenu coupable de violence avec arme, mais l’a dispensé de peine, reconnaissant les difficultés de leur travail, notamment dans le contexte de violences que l’on connaît.