La question du sénateur Thani au gouvernement sur la crise de l'eau à Mayotte

Thani Mohamed sénatLe parti d’Emmanuel Macron a présenté, ce vendredi 21 juillet, les premiers candidats qui défendront ses couleurs lors des élections sénatoriales, prévues le 24 septembre prochain. Un peu moins de la moitié des sièges, soit 170 sur les 348 de la chambre haute, sont à pourvoir. Et ils sont 16 à être désignés à l’heure actuelle, dont le sénateur sortant de Mayotte Thani Mohamed Soilihi qui part donc dans la course sous les couleurs du parti présidentiel.

L’objectif de LREM est de modifier l’équilibre de la deuxième chambre, où la droite reste largement majoritaire et où LRM ne peut pour le moment s’appuyer que sur un groupe de 30 sénateurs, surtout des anciens socialistes.

Deux parlementaires mahorais

Les seize noms dévoilés seront complétés d’ici à la clôture des listes le 8 septembre. Du côté des politiques, deux viennent de la droite et du centre mais l’essentiel d’entre eux arrivent encore de la gauche. Comme pour les législatives, une large place est faite à la société civile.

Renverser la majorité de droite au Sénat s’annonce tout de même compliqué, même si c’est bien l’objectif: le Sénat peut se présenter comme le lieu de l’opposition au gouvernement. Avant ces nouvelles élections, on compte 142 sénateurs de droite et 43 centristes.

En présentant Thani Mohamed Soilihi, La République en Marche peut espérer conserver ses deux parlementaires mahorais: comme le sénateur sortant, la députée Ramlati Ali a rejoint le groupe LREM à l’Assemblée nationale.

PM
www.lejournaldemayotte.com