Le village de Cavani

C’est une victoire de nos parlementaires, en particulier de Thani Mohamed Soilihi dont l’amendement à la loi Egalité réelle Outre-mer avait été adopté en janvier 2017 : la baisse de la valeur locative à Mayotte n’était que justice en raison de son niveau exagérément élevé par rapport au centre ville des grandes cités métropolitaines.

Dès cette année 2018, vous avez donc du constater à la ligne « Valeur locative cadastrale » cette diminution d’ « environ » 60% sur votre taxe d’habitation. « Environ », car les communes ont la latitude d’augmenter leurs taux, dans une limite légale malgré tout.

A cette baisse, vient s’ajouter celle de la réforme de la taxe d’habitation du gouvernement, qui concerne tous les revenus fiscaux de moins de 27.000 euros par part. Le dégrèvement est de 30% dès cette année 2018, sera porté à 65% en 2019, et exonéré en 2020. Au niveau national, 80% des foyers seront ainsi exonérés. Seule reste à payer la Contribution à l’audiovisuel public.

77% foyers exonérés cette année

Jean-Marc Leleu, directeur DRFIP

Accessible depuis le site impots.gouv.fr, rubrique Particuliers vous pouvez connaître le gain moyen par foyer bénéficiant de la réforme en 2018, 2019 et 2020.

En cumulant les deux mesures, « à Mayotte, 77% des foyers sont exonérés de la taxe d’habitation dès cette année », indique Jean-Marc Leleu, Directeur des Finances publiques. D’ici la fin du quinquennat, la taxe d’habitation ne sera plus qu’un lointain souvenir pour tout le monde, avec une exonération totale pour tous.

Pour régler votre taxe d’habitation, dès cette année, en 2018, les montants supérieurs à 1.000 € doivent obligatoirement être payés par prélèvement mensuel ou à l’échéance ou par paiement direct en ligne sur le site impots.gouv.fr ou par smartphone ou tablette. Pour un montant supérieur à 1.000 €, vous ne pouvez plus payer par chèque, TIP SEPA ou virement, mais uniquement par prélèvement bancaire.

Anne Perzo-Lafond
Lejournaldemayotte.com