Rivo faisait le décompte des établissements fermés
Rivo, leader du SNUipp

A la suite de la décision de justice le condamnant à payer en appel 19.000 euros de dommages et intérêts et d’amende à une inspectrice que le SNUipp avait accusée de propos racistes, Rivo, son secrétaire départemental indique ne pas avoir encore décidé d’un recours en cassation.

Mais il explique dans un communiqué (Lire com press condamnation snu976) que l’enregistrement des propos de l’inspectrice, fait à son insu et déjà produit en justice, serait mis en ligne le site du syndicat.

A.P-L.

Le JOurnal de Mayotte

image_pdfFaites un PDF avec l'article

Comments are closed.