Policiers et gendarmes particulièrement mobilisés tout au long du week-end

Policiers et gendarmes menaient ce jeudi matin la dernière opération coordonnée sur les routes de Mayotte. L’occasion pour la sous-préfète Florence Ghilbert-Bezard de faire un premier bilan annuel de la sécurité routière et d’annoncer l’arrivée de nouveaux radars.

Florence Ghilbert Bezard souhaitait faire passer un message de prévention avant ce long week-end festif
Florence Ghilbert Bezard souhaitait faire passer un message de prévention avant ce long week-end festif

Le macabre comptage est un peu moins élevé que l’an dernier, avec un décès de moins. Sept personnes ont tout de même encore perdu la vie sur les routes de Mayotte en 2015. Les accidents aussi sont moins nombreux : la préfecture en a dénombré 252, c’est 8% de moins qu’en 2014. «Même s’ils sont moins mauvais, on ne peut jamais se satisfaire de tels chiffres», reconnaît Florence Ghilbert-Bezard, la sous-préfète et directrice de cabinet du préfet de Mayotte.

En ce dernier jour de l’année, elle s’est rendue sur deux opérations menées conjointement par la gendarmerie et la police, au rond-point du port de Longoni et à proximité du centre commercial Jumbo. Avant un week-end festif, elle tenait à rappeler la réalité : les conduites irresponsables sont les principales causes des accidents et en particuliers des accidents mortels sur nos routes.

Un contrôle d'alcoolémie ce jeudi matin: l'alcool est responsable d'un tiers des accidents mortels à Mayotte
Un contrôle d’alcoolémie ce jeudi matin: l’alcool est responsable d’un tiers des accidents mortels à Mayotte

C’est en effet l’alcool qui est la cause de 32% des accidents mortels à Mayotte ces 5 dernières années*. «L’alcoolisation, ce n’est pas forcément être complètement ivre. Ce sont 2 ou 3 verres qui peuvent vous faire perdre vos réflexes», rappelle le Capitaine Jacques Salvy de la gendarmerie.

Boucler sa ceinture

Vient ensuite la vitesse excessive mais également l’imprudence sur des chaussées le long desquelles les piétons sont nombreux. Dans les villages, les enfants peuvent également traverser sans prêter attention aux véhicules.

«Il faut aussi éviter un certain relâchement. Il est important de rappeler qu’on ne doit pas téléphoner au volant ou encore qu’il faut boucler sa ceinture. Lors d’un des derniers accidents mortels de l’année, le conducteur n’avait pas bouclé sa ceinture», rappelle Florence Ghilbert-Bezard.

Tous les axes de Mayotte sont concernés par l’insécurité routière mais le risque d’accident augmente lorsqu’on approche de Mamoudzou où le trafic est plus important.

5.300 dépistages d’alcoolémie

Un taux de présence des forces de l'ordre sur les bords des routes mahoraises jugé bon par le ministère de l'Intérieur
Un taux de présence des forces de l’ordre sur les bords des routes mahoraises jugé bon par le ministère de l’Intérieur

Cette année, les moyens consacrés à la sécurité routière se sont repartis en 3 volets, «ce sont les 3 piliers d’une bonne politique dans ce domaine», affirme Florence Ghilbert-Bezard. Des actions de sensibilisation ont été menées en particulier dans les écoles pour faire passer les messages essentiels le plus tôt possible.

Des campagnes de prévention ont été réalisées spécialement pour Mayotte. Fini les images importées de métropole. Sur la campagne 2015, on voit une petite fille qui traverse imprudemment une route de notre département ou encore un jeune Mahorais qui n’a visiblement pas choisi entre boire et conduire.

«Le 3e volet, c’est la répression. Pour autant, il ne faut pas avoir peur des gendarmes. Ce sont des comportements inadaptées dont il faut avoir peur», souligne la sous-préfète. Près de 5.300 dépistages d’alcoolémie ont réalisé à Mayotte en 2015 (208 positifs) et le taux de présence des forces de l’ordre sur le bord de nos routes est jugé plutôt bon par le ministère de l’intérieur.

De nouveaux radars

Policiers et gendarmes particulièrement mobilisés tout au long du week-end
Policiers et gendarmes particulièrement mobilisés tout au long du week-end

Quant à la vitesse, seulement 79 procès-verbaux pour non-respect des limitations ont été dressés cette année. Mais ce nombre pourrait être plus important l’an prochain. Les forces de l’ordre viennent de prendre possession de radars supplémentaires.

En prenant s’installant sur le bord des routes ce matin, les forces de l’ordre tenaient donc à faire passer un nouveau message de prévention. Sachez également que la préfecture indique que policiers et gendarmes resteront particulièrement mobilisés tout au long de ce long week-end et pas seulement sur les routes, pour faire en sorte que ce changement d’année ne soit qu’un moment de fête.
RR
www.lejournaldemayotte.com

*Le taux maximum d’alcool dans le sang autorisé est de 0,2g/l pour les jeunes conducteurs, soit l’équivalent d’un verre, et de 0,5g/l pour les conducteurs plus anciens. Le taux maximal est atteint une heure après la consommation lors d’un repas. En cas d’infraction, les amendes peuvent aller de 135€ à 4.500€ et peuvent conduire à un retrait de permis voire à la prison.

Sécurité routière Campagne tu peux faire une croix

image_pdfFaites un PDF avec l'article

Comments are closed.