Des mini-camps tout au long de l'année pour les scouts de Mayotte (Photo: Archives JDM)

Les scouts sont de retour à Mayotte depuis un an et ils poursuivent leur développement avec une nouvelle antenne en Petite Terre. Ils accueillent également à présent toutes les tranches d’âges.

Des mini-camps tout au long de l'année pour les scouts de Mayotte
Des mini-camps tout au long de l’année pour les scouts de Mayotte

Les verts sont de retour. Chez les scouts, chaque tranche d’âge a sa couleur. On trouve les Louveteaux-Jeannettes (8-11 ans) en orange, les Guides-scouts (11-14 ans) en bleu et les Pionniers-Caravelles (14-17 ans) en rouge. Pour cette rentrée, il faudra aussi compter avec les verts. En clair pour les plus petits (6-8 ans) et foncé pour les plus âgés (17-20 ans).

«On avait un réelle demande des parents. Nous avions aussi un chef chez les Louveteaux qui a des enfants en bas âge. Il souhaitait les engager dans la démarche. Et comme ce sont les parents qui assurent l’encadrement des plus petits, on se lance!» explique Isabelle Chevreuil, responsable de groupe à Mayotte. Ce sont ainsi une dizaine de «Verts clairs» qui vont rejoindre le scoutisme mahorais.

A l’autre bout de l’échelle des âges, la création d’une unité de «Verts foncés» va permettre à de grands adolescents de poursuivre dans le scoutisme. «C’est aussi une façon d’envisager l’avenir, précise Isabelle Chevreuil, ils assureront l’encadrement de certaines unités.» Dès le mois d’octobre en effet, comme l’an dernier, les scouts de Mayotte organiseront un BAFA Scout lors d’un camp, pour apprendre l’encadrement et les techniques d’animation propres aux valeurs du scoutisme.

Une centaine de jeunes pour la 1ère année

Depuis un an, le scoutisme renaît de ses cendres à Mayotte et déjà plus de 100 jeunes ont adhérés à la démarche, encadrés par une vingtaine de responsables bénévoles et chefs/cheftaines.

Les 15 pionniers partis à Strasbourg la saison dernière posent devant le parlement européen
Les 15 pionniers de Mayotte partis à Strasbourg la saison dernière posent devant le parlement européen

Ils ont connu une première année bien remplie : des rencontres tous les 15 jours, des mini-camps durant les week-ends, des camps plus longs en fin d’année en fonction des tranches d’âge (d’une à 3 semaines) et la participation à des actions citoyennes, ramassage de déchets à Bandrélé ou opération de lutte contre le cancer avec le Rotary.
«Dès qu’une structure nous aide financièrement, on fait en sorte que la enfants prennent conscience de la valeur des choses en les impliquant dans une action», explique Isabelle Chevreuil.

Parmi les plus grands, ils sont également 15 à être partis pour prendre part à un rassemblement à Strasbourg, un temps de réflexion sur la construction européenne.

Des temps spirituels

Une centaine d'enfants pour la renaissance des scouts à Mayotte
Une centaine d’enfants pour la renaissance des scouts à Mayotte

Ces scouts de France sont certes un mouvement catholique mais il ne s’agit pas d’un mouvement de catholiques. «Le temps spirituel est très important, ça fait partie du projet éducatif des scouts. A Mayotte, nous avons trois référents spirituels qui accompagnent le mouvement, un aumônier, un imam et un pasteur. Ca permet aussi d’organiser des temps de partage sur les valeurs communes aux catholiques, aux musulmans et aux protestants, pour apprendre à se connaître et à vivre pleinement les uns avec les autres».

Pour cette 2e année, en plus des camps, le mouvement souhaite développer la participation des jeunes à de nombreuses actions citoyennes. Pour cela, il va recevoir l’appui de 4 volontaires du service civique qui possèdent une solide expérience du scoutisme. La rentrée des scouts de Mayotte est prévue le 12 septembre prochain.
RR
Le Journal de Mayotte