Issa Abdou et Jean-Paul Virapoullé (©cg976)
Issa Abdou et Jean-Paul Virapoullé (©cg976)

Deux ponts viennent d’être dressés avec La Réunion. Le premier relatif à un domaine plutôt en rupture ces derniers temps, porte sur la santé. Le nouveau président du Conseil de surveillance Issa Issa Abdou s’est rendu à La Réunion pour acter la sortie du Centre Hospitalier de Mayotte (CHM) du Groupement Hospitalier du Territoire (GHT). Il avait été demandé par le personnel hospitalier gréviste Mahorais qui jugeait qu’il y avait deux poids deux mesures notamment au niveau salarial. Et sur le même air que celui de l’Agence Régionale de Santé, Mayotte avait l’impression de perdre de sa déjà très faible, autonomie.

« Les arrêtés de sortie du GHT ont été pris pour un an renouvelable, et nous nous sommes entendus avec Jean-Paul Virappoulé, président du conseil de surveillance du CHU Réunionnais, pour une poursuite du travail de collaboration entre les deux établissements. Nous devons lui transmettre nos propositions en février », indique Issa Issa Abdou, par ailleurs 4ème vice-président chargé de l’action sociale et de la santé.

Selon lui aucun impact négatif n’est à attendre de cette sortie du GHT, « nous continuons notre collaboration sur les Evasan et la chirurgie infantile ».

L’élu mahorais a également rencontré le nouveau président du conseil départemental réunionnais, Cyrille Melchior, qui a succédé à Nassima Dindar : « C’est un premier contact dans la logique de finalisation de la convention-cadre entre les deux collectivités dans le domaine de l’action sociale. On sent une vraie volonté de sa part », indique Issa Abdou.

Et avec Cyrille Melchior (©cg976)
Et avec Cyrille Melchior (©cg976)