Issa Issa-Abdou, vice-président en charge du social au département, a présenté le projet, cette semaine à Mamoudzou
Issa Issa-Abdou, vice-président en charge du social au département, a présenté le projet, cette semaine à Mamoudzou

Dans le département le plus jeune de France, pas question d’oublier la qualité de vie des seniors. Si les plus de 60 ans ne représentent que 4,2% de la population actuellement, leur nombre devrait grimper pour atteindre 15.000 à l’horizon 2030. Raison de plus pour s’occuper d’eux, mais aussi développer un véritable secteur économique.

Après 2 premiers salons destinés aux aînés organisés à La Réunion, l’événement sera transposé chez nous. Ce premier «Salon des Cocos & Bacocos» mettra en présence les différents acteurs de ce marché ainsi que ceux qui les accompagnent aussi bien les familles, institutionnels, professionnels et associations.

Pendant une journée les professionnels du secteur seront rassemblés sur la République de Mamoudzou et regroupés au sein de «dagos» (espaces) thématiques, spécifiques à leurs métiers. Ils accueilleront le public et pourront répondre à toutes leurs questions et attentes sur tous les sujets qui concernent les aînés.

Huit espaces thématiques

On y trouvera ainsi un «Dago Ounono na Maécha» (Santé , Bien-être), consacré à la santé, aux soins, à la médecine douce, spa, matériels paramédicaux, compléments alimentaires, au bien-être mais aussi à la prévention. Le «Dago Makazi Méma» (Habitat, Bien-vivre) pour l’amélioration de l’habitat
et les organisations qui contribuent à une meilleure indépendance et autonomie des séniors au quotidien. Cet espace rassemblera les dernières innovations en termes d’accessibilité, de domotique, de télésurveillance, de multimédia…

Cocos Les seniors à MayotteLe «Dago Msada na Haki) (Droits, Aides & Démarches) pour dialoguer avec les experts sur les droits, les démarches en matière d’aides, la gestion des patrimoines, les retraites…

Un «Dago Hazi na Msomo (Emploi & Formation) sera ouvert aux jeunes, aux étudiants et aux personnes en recherche de nouvelles carrières. Ils pourront rencontrer des spécialistes du recrutement, de la formation, qui les orienteront dans leurs projets professionnels et les opportunités d’emplois de la silver économie.

Egalement sur ce futur salon, un espace «Assurance, Banque, Mutuelle», un «Dago Chama» (Associations) et un «Dago Matémbézi na Mastéréhi» (Tourisme, Loisirs, Culture).

Les acteurs du secteurs sollicités

Salon des cocos et bacocos 17Enfin, un «Dago Hazi za Dagoni» (Service à la personne), un secteur qui devrait prendre son envol cette année à Mayotte, avec des entreprises spécialisées dans les services de ménage, jardinage, maintien à domicile, services personnalisés, services funéraires…

Tous les acteurs qui contribuent au «bien-être», «bien vivre» et «bien vieillir» des plus 50 ans à Mayotte et dans l’Océan Indien sont donc sollicités pour participer, qu’ils soient institutionnels, entreprises du secteur privé, écoles, instituts de formation, associations… Les contacts sont à prendre auprès de Somahazi, un organisme de formation aux métiers du social et du médico-social, qui est un des porteurs du projet. (mirhane@somahazi.com / 0639.27.48.97) ou sur le site www.somahazi.com.

Et comme à Mayotte la fête n’est jamais loin, les organisateurs promettent un grand Maoulida Chéngué pour ponctuer cette journée.

RR
www.lejournaldemayotte.com

image_pdfFaites un PDF avec l'article

Comments are closed.