87 personnes dans la délégation, dont des cocos et bacocos en voyage à La Réunion pour la 1ère fois
87 personnes dans la délégation, dont des cocos et bacocos en voyage à La Réunion pour la 1ère fois

C’est la grande mobilisation. La délégation de Mayotte à La Réunion, la CSSM, le comité du tourisme (CDTM)… Tous s’activent pour faire de la présence de Mayotte au 2e salon des seniors de Saint-Denis un moment enrichissant et qui ouvre des perspectives. A partir de ce jeudi et pour trois jours, pas moins de 87 personnes ont fait le déplacement sur ce salon depuis Mayotte, dont des personnes âgées et des retraités.

La délégation mahoraise est composée de l’UDAF, de la fédération mahoraise des associations des personnes âgées et des retraités (FMAPAR), de la CCAS de Sada, et de la fédération famille rurale de Mayotte… Tous venus grâce à la CSSM qui a mis la main à la poche.

C’est en effet le volet «politique de lutte contre l’isolement et la solitude des retraités et personnes âgées» de la caisse de sécurité sociale qui a financé la totalité du voyage de chaque association, à raison de 10 personnes et 3 accompagnateurs par association. Car participer à cet événement est loin d’être anodin pour les Mahorais.

Un secteur émergeant

Ils sont à Saint-Denis pour poursuivre plusieurs objectifs. D’abord, mieux connaître l’ensemble des acteurs œuvrant pour «le bien-être et le bien vieillir» des seniors, les actions de prévention qu’ils mènent, les prestations qu’ils proposent et donc tisser des liens. Car à Mayotte, les seniors ne sont pas encore au cœur d’un secteur d’activité structuré et professionnalisé. Tout est à construire, à transposer, à imaginer. On parle d’ailleurs de «secteur émergeant». Il faut donc apprendre.

Seniors 2017C’est également le cas pour le Conseil départemental de Mayotte. Sa Délégation à La Réunion (DMR) est à l’origine de la participation à ce salon, comme ce fut déjà le cas l’an dernier. Et la présence d’Issa Issa-Abdou, vice-président du département chargé du social, ainsi que des membres de la direction de l’autonomie et de l’inclusion, ne sont pas anodines : ici, ils peuvent enrichir leurs réflexions pour développer la politique sociale du département en général et en direction des aînés en particulier.

Les anciens, au même titre que l’enfance et le handicap, font d’ailleurs partie du «volet social» du plan de mandature. Le schéma départemental de l’autonomie de mars 2016 a, lui aussi, tenu à réaffirmer la place centrale des personnes âgées et des personnes handicapées dans la société mahoraise.

Des métiers à développer

Mais les 87 personnes de la délégation ne sont pas venues que pour les 3 jours du salon. Pour elles, il s’agit aussi de favoriser la découverte de La Réunion par les personnes âgées et la rencontre avec des seniors de l’autre département de l’océan Indien.

Une délégation de tous âges pour découvrir apprendre et s'inspirer
Une délégation de tous âges pour découvrir apprendre et s’inspirer

Enfin, l’ultime objectif est de sensibiliser les jeunes de Mayotte sur les formations et les niches d’emploi qui pourraient éventuellement être développés localement et elles sont nombreuses: service à la personne, accessibilité, sécurité… La Délégation de Mayotte à la Réunion se pose d’ailleurs dans un rôle de facilitateur et d’interface entre Mayotte et la Réunion pour faire avancer les projets et nouer des liens.

Visites intéressées

En dehors des 3 jours de salon, chaque association a un programme propre sur la Réunion avec des visites et des rencontres. Certaines sont purement touristiques comme la Cité du volcan ou le musée du sucre. D’autres ont des visées plus intéressées comme la découverte des structures qui accueillent les personnes âgées.

Avec un tel dispositif, la CSSM et le département montrent leur volonté de doter Mayotte de l’ensemble des structures et des prestations nécessaires pour un accompagnement et un soutien à nos aînés digne de ce nom.

Bientôt un salon à Mayotte

Evidemment, ce salon sera aussi l’occasion pour les associations mahoraises de montrer les richesses culinaires, artisanales, vestimentaires de Mayotte. Pour cela, des associations des Mahorais de la Réunion viendront se joindre aux Mahorais de passage pour des manifestations culturelles et un partage des savoirs.

Enfin, entre les différents partenaires, il sera certainement question de transposer l’événement à Mayotte. On parle même d’organiser la première édition du Salon des seniors de Mayotte avant la fin de cette année 2017.

RR
www.lejournaldemayotte.com