Mbouzi: Opération annuelle de dératisation sur l'îlot (Photo: les Naturalistes)

Les opérations pour éradiquer les rats sur les îlots se poursuivent. La semaine dernière, c’est la réserve naturelle nationale (RNN) de l’îlot Mbouzi qui était visée. Les agents de la réserve, dont les Naturalistes de Mayotte sont les gestionnaires, ont mené une opération de dératisation pour préserver la biodiversité de la zone.

Mbouzi: Opération annuelle de dératisation sur l'îlot (Photo: les Naturalistes)
Mbouzi: Opération annuelle de dératisation sur l’îlot (Photo: les Naturalistes)

Ces missions de lutte contre le rat noir sont reconduites chaque années car les rats, trop nombreux sur la réserve, mettent en péril la reproduction des pailles en queue. Les oiseaux pondent en effet un œuf unique à même le sol avant de le couver et les rats deviennent des prédateurs redoutables. A terme, ne rien faire risquerait d’entraîner la disparition de l’espèce sur Mayotte.

Les rats menacent également le développement de la vanille de Humbolt, espèce patrimoniale de la réserve.

Mais cette année, en plus de débarrasser l’îlot de ces animaux nuisibles, l’opération a conduit à une action non programmée: le démantèlement d’un campement illégal sur l’îlot. «Les agents de la RNN sont en effet tombés au cours de l’opération sur un petit campement composé de deux hamacs et un matelas au milieu de la forêt. Outre l’aspect illégal de ce genre d’occupation de la zone, les objets trouvés sur ce campement (poire, bidons, etc.) laissent croire à un campement de voleurs de moteurs de bateaux», indiquent les Naturalistes.

Moralité, la protection de l’environnement est décidément essentielle pour les hommes !

Le démantèlement d'un campement qui pourrait être celui de voleurs de bateaux (Photo: Les Naturalistes)
Le démantèlement d’un campement qui pourrait être celui de voleurs de bateaux (Photo: Les Naturalistes)
image_pdfFaites un PDF avec l'article

Comments are closed.