Siaka Hamidou, maire de Pamandzi depuis février 2017

A la suite de la nomination d’une nouvelle Directrice Administrative et Financière (DAF) à la mairie de Pamandzi, une partie des habitants s’est soulevée contre la candidature retenue. Un contexte qui n’est pas sans rappeler le soulèvement avec force d’injures contre le précédent directeur du CNFPT, qui fit pourtant tout à fait l’affaire.

Le maire Hamidou Siaka, rapporte dans un communiqué de presse le déroulé du recrutement, « les procédures ont été totalement transparentes », glisse-t-il. Le poste a été publié en février 2018 sur le site emploi-territorial.fr du centre de Gestion de la Fonction publique territoriale de Mayotte.

Il faut savoir qu’auparavant, la commune a proposé le poste à une collaboratrice interne, qui a décliné, et que sur la même annonce, 3 personnes s’étaient présentées en 2017, la personne retenue s’était au final désistée.

Il ne s’agit pas d’un recrutement de complaisance se défend le maire, le contrôle de légalité n’y a rien trouvé à redire.

Malgré une prise de fonction de la DAF le 26 avril 2018, « compte tenu de la situation actuelle dans la commune, les deux parties décident de mettre fin au contrat d’un commun accord ».

A.P-L.
Lejournaldemayotte.com