Deux nouveaux candidats ont obtenu le nombre minimum de signatures pour pouvoir briguer le pouvoir suprême. Le Conseil constitutionnel a publié ce vendredi une nouvelle liste de parrainages et ils sont deux à franchir le cap nécessaire des 500 signatures d’élus. Il s’agit de Marine Le Pen (Front national avec 577 formulaires) et de François Asselineau, invité surprise de cette présidentielle (Union populaire républicaine avec 524 parrainages).

Candidats de la présidentielleIls viennent se rajouter aux 5 déjà qualifiés: François Fillon (Les Républicains, 2.111), Emmanuel Macron (En marche, 1.266), Benoît Hamon (Parti socialiste, 1.317), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France/623) et Nathalie Artaud (Lutte ouvrière, 593).

En revanche, Jean-Luc Mélenchon n’a toujours pas rassemblé les 500 signatures (il en totalise 432), de même que Jacques Cheminade (397), Jean Lassalle (289), Philippe Poutou (245) et Rama Yade (151).

Au total, 9.223 parrainages d’élus ont déjà été validés, à une semaine de la fin de la période de recueil des signatures qui s’achèvera le 17 mars. Parmi eux, six parrainages en provenance de Mayotte.
Pour François Fillon, outre celui de Mohamed Sidi, se rajoutent ceux de Ali Debré Combo (conseiller départemental), Saïd Maanrifa Ibrahima (maire de Mtsangamouji) et du sénateur Abdourahamane Soilihi.
Benoît Hamon a déjà bénéficié des parrainages du sénateur Thani Mohamed Soilihi et du député Boinali Saïd.

RR
www.lejournaldemayotte.com