Un nouveau sujet de mécontentement des enseignants du 1er degré pourrait déboucher sur un préavis de grève le 14 mai. Il concerne l’indemnité de sujétions spéciales de remplacement (ISSR) perçue par «les brigadiers de la formation continue». Cette indemnité est due «à tout titulaire remplaçant exerçant sur un poste situé hors de son établissement ou de son école de rattachement» mais les conditions de son calcul à Mayotte ne satisfait par le SNUipp. Le syndicat pointe du doigt le fait qu’elle doit être versée y compris pour les remplacements effectués dans la même commune, ce qui ne serait pas le cas actuellement.

Une soixante de personnes pourraient être concernées par ce mouvement.